AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916335005
Éditeur : Les éditions de l'Egrégore (01/12/2005)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Léopold Mwana Malamu est membre, dans son pays d'origine situé au cœur de l'Afrique centrale, d'un mouvement clandestin qui s'oppose à la dictature du régime en place. Il est arrêté, puis torturé. Il finit par gagner l'Europe : l'Italie d'abord, ensuite la Suisse puis la France. Reste pour lui à obtenir le statut de réfugié politique.
Cet ouvrage met en évidence la flagrante contradiction entre l'image de marque de la France et le labyrinthe dans lequel s'eng... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
charlottedecourchevel
  05 février 2016
Cet ouvrage sensibilise en France et dans le monde francophone, directement ou indirectement, les populations ayant été concernées à un moment donné par les démarches liées au droit d'asile. Il s'agit aussi de faire réagir les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux qui oeuvrent à cet effet, les différentes institutions internationales, les régimes non démocratiques des pays africains, etc .
Dans l'optique des élections présidentielle et législatives françaises, les différents protagonistes, toutes tendances politiques confondues, ont tendance à trop facilement durcir leur discours en matière d'immigration. L'ouvrage de M. Lonsi Koko, fort heureusement, apporte au lecteur des arguments percutants pouvant lui permettre de mûrir sa propre opinion.
Lien : http://atelieregregore.fr/le..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
atelieregregoreatelieregregore   28 août 2016
Tu venais, mon cher Léopold, de recevoir l’arrêté d’expulsion qui avait été délivré par la direction générale de la préfecture de police de Paris. Ce document te spécifiait de prendre, dans un délai de trente jours, les dispositions nécessaires pour quitter le territoire français. Un mois. Pas plus. Ne voulant plus du tout retourner dans notre pays d’origine, en l’occurrence la Républi­que de Zamba, par crainte d’y subir des persécutions, tu devais effectuer quelques démarches administratives. Tu as tenu à exposer ta situation à une assistante sociale d’un organisme qui avait été créé par des parpaillots, et qui était situé dans le septième arrondissement, en vue de s’occuper des deman­deurs d’asile. Une intervention devait à tout prix mettre un terme, dans l’urgence, à l’arrêté préfectoral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
atelieregregoreatelieregregore   28 août 2016
En situation irrégulière, un arrêté de reconduite à la frontière a été effectivement établi contre toi afin de permettre à la police ton renvoi, dans la légalité, vers la République de Zamba. Tu dis­posais de vingt-quatre heures pour faire appel de cette décision auprès du tribunal administratif de Paris. […] Deux heures plus tard, on t’a fait monter dans une fourgonnette de la police. Le panier à salades. Il t’ont fait le coup de la visite des lieux touristiques de Paris, avant l’embarquement à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle. Un peu d’humanité aurait pu éviter pareil cynisme. Les agents de l’ordre ont recouru à la force pour te faire embarquer dans l’avion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
atelieregregoreatelieregregore   28 août 2016
Tout demandeur d’asile, semblait ignorer à dessein l’administration française, est présumé réfugié politique jusqu’à preuve du contraire. En conséquence, les juges du fond ne sauraient reconnaître la qualité de réfugié au vu seulement de la position de l’OFPRA ou de son silence, dès lors qu’un texte supérieur à la loi nationale les invite à considérer que le réfugié est la personne qui se trouve dans les conditions matérielles définies par la Conven­tion de Genève de 1951. Il ne doit pas être considéré simplement comme le requérant qui se veut reconnaître un statut par l’administration nationale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
atelieregregoreatelieregregore   28 août 2016
Dès son évacuation de l’avion à l’aéroport international de Ngoma-Ngoma par une voie différente de celle que devaient emprunter les autres passagers, quatre sbires de l’AND interceptèrent Léopold Mwana Malamu avec brutalité. Ils le forcèrent à les suivre jusqu’à la Mercedes noire qui était garée non loin de l’avion. Après l’avoir contraint à monter dans leur véhicule, le conducteur démarra en trombe. Le crissement de pneus n’attira l’attention de personne, la scène étant habituelle sur la piste d’atterrissage de cet aéroport.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
atelieregregoreatelieregregore   28 août 2016
Le Directeur de l’Office Français de Protection des Réfu­giés et Apatrides informe Mon­sieur Léopold Mwana Malamu, demeurant à Paris 18ème, qu’il n’a pas apporté de commencement de preuve de nature à établir qu’il se trouve personnellement dans l’un des cas prévus par l’article 1er paragraphe 2ème de la Conven­tion de Genève. […] En conséquence, sa demande en date du 21 novembre 1984 tendant à cette fin est rejetée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Gaspard-Hubert Lonsi Koko (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gaspard-Hubert Lonsi Koko
Monsieur Lonsi Koko, en quelques images (2/2)
autres livres classés : demande d'asile politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox