AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782081307186
28 pages
Flammarion (08/10/2014)
4.23/5   11 notes
Résumé :
Le fameux conte d’Andersen magnifiquement mis en images par Charlotte Gastaut !
Un roi vivait seul avec ses onze fils et sa seule fille, Élisa. Quand il se remaria, la méchante reine sépara les enfants en confiant Élisa à des paysans, puis transforma les princes en cygnes sauvages. Le jour où la jeune fille découvrit le sort réservé à ses frères, elle n’eut plus qu’un objectif : tisser onze tuniques d’orties afin de les délivrer du maléfice. Contrainte au si... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
frenchbooklover
  04 novembre 2014
"Bien loin d'ici, là où migrent les hirondelles à l'approche de l'hiver demeurait un roi qui avait onze fils et une fille, Elisa. Les onze princes, sabre au côté, allaient à l'école tous les jours tandis que leur soeur, assise sur un tabouret de cristal, attendait leur retour devant un livre d'images."
Mais, un jour, leur père se remaria avec une femme "au coeur plus petit qu'un dé à coudre". Afin de s'accaparer son époux, elle envoya Elisa au couvent et transforma ses onze frères en oiseaux. Mais son sort ne fonctionna pas complètement car, à la place de laids oiseaux, les princes se transformèrent en cygnes.
Les années passèrent...Elisa devint une magnifique jeune femme. A quinze ans, elle reparut à la cour et rendit folle de jalousie sa belle-mère.
Une fois encore, cette dernière tenta de nuire à la progéniture royale mais sa magie se brisa devant la pureté de la princesse.
Elisa décida de s'enfuir. Elle marcha, marcha, marcha...et sur sa route, rencontra une vieille femme qui lui indiqua un endroit où trouver onze cygnes.
Parvenue au rivage, Elisa reconnut ses frères et décida de tout entreprendre pour leur rendre apparence humaine.
Elle ignorait alors que ce choix pourrait tout lui coûter.
Dans cet album, Kochka a voulu rendre accessible aux lecteurs à partir de 6 ans le conte de Hans Christian Andersen.
Avec un style à la fois simple et poétique, elle nous narre l'histoire d'Elisa, une jeune princesse qui devra rencontrer bien des épreuves avant de connaître le bonheur. Rejet, séparation, malédiction, faim, errance, sacrifice, abnégation, labeur, accusations de sorcelleries, condamnation...constituent autant d'étapes sur la route de son apprentissage.
En effet, l'intrigue aborde tous ces sujets et insiste sur l'importance de l'amour fraternel.
Et forcément, en lisant les Cygnes sauvages, on pense à d'autres contes où les fratries sont très importantes (Hansel et Gretel, le Petit Poucet...). On pense également à Blanche-Neige (avec la belle-mère jalouse et sorcière), aux Fées (avec la vieille femme qui récompense la pureté et la générosité)...
J'ai été frappée par cette richesse thématique et par ces multiples rebondissements. Comme si, chez Andersen, le bonheur ne se gagnait pas facilement et que seules plusieurs épreuves pouvaient l'apporter et le conforter.
Pour illustrer cette trame, il fallait tout le talent de Charlotte Gastaut. Je crois vous avoir déjà parlé de toute l'admiration que je porte à cette artiste.
Cette admiration a été encore confortée devant le foisonnement des images qu'elle a su créer pour mettre en valeur le récit de Kochka.
Chaque double page s'accompagne d'un tableau. Les couleurs sont chatoyantes, les fonds toujours très fouillés, les silhouettes et les visages délicats.
Souvent, ce tableau déborde sur le texte. Mais il se fait plus discret en noir et doré.
On se perd dans les détails, on revient plusieurs fois sur certaines illustrations...
Bref, vous l'aurez compris: cette adaptation d'un des contes les plus connus d'Andersen constitue un petit bijou et j'espère que ce duo continuera à nous livrer d'aussi beaux albums.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbe
  24 octobre 2014
Une méchante belle mère. Une malédiction. Et voilà onze jeunes princes transformés en cygne. Heureusement, leur jeune soeur ne les a pas oublié...
Un conte aux nombreux périls où domine les magnifiques illustrations de Charlotte Gustaut. Les habits et les décors sont particulièrement beaux.
Des touches de dorés viennent illuminer les pages. Les traits, relativement simples à la base, soulignent en réalité l'idée d'une perfection.
Un album qui donne envie de saisir à son tour un stylo pour dessiner !
Au plaisir des yeux, s'ajoute une histoire dense, aux multiples rebondissements, où la ténacité et le courage seront les seules armes de l'héroïne.
Un album à découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          140
Mei-Amadis
  16 novembre 2014
Il était une fois, un roi qui vivait avec ses onze fils et sa fille, Elisa. Tous étaient heureux jusqu'à ce que le roi se remarie. La méchante reine changea les onze princes en cygnes sauvages et Elisa, désormais seule, doit trouver un moyen de les délivrer du sort de la méchante reine… Son chemin, semé d'embûches, ne sera pas de tout repos.
Les cygnes sauvages est un de mes contes favoris. J'aime beaucoup cette histoire de princes changés en cygnes, ce qui est sans doute à cause du merveilleux fanzine de Bory (Le caveau des onze cygnes) qui proposait une réécriture originale de celui-ci… Ici, Kochka adapte fidèlement le conte d'Andersen : son écriture est simple, fluide et agréable à lire. Dans cet album, elle est accompagnée de Charlotte Gastaut aux dessins. J'ai été ravie de retrouver cette illustratrice de talent qui possède tout un univers : très onirique, il s'adapte à merveille aux contes de fées. Reconnaissable entre tous, son style mêle la culture occidentale à un certain orientalisme. Si les décors et les costumes sont dignes de princes et de princesses de contes, la construction des planches rappelle les icônes russes avec leurs touches de doré et leurs couleurs chatoyantes.
Les cygnes sauvages est donc un album très sympathique à lire. Il permettra aux amoureux des contes de faire découvrir Andersen à leurs enfants… ou pour les moins jeunes comme moi, de prendre plaisir à poser un nouveau regard sur cette histoire.
Merci au site Babelio et à leur opération Masse Critique ainsi qu'à l'éditeur pour sa confiance !
Lien : http://antrelouve.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Florel
  30 novembre 2014
Magnifique album pour une fort jolie histoire. J'ai tout adoré dans ce livre, de l'histoire (que je ne connaissais pas) jusqu'aux illustrations très simples, qui sont en plus agrémentées d'une touche dorée qui met des étoiles dans les yeux, - faisant par la même occasion de ce livre un album unique et agréable à regarder.
Et sûrement que votre enfant plus tard s'en souviendra, déjà parce que comme je l'ai déjà dit c'est un livre joli à regarder, mais en plus parce que l'histoire ne manque pas d'aventure. La preuve.
Onze princes se retrouvent transformer en cygnes sauvages par leur méchante belle-mère, leur soeur éloignée à son tour, part à leur recherche et essaye grâce à une aide mystérieuse de les délivrer du sortilège qui les accable. D'éloignement en aventure, la tâche ne sera pas aisée, mais pas impossible pour autant.
Alors je ne connais pas l'originale, donc je ne sais pas si ce livre lui est fidèle, mais quoi qu'il en soit, ça reste fidèle à la composition des contes, et un enfant (comme un adulte) y trouvera son compte.
Merci aux éditions Flammarion (jeunesse) et Babelio.
Lien : http://voyagelivresque.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aelinel
  04 décembre 2014
Le conte est tout simple et assez classique pour tous ceux qui sont familiers d'Andersen ou des Frères Grimm. Mais cet album est magnifiquement bien illustré. Les dessins sont fins et font voyager (on pense à la Russie ou à l'Orient). Je pense qu'un enfant en cours d'apprentissage de lecture sera ravie d'avoir entre les mains ce petit bijou.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   11 février 2015
Respectant le ton solennel, un peu dramatique et aussi roulant en bouche du conteur, Kochka offre un texte bien sûr beaucoup plus court que l’original, et délicat, en parfaite cohérence avec les illustrations de Charlotte Gastaut.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
orbeorbe   19 octobre 2014
Leur mère n'étant plus de ce monde, le roi épousa en secondes noces une femme au coeur plus petit qu'un dé à coudre.

Elle confia d'abord Elisa à des paysans, puis ensorcela les princes.
Commenter  J’apprécie          30
orbeorbe   20 octobre 2014
elle attrapa trois crapauds.
Afin de l'enlaidir, elle ordonna au premier de se placer sur sa tête.
Pour l'abêtir, le deuxième eut la consigne de se placer sur son front.
Et, afin de la rendre méchante, elle ordonna au troisième de se placer sur son coeur.

Mais, quand les crapauds s'exécutèrent, ils se changèrent en coquelicots.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Charlotte Gastaut (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Gastaut
Le Grand Voyage de Mademoiselle Prudence de Charlotte Gastaut, par La Petite FunamBulle
autres livres classés : contesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1317 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre