AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782845741461
117 pages
Éditeur : Le Verger (01/04/2013)

Note moyenne : 2/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Je connaissais Martin. J’avais longtemps skié avec lui par le passé. Pendant trois ans nous avions entrepris une série de balades. Lui descendait directement les pentes raides en une série de virages souples et faciles, je mettais deux fois plus de temps en coupant la pente au prix de fastidieuses conversions. J’admirais son aisance et sa vitalité, j’aimais aussi ses silences et sa bonne humeur.

Alors, quand l’avalanche l’a enseveli et broyé, j’ai acc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Petitebijou
  27 juin 2013
Billet rédigé dans le cadre de Masse Critique. Merci aux Editions « le Verger » et à Babelio.
Paru dans la collection « Les enquêtes rhénanes » « L'avalanche » est un polar dont l'action se situe dans les Vosges.
Le corps d'un homme est retrouvé après avoir été emporté par une avalanche. C'est un skieur expérimenté et prudent, et sa mort suscite des interrogations chez son vieil ami, amoureux des cimes et de son chat. Celui-ci va se mettre à enquêter auprès de l'entourage du défunt, en particulier de sa veuve, pour résoudre le mystère.
Voilà, en quelques mots simples, l'objet du roman de Grégoire Gauchet.
Si vous êtes un lecteur aguerri de polars, passez votre chemin : l'intrigue est on ne peut plus classique, pour ne pas dire simpliste. Moi qui ne suis qu'une lectrice occasionnelle de romans policiers, j'ai résolu l'enquête au bout de trente pages environ. Il faut bien le dire, le scénario a dû être utilisé une centaine de fois dans la littérature, le cinéma ou les téléfilms.
Lorsque ce cas de figure survient, que vous ne pouvez plus espérer être tenu en haleine par l'intrigue, il ne vous reste que la solution de vous raccrocher au style pour avoir envie d'aller jusqu'au bout sans sauter des pages. Ce roman n'en comptant à peine plus de cent, et par respect pour le challenge de Masse Critique, j'ai lu l'ouvrage dans sa totalité. Malheureusement, le style n'a la plupart du temps aucun relief, si je peux me permettre d'utiliser cette image pour évoquer une intrigue montagnarde.
Les chapitres s'enchainent avec mollesse, n'offrant que peu d'intérêt. La faiblesse principale tient dans la psychologie des personnages, pour le moins sommaire. Chacun possède une ou deux caractéristiques qui seront exploitées tout au long du récit. Pas de place pour le gris, chacun est blanc ou noir, gentil ou méchant. Ils parlent une langue attendue, proprette, académique, même lorsqu'ils sont en colère. Tout repose sur ce qui est censé être un méga coup de théâtre final, mais le hic est qu'on le devine très vite.
Le style est bourré de formules qui frisent le cliché. Exemple, dans la bouche du héros misogyne :
« Les femmes sont toutes les mêmes, des créatures du diable », ou « des créatures faibles », axiome qui va être exprimé à foison tout au long du récit. le regard se « plante » dans les yeux de l'autre, une fille a l'air « incroyablement frêle » ou « incroyablement romantique », les lieux communs se succèdent avec une langueur monotone. Aucun personnage n'est franchement sympathique ou antipathique, ou, ce qui aurait été davantage intéressant, complexe, étrange, dérangeant. On ne peut pas dire que c'est mal écrit, ou bâclé, mais cela m'a semblé très convenu.
Pourtant, et heureusement, certaines sont pages sont très réussies. Lorsque l'auteur décrit le décor qu'à l'évidence il aime passionnément, à savoir les paysages de montagne, les variations de couleurs de la neige, du ciel, nous raconte les arbres, les animaux, le bonheur que l'on peut éprouver à se promener seul dans une nature fascinante parce que belle et dangereuse, il trouve enfin un style convaincant qui emporte notre adhésion. Il sait choisir des mots percutants lorsque l'avalanche se déclenche, nous fait entendre les craquements, les déchirures, nous effraie par la violence qui s'exprime avec fracas. Enfin sa petite musique personnelle se met à résonner, sans clichés ou formules usées. le vocabulaire est précis, technique, éloquent.
Le livre aurait été tout autre s'il avait pu trouver la même maîtrise dans le déroulement de l'intrigue policière. Ici, c'est presque comme si nous nous trouvions en présence de deux oeuvres distinctes : une banale énigme policière peu palpitante et l'expression d'une passion pour une région captivante.
Je pense donc que Grégoire Gauchet possède un certain talent mais devrait se montrer plus rigoureux dans l'élaboration de ses intrigues policières. Ayant fait un tour sur son site web, j'ai noté qu'il avait déjà publié quatre polars et un livre sur le ski en montagne. N'ayant pas lu d'autres polars de sa plume, je ne les commenterai pas, mais nul doute que le second vaut le détour pour les amoureux de ce sport.

Lien : http://parures-de-petitebijo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Juliefrisette
  04 juillet 2013
J'ai reçu "L'avalanche" grâce à l'opération Masse Critique organisé par Babelio. Je remercie donc le site et les éditions le Verger Éditeur de m'avoir envoyé ce livre !

L'histoire se déroule dans les montagnes (dans les Vosges précisément). Notre personnage principal est Roger, un skieur confirmé qui a perdu Martin "son ancien compagnon de ski". Seulement sa mort perturbe Roger et comme le dit si bien le résumé, il va découvrir pas mal de surprises.

Roger est un personnage intéressant mais un peu trop cru et un peu trop intelligent à mon goût. Je trouve qu'il découvrait un peu trop facilement les réponses à ses problèmes et la solution de l'enquête. L'intrigue en souffre et on ne nous laisse pas vraiment le temps de réfléchir. C'était tous simplement irréaliste et inconcevable parfois.

Ensuite j'ai eu également un petit problème avec le vocabulaire. Dès la première page on nous balance un tas de mots sur l'univers montagnard. Il manquait quelques petites notes en bas de page. Par contre la description des paysages étaient superbe ! Les sensations de la neige, le froid, les gestes étaient retranscrits à la perfection !

La fin m'a complètement surprise, je n'ai rien vu arrivé (je suis peut-être une débutante en matière de policier mais la fin m'a vraiment laissé bouche-bée) mais la "solution final" est très bien trouvée.
J'ai par contre encore quelque chose à redire : l'auteur ne nous laisse pas vraiment de fin et j'aurais préféré une fin digne de ce nom.
Conclusion : Un policier un peu court et simple mais plutôt divertissant.

Note : 2,75/5
Couverture : ♥♥/5 (On a représenté Martin dessus mais je pense qu'un skieur confirmé même en panique ne laisserait pas des traces de ce type dans la neige et ça m'a plutôt perturbé, mdr).
Lien : http://juliefrisettedu59.sky..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jacq
  11 juillet 2013
Je remercie Masse Critique et la maison d'édition le Verger pour l'envoi de ce roman.
Le corps de Martin, 37 ans, skieur chevronné, est retrouvé enseveli sous une avalanche : il a dû s'égarer dans le brouillard pour s'être retrouvé dans un endroit rendu aussi dangereux par de mauvaises conditions climatiques. C'est l'opinion de Roger, le narrateur, 46 ans, qui a beaucoup skié avec lui avant que Martin ne fasse équipe avec Christophe, plus jeune et plus proche de sa pratique de la glisse.
Un élément va très vite déplaire à Roger : chaque fois qu'il se présente pour réconforter la jeune veuve, Elsa, il est devancé par Christophe et trouve que leur relation, malgré le statut d'homme marié du jeune homme, est fort intime. le doute s'insinue très vite dans son esprit : suicide ou meurtre ?
Roger va alors mener son enquête …
J'ai apprécié la façon dont l'auteur parle de la neige, de la montagne : on ressent tout l'amour qu'il porte aux paysages enneigés et à la pratique du ski.
Par contre, j'ai trouvé que l'histoire manquait de substance et d'un petit quelque chose pour accrocher le lecteur. de plus, le narrateur m'a très vite été antipathique par ses réflexions et ses agissements : ce côté déplaisant est-il voulu par l'auteur ? Je me suis posé la question …

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
som
  11 juillet 2016
Skier seul sur les crêtes vosgiennes en pleine tempête est bien imprudent. Martin en fera les frais. Abattu par la mort de son ami, le narrateur part à la recherche de sa dépouille et découvre bien d'autres mystères qui l'entraineront dans des pentes bien dangereuses.
Publié dans la collection « les enquêtes rhénanes », ce polar cousu de fils blancs, d'un style faiblard, ne m'a amusé que par son décor local qui m'est familier.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JuliefrisetteJuliefrisette   04 août 2013
-Oh moi vous savez je suis un vieux solitaire.
-Vieux ?
Je l'avais dévisagée. C'est vrai, je n'étais pas aussi vieux que je voulais bien le laisser entendre, une quinzaine d'années de plus qu'elle, mais au fond de moi et dans le regard des femmes je me sentais aussi comestible qu'une poire blette.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : montagnesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2083 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre