AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sando


Sando
  23 mars 2015
Ils sont des milliers, ignorant tout du malheur à venir… Parmi eux se trouve la belle Lucine, revenue à Port-au-Prince après cinq ans d'absence et qui renoue avec un passé qu'elle croyait enterré. Elle, qui avait abandonné ses rêves et ses espoirs pour s'occuper de sa soeur inadaptée au monde des hommes, après s'être pourtant battue pour l'indépendance de son peuple lors des manifestations sanglantes à Haïti, réapparaît avec l'impression de sortir d'un long sommeil. Son retour sonne comme la promesse d'un nouveau départ fait de retrouvailles, de rencontres et peut-être de l'éclosion d'un amour tendre et sincère avec Saul, profondément marqué lui aussi par les combats du passé…

Mais alors que le bonheur règne sur la petite communauté réunie chez Fessou, où se retrouvent les amis de toujours, les épicuriens et les philosophes amoureux de rhum, de bonne chère, de dominos et de débats animés, survient le terrible tremblement de terre qui ravagera Haïti, entraînant sur son passage la mort de plus de 300 000 personnes et bouleversant à jamais le destin de milliers d'autres…


Nombreux sont ceux qui ont écrit sur le séisme qui a touché en plein coeur Haïti en 2010, principalement des auteurs haïtiens par ailleurs et je me demandais comment Laurent Gaudé s'en sortirait avec un sujet aussi sensible… Je dois reconnaître que son talent de dramaturge et la beauté de sa plume parviennent parfaitement à rendre la force et l'intensité de la catastrophe, balayant d'un même coup le lecteur et les personnages et laissant chacun profondément bouleversé.

L'histoire est construite en deux temps. La première partie nous présente une galerie de personnages, tous plus attachants les uns que les autres, à travers lesquels on découvre une petite partie de l'histoire d'Haïti, faite de souffrances, de combats, de misère, mais aussi de renouveau et d'espoir. Un pays malmené mais dont la soif de justice et de liberté force le respect et l'admiration. Mais au moment où l'on trouve sa place dans cette petite communauté à la joie communicative, Laurent Gaudé nous prend tout, laissant un paysage complètement dévasté par le tremblement de terre. Un paysage où les morts, ces ombres errantes, se mêlent aux vivants, sonnés par la brutalité de la catastrophe, inconscients encore de leur nouvelle condition de damnés…

Débute alors une seconde partie à la limite du fantastique, où les deux mondes se côtoient sans distinction, où ne compte que l'urgence de retrouver ceux que l'on aime. Une quête dans laquelle se lancent corps et âme Lucine et Saul et dont l'issue paraît bien incertaine… L'écriture est belle, poétique et capable d'émouvoir aux larmes par son intensité. Un roman sublime, qui rend un magnifique hommage à la culture haïtienne, à ses croyances empreintes de vaudou et à ses traditions. Je connaissais Laurent Gaudé dans sa veine plus mythologique, avec « La mort du roi tsongor » et « Pour seul cortège », il me tarde à présent de découvrir davantage ses romans plus réalistes avec notamment « le soleil des Scorta » et « La porte des enfers » !


Un énorme merci à Babelio et aux organisateurs du Prix Relay des Voyageurs-Lecteurs pour cette magnifique découverte !

Challenge Variétés : Un livre qui vous a fait pleurer
Commenter  J’apprécie          450



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (43)voir plus