AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782213721033
306 pages
Fayard (01/06/2022)
4.16/5   157 notes
Résumé :
Après une rupture difficile, Élodie ne croit plus en l’amour.
Jusqu’au jour où elle croise le chemin d’Emmanuelle, une jeune architecte de 35 ans, divorcée d’un homme d’affaires japonais et mère d’un petit garçon de 10 ans qui habite avec son père.
Contre toute attente, l’alchimie est si forte que les deux femmes tombent amoureuses. Élodie veut reprendre sa vie à zéro, essayer une nouvelle fois d’y croire, et Emmanuelle est prête à tout pour lui prouve... >Voir plus
Que lire après Je m'attendais à tout sauf à nousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 157 notes
5
12 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis
Grâce aux éditions Fayard, que je remercie, j'ai lu Je m'attendais à tout sauf à nous d'Elodie Garnier. Son premier roman : Juste une fois pour essayer, m'avait beaucoup plu. C'est pour cela que celui ci me tentait énormément.
Après une rupture difficile, Élodie ne croit plus en l'amour.
Jusqu'au jour où elle croise le chemin d'Emmanuelle, une jeune architecte de 35 ans, divorcée d'un homme d'affaires japonais et mère d'un petit garçon de 10 ans qui habite avec son père.
Contre toute attente, l'alchimie est si forte que les deux femmes tombent amoureuses. Élodie veut reprendre sa vie à zéro, essayer une nouvelle fois d'y croire, et Emmanuelle est prête à tout pour lui prouver la réalité de ses sentiments.
Mais c'est compter sans les obstacles qui viennent ébranler leur histoire aux apparences indestructibles.
Quand on a connu le grand amour, peut-on le vivre une deuxième fois ?
Je m'attendais à tout sauf à nous est un très joli roman qui commence là où nous avions laissé Élodie dans Juste une fois pour essayer. Elle ne croit plus en l'amour, se met des barrières. Pourtant, à sa grande surprise, elle va tomber amoureuse d'Emmanuelle.
Une rencontre inattendue, au Japon. Une voix entendue par Élodie, qui la surprend et l'intrigue.
Le hasard fait bien les choses car elles se retrouvent placées côte à côte dans l'avion.
Et c'est le point de départ d'une jolie histoire.
La romance vécue par Élodie et Emmanuelle est simple, presque évidente. Elles vont rencontrer des difficultés, évidemment.
Il n'y a rien d'extraordinaire dans ce roman et c'est justement pour cela que ça fonctionne.
L'écriture est toute en sensibilité. Les personnages sont touchants, leur histoire est plaisante à suivre et j'ai passé un très bon moment de lecture.
Les pages se tournent toute seule. J'ai été surprise de le refermer.. déjà !
La fin n'est pas celle que j'avais imaginé, rien ne se déroule comme prévu en fait. Et c'est aussi cela qui m'a plu.
Je m'attendais à tout sauf à nous est un ouvrage que je vous recommande sans aucune hésitation.
Je lirais les futurs romans d'Elodie Garnier avec plaisir car je suis touchée par sa très jolie écriture.
Ma note : cinq étoiles.
Commenter  J’apprécie          220
Après Juste une fois pour essayer, Elodie Garnier revient avec Je m'attendais à tout sauf à nous. On y retrouve Elodie en pleine reconstruction après le passage de la tornade Sara dans sa vie. Elle essaie tant bien que mal de se remettre de cette éprouvante relation bien que toujours très attachée à Sara. Et c'est au cours d'un voyage au Japon, qu'elle rencontre par le plus grand des hasards : Emmanuelle.
Emmanuelle a 35 ans, et un petit garçon qu'elle a eu de son premier mariage avec un homme d'affaires japonais. N'ayant pas la garde de son fils, elle voyage régulièrement au Japon pour le voir.
Elodie baisse la garde et c'est une nouvelle histoire qui commence avec Emmanuelle. Celle-ci assume complètement son histoire avec Elodie et même si il y a des caps à franchir comme la présentation a ses parents ou à son fils, on sent bien que c'est ce dont Elodie avait besoin : une relation assumée des deux côtés.

J'avoue que ce deuxième tome m'a beaucoup emballée. Il traite d'amour mais aussi d'homoparentalité, sujet qui est finalement très peu abordé dans les romans. le parcours pas évident de PMA et surtout la place de parents à prendre aux yeux de la société qui nie à l'évidence la possibilité d'avoir deux mamans. Evidemment j'ai détesté le personnage d'Emmanuelle mais chut je n'en dis pas plus.
J'attends maintenant comme une évidence la suite de l'histoire...
Commenter  J’apprécie          91
rci aux éditions Fayard et à Netgalley pour ce partenariat.
J'ai été surprise par la lecture de ce livre, par sa construction aussi, parce qu'elle m'a entraînée sur des chemins que je ne pensais pas parcourir. Tout a été particulièrement bien choisi, y compris le titre, qui prend tout son sens une fois le livre terminé.
Ce roman traite d'un sujet qui est rarement traité de nos jours, et qui est pourtant en train de rentrer dans les moeurs : deux femmes qui se marient et qui fondent une famille (je ne spoile pas, nous le savons dès les premières pages). Elodie a eu du mal à se reconstruire après une rupture douloureuse. Pour elle, Sara était la femme de sa vie, et elle ne peut imaginer la vie sans elle. Pourtant, il le lui faut bien. La vie sans amour ? Aussi. du moins, c'est ce qu'elle croyait avant de rencontrer, au Japon, Emmanuelle. Elle redécouvre ce qu'est l'amour, elle découvre aussi le fait de vivre à deux, de se marier, de vouloir un enfant, elle qui pensait ne jamais se marier, ne jamais avoir d'enfants.
Idyllique ? Non, ce serait trop simple. Etre un couple lesbien, c'est aussi affronté le regard des autres mais aussi avoir strictement les mêmes problèmes qu'un couple hétéro : la garde du bébé, la crise d'adolescence de l'aîné, les problèmes plus ou moins graves au boulot, la nécessité de s'organiser…. La nécessité aussi de se demander quelle place on a dans le couple, quelle place l'autre vous accorde, surtout quand cet autre semble ne pas prendre soin de vous comme vous l'aimeriez, ne pas vous défendre aussi – parce que l'homophobie peut aussi être là, y compris parmi les plus proches.
Elodie n'est pas seule, ai-je envie de dire. Elle a des amis qui tiennent à elle, qui sont prêts à l'écouter, à ne surtout pas la juger, quelles que soient les décisions qu'elle prend. Tout dire, absolument tout à l'autre n'est pas nécessaire, c'est ne rien cacher qui l'est – parce que vouloir tout dire à l'autre, absolument tout, me semble une forme de dépossession dangereuse, qui ouvre la porte aux excès – vouloir tout dire, absolument tout est en soi un excès.
Je terminerai par parler du titre, qui est vraiment très bien trouvé – parce que je m'attendais à tout, sauf au dénouement.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          90
Quel plaisir de retrouver Élodie (l'autrice aussi !). Je l'avais quittée après une histoire douloureuse et je la retrouve vers d'autres chemins au milieu de Tokyo.

Surtout ne lisez pas ce roman sans avoir lu Juste une fois pour essayer ! Sinon vous saurez tout et c'est dommage !

Élodie réapprend à maîtriser le mot amour. Elle retrouve les joies d'être heureuse avec cette femme. Emmanuelle est pétillante. Elle est mère d'un jeune garçon Tom qui m'a beaucoup touché.

Avec elle, on apprend à suivre le fil de la vie et à se reconstruire. Mais cela est-il facile une deuxième fois ? Peut-on trouver l'amour deux fois ? Peut-on cicatriser ?

Mon livre est abîmé (pages ayant des pliures). Néanmoins en refermant ce livre, je comprends mieux cette symbolique. En suivant les obstacles de la vie, le sourire ne peut qu'apparaître à la fin !

Alors vous connaissez déjà Élodie ? Prête et prêt à la découvrir ?

Belle journée
Commenter  J’apprécie          60
Enfin je peux le dire : je l'ai ! Et qu'est-ce que je suis ravie après tout ce temps à attendre impatiemment. Juste une fois pour essayer avait été un coup de ♥, ce deuxième opus est ... Wahou.

@elodiegarnierofficiel tape fort une seconde fois et la réussite est au rdv. Elle parle d'amour avec des mots et des citations qui font échos en nous, des descriptions qui rendent le récit encore plus addictif. Ses mots sont savoureux, subtils, réconfortants...😍

C'est tellement bon de retrouver Elo et certains personnages du roman précédant. Des personnages attachants, qui évoluent au grée de la vie, une bande d'ami(e)s soudée qui représente parfaitement l'amitié. J'ai aussi beaucoup apprécié la rencontre avec des nouveaux personnages toujours pétillants : Emmanuelle, Ashley...

Quand on a connu le grand amour, peut-on le vivre une deuxième fois ? C'est une grande question existentielle que nous nous sommes tous un jour posée ! Élodie nous apporte quelques éléments de réponse à travers son histoire d'amour avec Emmanuelle, sa nouvelle vie qu'elle doit apprivoiser, ses aventures inattendues et les péripéties qui rendent la vie si belle même si elle n'est pas toujours clémente.

Eh voilà, une fois encore ça dégouline d'amour et de beauté, c'est trop bon mais le problème... C'est que c'est déjà fini et qu'il va falloir attendre pour un p'tit troisième, oui oui, ne dit-on pas jamais deux sans trois? 🙃🏳♥
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Elle
21 juin 2022
Dans cet ouvrage bouleversant, nul doute que tout le monde pourra se reconnaître au fil des pages tant les situations qu’Élodie Garnier décrit sont familières, à moins peut-être d’avoir toujours été heureux en amour.
Lire la critique sur le site : Elle
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
De cette histoire, j’ai appris cela : il ne faudrait jamais faire découvrir aux personnes que l’on aime les lieux qui nous sont chers. Car ils les hantent inéluctablement. Mais, quand on aime, on ne pense jamais à ça, on croit que ça va durer toute une vie. Quelle connerie.
Commenter  J’apprécie          30
Je reste persuadée que , sans en être totalement conscients, nous portons des masques et des costumes au quotidien pour affronter la vie, la rendre plus acceptable. On maquille notre peur du temps qui passe, on courbe parfois l'échine face à la violence qui nous entoure, comme un roseau pliant sous le poids d'une pluie diluvienne
Commenter  J’apprécie          10
Quand la terre est sèche, on pense la source irrémédiablement tarie, pourtant il suffirait parfois de creuser un peu plus profond en soi pour que rejaillisse un geyser d'amour.
Commenter  J’apprécie          10
La vie nous emporte sans prévenir dans ses méandres. Tout va si vite. On est projeté, en une poignée de secondes, vers de nouveaux lieux à découvrir, des gens à rencontrer et des expériences à vivre. C'est peut-être cela qui la rend si excitante.
Commenter  J’apprécie          00
J’ai marché sous la pluie
En espérant t’y croiser
J’ai relu tes messages
Et tes romans préférés
Je te cherche partout, mon amour, Je te cherche en vain,
Jure-moi, mon amour,
Qu’on n’a pas fait tout ça pour rien.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : lgbtVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Autres livres de Élodie Garnier (1) Voir plus

Lecteurs (405) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature LGBT Young Adult

Comment s'appelle le premier roman de Benjamin Alire Saenz !?

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
L'insaisissable logique de ma vie
Autoboyographie
Sous le même ciel

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeune adulte , lgbt , lgbtq+Créer un quiz sur ce livre

{* *} .._..