AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Hélène Melo (Traducteur)
EAN : 9782258201545
450 pages
Presses de la Cité (07/09/2023)
3.45/5   62 notes
Résumé :
Quels secrets mortels peuvent se cacher dans un simple bouquet de fleurs ?

Après un drame personnel, Rick Hunter, ancien botaniste pour la Compagnie des Indes orientales, survit comme chasseur de primes. À la veille de l’Exposition universelle de 1851, le sombre désir de vengeance qui l’anime le mène jusque chez Passion d’Orient. Sa propriétaire, experte du langage des fleurs, a su gagner la faveur des puissants. Mais Rick est persuadé que ses bouquet... >Voir plus
Que lire après Le jardin des énigmesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,45

sur 62 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis
Un bon roman d'intrigues et d'aventure avec une touche de polar pour faire bonne mesure. On retrouvera donc tout ce qui fait la recette du genre : du mystère, de l'action, des personnages hauts en couleurs, des meurtres, du sentiment et un beau contexte historique puisque l'action se passe durant la préparation de l'Exposition universelle de 1851 à Londres au Crystal Palace. J'ai beaucoup aimé cette lecture exotique et je ne me suis pas ennuyée une minute dans ce récit riche en péripéties et très documenté.
Résumé :
Quels secrets mortels peuvent se cacher dans un simple bouquet de fleurs ?
Après un drame personnel, Rick Hunter, ancien botaniste pour la Compagnie des Indes orientales, survit comme chasseur de primes. le sombre désir de vengeance qui l'anime le mène jusque chez Passion d'Orient. Sa propriétaire, experte du langage des fleurs, a su gagner la faveur des puissants. Mais Rick est persuadé que ses bouquets recèlent bien plus que d'anodins messages érotiques. Son enquête va bientôt lui faire croiser la route de personnages énigmatiques : une jeune mathématicienne, un aristocrate philanthrope, et l'inquiétant consul d'Allemagne…
Lorsque les assassinats se multiplient dans un Londres en pleine effervescence, Rick se demande, d'alliances en trahisons, s'il n'est pas tombé au beau milieu d'une gigantesque conspiration…
Commenter  J’apprécie          333
Aïe, c'est une mauvaise pioche qui m'a fait regretter de ne pas avoir choisi « Le lecteur de cadavres » (qui est depuis des lustres dans ma PAL) afin de découvrir la prose de cet auteur espagnol.

L'atmosphère et le décor victorien sont brillamment plantés. Il y a de la verve dans les dialogues. Et pourtant, quelque chose m'a gêné tout au long de cette lecture. Une fois le livre achevé (y compris les 10 pages de notes de l'auteur, présentes en fin d'ouvrage), j'ai réalisé que le roman souffrait en fait d'un « male gaze » nuisant à l'histoire et aux personnages.

Pour preuve : des personnages féminins servant avant tout de faire-valoir aux protagonistes masculins, une scène de sexe hétéro qui fait rire jaune. Je pense que l'auteur est totalement passé à côté de son sujet en choisissant Rick comme héros de son livre, aux dépens de Daphne – surtout quand on découvre que c'est la célèbre mathématicienne britannique Ada Lovelace et sa vie tumultueuse qui ont inspiré ce personnage à l'écrivain.

Un roman pour les fans d'intrigues politico-financières historiques, qui n'ont pas peur de se faire des noeuds au cerveau.

#LeJardindesénigmes #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          190
Antonio Garrido, passionné d'histoire, se spécialise dans l'écriture de romans dans lesquels il peut synchroniser ses fictions aux événements réels passés.
Ainsi en va-t-il dans le Jardin des énigmes, où les aventures du héros se déroulent à Londres durant l'époque victorienne, un espace-temps que j'affectionne particulièrement. Il y est question de cryptographie, de langage des fleurs, d'espionnage et de vengeance alors que la Grande-Bretagne se prépare à recevoir le monde dans le cadre de l'Exposition universelle de 1851.
Une lecture que j'ai appréciée mais avec certaines nuances. le récit est construit de telle sorte qu'il y a bousculade aux dernières pages, alors que le lecteur se voit confier le fin mot de l'histoire. J'aurais aimé que les indices me soient distillés tout au long de la lecture au lieu de cette précipitation finale. Une bluette à l'eau de rose vient de surcroît s'insérer à une intrigue qui n'en avait nullement besoin.
Bref, pour ces quelques bémols, j'accorde trois étoiles au roman.
Commenter  J’apprécie          150
Ayant lu " la scribe" il y a longtemps, je savais que j'allais retrouver une belle plume espagnole. Je partais assurée de passer un bon moment de lecture et ce fut le cas dans son ensemble. Je salue au passage la très belle couverture de ce roman policier sur fond historique. Il nous emmène en Angleterre à Londres à la fin du 19e.

Dès le début, on est plongé dans un univers particulier et intrigant, peu de description mais on ressent bien l'atmosphère de Londres avec ces quartiers glauques et sordides d'un côté, et ceux, huppés et classieux de l'autre, Bayswater en l'occurence. Ces deux mondes s'affrontent et s'entremêlent, chacun se battant avec ses armes : poignards, poings et pistolets pour les uns et joutes verbales, argent, politique et diplomatie pour les autres.

L'aventure qui commence dans les bas quartiers de Londres, met en scène Rick Hunter, un chasseur de prime qui jouent de ses poings pour se faire entendre, un personnage qui m'a paru sympathique mais sans charisme, je n'ai pas d'ailleurs pas vraiment été charmé par son style, ni attaché a son personnage, il est assez effacé et se retrouve vite dépassé par les évènements et ses émotions. Les personnages secondaires m'ont parfois plus captivés comme Memento, son ami génial et monstrueux ou encore Daphné, mystérieure à souhait, semblant cacher de lourds secrets sous une beauté fatale.

C'est une vengeance qui anime l'esprit de Rick, on ne sait d'ailleurs pas très bien ce qui le met dans une rage pareille, il faudra attendre et récupérer au fil du récit les réponses à nos questions. Parfois les énigmes multiples finissent par nous perdre un peu, même si on sent que tout prendra forme dans les dernières pages.

Pour ce triste ténébreux, l'aventure va l'entrainer dans les beaux quartiers chez une fleuriste, reconnue du grand monde, il va y prendre "racine" pour découvrir qui se cache derrière les assassinats qui s'enchainement à tour de bras. Il essaye d'apprendre le langage des fleurs, code désuet dont finalement personne ne se sert plus et dont on ne parle pas vraiment dans le récit. On va découvrir par le biais de son travail, la décoration florale, les coulisses et l'organisation de la première exposition universelle au Crystal palace sur Hyde Park en 1851. Et ce sont les moments historiques que j'ai savouré et préféré.

L'enquête est assez longue et pleine de mensonges, et de fausses routes, on ne sait plus qui croire, ni ce qu'on finit par chercher ? Rick non plus d'ailleurs et on comprend sa perplexité devant les événements qui s'enchainent, on l'est tout autant....Il devient spectateur et se laisse guider par ses sens souvent avec un train de retard.

Le début est bien rythmé avec une bonne enquête simple et unique, la course s'altère et l'enquête s'étiole en nous perdant un peu, suivant des histoires parallèles, les protagonistes se multiplient, on s'oublie un peu dans des scènes romantiques, bref ça se délite .... et d'un coup, la fin arrive comme un boulet de canon.
Un véritable final à la "Hercule Poirot". le complot est relaté, révélé dans les moindres détails et chacun a sa part de responsabilité, on n'est pas en reste de toutes ses explications, parfois un peu trop longues, parfois aussi, je dois le dire, un peu tirés par les cheveux ! Les grandes causes politiques perdent un peu de leur crédibilité face aux sentimentalisme.

Pour conclure, un bon roman qui m'a enthousiasmé par une écriture simple, assez relevée et studieuse aussi. On parle du langage des fleurs et leur pouvoir en 4e de couverture, ce qui m'avait beaucoup attirée, mais finalement, pour moi, ce thème n'a pas été assez abordé, j'aurai aimé plus d'intrigues et de suspens autour de ce sujet. L'ensemble est très agréable à lire, surtout si on aime cette époque, ce qui est mon cas.
Je vous laisse découvrir à votre tour, les coulisses d'une magnifique exposition universelle, la toute première, dans un magnifique palais de verre, le Crystal Palace.

Petit bonus, un historique détaillé en fin d'ouvrage qui nous rappelle l'historique de cette époque, et surtout que les personnages de fiction sont issus pour certains de personnes ayant existé ainsi que de réels événements. Un beau challenge !

Lien : https://fanfanlatulipe85.blo..
Commenter  J’apprécie          90
Un roman policier historique original qui se passe à Londres en 1851 lors de l'Exposition universelle !

Après un drame personnel où il a retrouvé sa femme assassiné à Calcutta, Rick Hunter, ancien botaniste pour la Compagnie des Indes orientales, survit à Londres comme chasseur de primes avec son associé Joe Sanders.

À la veille de l'Exposition universelle de 1851, le sombre désir de vengeance qui l'anime le mène jusque chez chez la boutique de fleurs "Passion d'Orient". Hellen Hartford, sa propriétaire experte du langage des fleurs, a su gagner la faveur des puissants.

Mais, Rick est persuadé que ses bouquets recèlent bien plus que d'anodins messages érotiques. Son enquête va bientôt lui faire croiser la route de personnages énigmatiques : Daphne Loveray, une jeune mathématicienne ; Lord Bradbury, un aristocrate philanthrope et Gustav Gruner, l'inquiétant consul d'Allemagne…

Lorsque les assassinats se multiplient dans un Londres en pleine effervescence, Rick se demande, d'alliances en trahisons, s'il n'est pas tombé au beau milieu d'une gigantesque conspiration…

Je remercie les éditions @pressesdelacité et @NetGalleyFrance de m'avoir permis de découvrir cet auteur que je ne connaissais pas encore.

J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère glauque de ce roman qui plonge le lecteur dans le fog, ce brouillard épais londonien. L'intrigue confuse brouille les pistes et elle a commencé à me captiver à partir du chapitre 9 quand Rick fait la rencontre d'Hellen Hartford et de son mystérieux carnet sur le langage des fleurs. Même si ce thème n'est pas très développé (pour des raisons que je n'expliquerai pas afin de ne pas spoiler l'intrigue), j'ai trouvé cette idée originale.

Dans les notes à la fin du roman, l'auteur dévoile s'être inspiré d'Ada Lovelace, célèbre mathématicienne connue pour avoir développé le tout premier programme informatique, pour créer son personnage Daphne Loveray. J'ai bien aimé ce thème sous-jacent du féminisme qui est abordé et ce mélange de fiction et de réalité qui donne plus de crédibilité au récit. le portrait psychologique complexe de l'énigmatique Daphne Loveray est très réussi.

De même que celui de l'ami de Rick, Memento Mori, la gueule cassée, qui n'hésite pas à risquer sa vie pour l'aider à découvrir la vérité. Par contre, Rick a plutôt une personnalité floue assez inconsistante qui ne le rend pas très attachant. Petit bémol pour l'épilogue que j'ai trouvé trop long donc pas très percutant.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Sans raison apparente, celle qu'il avait prise pour un ange s'était subitement transformée en démon. Il s'interrogea un instant sur la véritable nature de Daphne Loveray, et s'apprêtait à réagir quand elle le devança, en baissant la tête comme une gamine repentante.
Commenter  J’apprécie          10
Avant de se coucher, Rick se demanda quel était le rôle de Gustav Office. Jusqu'à présent, il croyait que ses responsabilités se limitaient à la sécurité du Crystal Palace, mais son lien avec le prince consort était apparemment assez étroit pour qu'il fourre son nez dans les tentacules de l'Empire.
Commenter  J’apprécie          00
Il se mit à trembler La nuit tombait Il avait besoin de se reposer. S'il était encore vivant le lendemain, il irait chercher de l'aide.
Commenter  J’apprécie          00
Il arpenta les rues de Londres, sans que le rideau de pluie réussisse à l’arracher à ses pensées. Il avançait à pas lents à travers la foule qui le dépassait, comme s’il était invisible. Les cris des vendeurs, le martèlement des voitures, sur les pavés, les hennissement des chevaux… rien ne semblait affecter cette âme en peine qui déambulait parmi la cohue des passants. Au bout d’un moment, le tumulte finit tout de même par le sortir de sa léthargie.
Commenter  J’apprécie          00
Seuls les objets se perdent. Les personnes qui nous intéressent ne disparaissent jamais (...)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Antonio Garrido (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antonio Garrido
Retrouvez toutes les références des livres cités et leurs chroniques ici : http://wp.me/p5BGEC-MW
Le club de lecture du mois : fb.com/groups/monpetitclubdelecture
Livres mentionnés :
- The Agency (tome 1), de Y.S. Lee (éd. Nathan) : http://amzn.to/1XGzuIu * - Cité 19 (tome 1), de Stéphane Michaka (éd. Pocket Jeunesse) : http://amzn.to/1OMDns2 * - Belle Époque, d'Elizabeth Ross (éd. Robert Laffont - Collection R) : http://amzn.to/1QsxgGW * - 14-14, de Silène Edgar & Paul Beorn (éd. Castelmore) : http://amzn.to/1QuDpIN * - Big Easy, de Ruta Sepetys (éd. Gallimard Jeunesse) : http://amzn.to/1QTwbID * - Sweet Sixteen, d'Annelise Heartier (éd. Casterman) : http://amzn.to/1QuDKLy * - le Lecteur de cadavres, d'Antonio Garrido (éd. le Livre de Poche) : http://amzn.to/1Ugy7k2 * - La Malédiction du Roi (The Cousin's War, tome 6), de Philippa Gregory (éd. Hugo & Cie) : http://amzn.to/1RVMh9M * - L'École de la nuit (Le Livre perdu des sortilèges, tome 2), de Deborah Harkness (éd. le Livre de Poche) : http://amzn.to/1T0gLsG * - La Baronne meurt à cinq heure (Voltaire mène l'enquête, tome 1), de Frédéric Lenormand (éd. le Livre de Poche) : http://amzn.to/24l37DY * - La Neige et la cendre (Outlander, tome 6), de Diana Gabaldon (éd. J'ai Lu) : http://amzn.to/1QsxP3n * - Carnaval, de Ray Celestin (éd. Le Cherche-Midi) : http://amzn.to/1QakQHU * - La Couleur des sentiments, de Kathryn Stockett (éd. Babel) : http://amzn.to/1mRkiuH *
* Ce symbole signifie qu'il s'agit d'un lien d'affiliation. Si vous choisissez de commander un livre via ce lien, vous ne le payerez pas plus cher. Amazon me reversera quelques centimes en commission, qui me permettrons de financer de prochains concours sur la chaîne. Merci d'avance si vous faites le choix de me soutenir ! ___
? Retrouvez l'article complet et les futures chroniques sur le blog : http://unjour-unlivre.fr
Facebook : http://facebook.com/unjourunlivre Twitter :http://twitter.com/missmymoo GoodReads : http://www.goodreads.com/MissMymoo Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=39521 Instagram : http://instagram.com/missmymoo Pinterest : http://pinterest.com/missmymoo/books-co/ ___
? CONTACT : Pour toute demande de partenariat/collaboration, merci de remplir le formulaire de contact : http://unjour-unlivre.fr/contact
? COURRIER : Sethom Myriam BP 10 014 92201 Neuilly-sur-Seine Cedex France ___
? MUSIQUE : "Retreat" by Jason Farnham (YouTube Creator Studio)
Image du générique : http://bit.ly/1oVE4H1
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus



Lecteurs (152) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3253 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..