AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782845740983
333 pages
Éditeur : Le Verger (01/11/2010)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Rieswihr, village typique des coteaux alsaciens, avec ses géraniums et ses cigognes, sa colline boisée, le Schweissberg, et les ruines de son château.

Pourtant, la forêt pourrait être rasée pour céder la place à un village vacances “Haute Qualité Environnementale” et une éolienne certifiée développement durable pourrait pousser au milieu de l’antique château.

C’est en tout cas le projet que soutient le député Fischer, allié à un grand p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bizoide
  31 janvier 2011
La première chose qui choque à l'introduction de cet ouvrage est l'avalanche de termes anguleux, industriels et d'expressions alsaciennes, au mieux obscures pour le breton que je suis.
Quelques passages sont heurtés par des répliques trop courtes et inutiles ( totalement en phases avec le fond des débats il faut avouer ;) ) d'autres sont bien plus fluides et finissent par avoir le dessus. En fait le style est surtout (et surtout au début) instable, le narrateur se laissant emporter par l'action, quand il est ordinairement le lien, l'élément inflexible, aussi posé dans le calme que dans la castagne.
Et de la castagne, il y en a, et de la belle. Des empoignades ! Des cris ! En fait, c'est la première bagarre, au ruisseau qui m'a fait entrer dans l'histoire, puisque décidément, la seule évocation de la politique me fait vomir ( désolé Mr Gauchet, ce n'est pas contre vous, la prochaine fois, c'est moi qui serais plus circonspect :) ).
Car c'est là que se situait mon erreur : dans la classification que j'imaginais, c'était Meurtre>bio>chateau. Malheureusement, c'est plutôt écolo>chateau>meurtre : un fin glacage de policier sur une chronique de l'écologie politique dans un monde encore scarifié par l'orthodoxie qu'est l'alsace (dit comme ça, ça rends pas pareil en fait ^^).
Autre point important : l'alsacienne. La typique. Celle sans une seule ligne droite et les deux Dico Grand Robert devant (dédicace au prof de neuro et à "Brigitte", l'assistante des ponctions lombaires). Elle existe en modèle unique, seule la couleur dessus change. Un problème de fixation ? Peut-être. ^^

Pour la note, j'ai l'habitude de noter rude, et puis il faut dire que ce n'est ni fantasy ni SF, donc je vais être honnete, c'était noté sur 4 ;)
Ps : un petit mot à Mr Gauchet : Alvéole c'est comme cellule, toujours au féminin, toujours un petit espace renfermé ^^
En résumé : n'y allez pas pour voir de l'écologie, encore moins du bio (le plus approchant, c'est de la vigne et une jardinière), mais si vous voulez des gros nénés, de la bagarre de poivrots, de la gendarmerie toujours plus incapable, un livre que vous pourrez lire sans trouver un environnement spécialement calme n'hésitez plus, vous allez vous fendre la poire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Heureuse
  29 janvier 2011
Je voudrais tout d'abord m'adresser à monsieur Gauchet. Oui vous, monsieur l'auteur!! POur vous parler de l'évènement de la page 111... Vous voyez de quoi je veux parler? Je suis certaine que oui. Alors ça, ce n'est pas du jeu. Je me suis faite avoir, moi un vieux briscar qui n'est plus surprise depuis longtemps !! Primo c'est contraire à toutes les règles de faire ça à un tel personnage à cette étape du roman. Deuxio vous nous remettez ça p.142!! Soufflée
Vous l'aurez compris j'ai pris un plaisir incroyable à lire ce roman : c'est fantaisiste, juste ce qu'il faut de délirant et merveilleusement bien mené.
C'est notre cher village de Bretons résistant aux envahisseurs de Bois et Loisirs, c'est un Don Camillo écolo; c'est une peinture plein d'humour de notre société, c'est tout ce qu'on a de plus franchouillard. En mieux, en drôle,... C'est pétillant, plein d'inventions, de rebondissements.
ça fait du BIEN du lire un tel roman!! Et je ne dis pas ça pour faire plaisir.

Un grand merci à Babélio et aux éditions "le Verger éditeur".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
HeureuseHeureuse   29 janvier 2011
L'ancien maire a pulvérisé la Marianne. Il aurait préféré qu'il se défoule sur le portrait de l'agité du jogging qu'il a été contraint de crucifier sur le mur, à la demande insistante du préfet Legradec.
Commenter  J’apprécie          50
BizoideBizoide   31 janvier 2011
_C'est miction impossible... [...]
Abandonnant toute retenue, il fait coulisser la vitre de la télécabine et se soulage dans le vide. [...]
_Cas de force majeur, grogne-t-il.
_Il pleut, il pleut bergère, sifflote l'inconnu, l'air de rien.
Commenter  J’apprécie          40
BizoideBizoide   31 janvier 2011
C'est vrai... On aperçoit les silhouettes toutes bleues des vilains schtroumfs, derrière des véhicules de la même couleur. Les gendarmes sont les seuls militaires à continuer de se camoufler de la sorte depuis les massacres de la guerre de 1914-18.
Commenter  J’apprécie          30
BizoideBizoide   31 janvier 2011
On en est à ce moment de l'office où cette vieille grenouille de bénitier de Dora Betsch joue les grandes orgues sur son harmonium Yamaha, en s'accompagnant d'une voix aigre, apte à convaincre les morts qu'il serait fou de vouloir ressusciter.
Commenter  J’apprécie          20
BizoideBizoide   31 janvier 2011
Si le Christ à pardonné à la femme adultère, c'est parce qu'elle n'était pas la sienne.
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
autres livres classés : alsaceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16627 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre