AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742771964
Éditeur : Actes Sud (30/01/2008)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Sofia a le diable au corps. Elle est née ainsi, avec un appétit profond de jouissance. Ses trois mères, scandalisées par ce dérèglement obscène, la mutilent et la bannissent. Commence alors pour elle une longue quête parmi les hommes, à l'endroit et à l'envers du monde. Laurent Gaudé construit ici une pièce qui oscille entre plaisir et frustration, fantasme et mélancolie, désir d'ê... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
raton-liseur
  12 mars 2015
Je suis un peu embêtée : voilà quelques temps je faisais coup sur coup deux notes de lecture dithyrambiques sur Laurent Gaudé, et me voilà devant cette oeuvre devant laquelle je me trouve totalement dépourvue.
D'accord, c'est une allégorie. Il y est question de la place de la femme dans la société, et surtout de la légitimité et de la place de son désir. Ce ne sont pas des interrogations qui m'empêchent de dormir la nuit, mais je ne suis pas par principe hermétique à de telles questions. Mais je crois bien que je n'ai pas compris la moitié de la métaphore, qui sont les Trois Mères, qui est la Grande Molle, et tous les autres. Alors entre des moments très crus comme l'évocation sans far de l'excision et des scènes complètement hermétiques, avec cette fin en boucle qui repart, je suis restée sur le bord de la route, alternativement écoeurée et incrédule, jamais intéressée véritablement par ce texte qui est pour moi le premier échec cuisant dans ma lecture de Laurent Gaudé. Un théâtre probablement trop radical pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Pachy
  09 septembre 2011
Lecture difficile. Texte et dialogue crus et même très crus. On y croise des phénomènes connus, réprouvés mais qui malheureusement existent toujours : la répudiation, l'excision ; la prostitution, les maladies sexuellement transmissibles...
Alors oui, le texte se veut profond et cortiqué à souhait et c'est là justement que l'on regrette de ne pas être complètement conquis par les chemins que prend Gaudé.
Pour résumer, si je peux me permettre : C'est du théâtre de l'absurde qui est tout sauf absurde mais qui ne manque pas de difficulté de lecture et de compréhension.
On est très loin de 'Sodome ma douce'
Commenter  J’apprécie          10
ghanie
  04 janvier 2013
Déroutant et terriblement...douloureux.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
darkdaysdarkdays   09 février 2019
Soudain les trois mères donnent l'ordre d'ouvrir les grilles du jardin.
Elles sentent l'issue approcher et veulent que les gens de la ville puissent, sans peine, se presser sous le balcon.
Après dix jours de sueur,
Après dix nuits de travail,
Elles vont accoucher.
Les contractions redoublent d'intensité.
Elles en perdent presque conscience.
Elles s'agrippent les unes aux autres.
Elles sont là,
Toutes les trois,
En cercle,
Jambes écartées,
Au milieu du grand lit trempées de sueur,
La tête renversée,
Se mordant les lèvres,
S'insultant et tapant du poing contre le bois du lit.
Elles pensent, un temps, qu'elles ne survivront pas à se déchirement.
Mais c'est tout à coup comme un vaste soulagement qui leur vide le ventre.
Elles sentent la délivrance, comme un tremblement des viscères que l'on expulse et qui coulent hors de soi.

Il est né.

Elles restent sans force.
La tête renversée dans les oreillers,
Les yeux clos,
Elles savourent cet instant.

Il est né.

Elles se sentent parfaitement vides, béantes et apaisées.

Soudain, elles se dressent sur le lit.
La peur les a saisies.
Le nourrisson n'a pas crié.
Aucun son, encore, n'a retenti.
Je suis là,
Devant elles.
Je tiens le paquet de linge dans les bras.
Je suis pâle.
Mes lèvres tremblent.
Je murmure, les yeux au sol,
Ces trois mots qui glissent sur le parquet :
"C'est une fille."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CyclamenCyclamen   14 mars 2013
LE BATELEUR: Dépêchez-vous! Celui qui n'est pas heureux est minable.

SOFIA: Aidez-moi. Je vous en prie. Le monde est plein et je ne sais pas où me mettre.

LE BATELEUR: Fais comme tout le monde: cours d'un pas pressé.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Laurent Gaudé (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Gaudé
Dans « Je me souviens », accompagné au piano par Richard Lornac, nous faisons un tour dans les souvenirs de Laurent Gaudé. L'auteur nous raconte de son arrivée dans les Pouilles en Italie, son amour pour le théâtre et ses idoles qui lui ont donné le goût de l'écriture.
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Laurent Gaudé

En quelle année est né Laurent Gaudé?

1965
1967
1970
1972

10 questions
107 lecteurs ont répondu
Thème : Laurent GaudéCréer un quiz sur ce livre