AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782884193825
191 pages
Éditeur : Du Belvedere Eds (22/10/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Ce roman noir que Bernard Fischbach et Grégoire Gauchet ont écrit à quatre mains, se déroule dans une maison de retraite cossue de la région de Mulhouse. - Dans ce lieu dédié à la fin de vie, sévit un tueur. - Les soupçons s orientent vers Baloo, le chien terre-neuve installé dans la maison pour y pratiquer la câlinothérapie. - Mais le chien pousse à son tour son dernier soupir...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ValseN
  31 août 2020
Papy Daniel?
Amusante plongée en maison de retraite bling bling au style alerte assez porté sur la bagatelle. J'aurais apprécié que les auteurs nous promènent un peu plus parmi cette faune médicalisée en s'attardant auprès de l'ange Marie-Ange, la pragmatique Diana, le bourru Bruno, la vieille chouette revêche Marie-Louise et surtout Marie, l'aide-soignante dont j'aurais aimé découvrir l'intériorité. On y parle de calinothérapie : "Les chiens sont attendus par les plus dépendants et souvent affligés de troubles de la démence", du rapport entre Beethoven et les hirondelles, de la Camarde aussi, beaucoup, mais avec ce ton élégant et une langue qui jamais ne lasse. Un récit à double voix où l'on sourit beaucoup: merci à ce duo d'auteurs!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ValseNValseN   31 août 2020
Elle appartient à un groupe de recherches et d'études sur la gérontologie, le GREG. Les membres du groupe recueillent leurs observations, rédigent des communications et se retrouvent une fois par an en week-end au Maroc sur l'invitation de représentants pharmaceutiques. Le gisement est inépuisable. Un sentiment de rébellion, par exemple, peut galvaniser les personnes âgées et leur redonner du tonus. Un gériatre a observé que les vieilles personnes font ainsi face au spectre de la mort. " Ca c'est de l'affabulation", a rétorqué un confrère qui ne croit pas aux fantômes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValseNValseN   31 août 2020
- Madame la Directrice, cette femme perdait son dentier. Il lui tombait sur le menton. Elle aurait pu le coller mieux ou le changer. Rien à faire, elle préférait ressembler à un vampire avec trente-deux dents et quatre dehors. Certains, que je ne nommerai pas, la surnommaient la "Dracula de la Vanoise". Ce n'était pas très gentil pour Dracula.
Commenter  J’apprécie          00
ValseNValseN   31 août 2020
Ils l'ont baptisée La Vanoise, non sans humour plus ou moins noir, alors que nos cheveux sont aussi blancs que les neiges éternelles. Il est certain que le précipice n'est pas loin. A La Vanoise, pas de barreaux. Pas de hauts murs. A quoi bon? Nous enfermer? Inutile. Le déambulateur nous sert de garde-fou§
Commenter  J’apprécie          00
ValseNValseN   31 août 2020
Il a parfois avec le petit personnel une amabilité de tramway du genre qui klaxonne au carrefour pour faire dégager la voie et passer.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16765 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre