AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756011533
Éditeur : Delcourt (19/11/2008)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 36 notes)
Résumé :

Chaque soir, c'est pareil, le cortège infernal, le défilé de monstres et leurs chants sépulcraux. Aristide lutte, tout seul, contre un sommeil fatal. Il surveille les monstres, repousse leurs assauts.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  29 avril 2018
À tout juste dix ans,
Ari n'est pas comme tous les enfants.
Maigrichon, le teint blafard,
le front ridé et l'oeil hagard.
À l'école, les autres élèves le taquinent,
le bousculent et l'enquiquinent.
Seul, dans son coin, à l'abri des regards,
Ari, que tout le monde traite de trouillard,
se réfugie dans les livres.
Déjà apeuré de ce qui va suivre...
Car, une fois la nuit tombée,
le garçon tourne en rond dans sa chambrée.
Les cauchemars, toute la nuit, le tiendront éveillé,
certain que les ombres viendront le capturer...

Quel bel album !
Et quel attachant petit bonhomme !
Aristide a une peur bleue du noir,
surtout des créatures qui sortent le soir,
que ce soit les fantômes dans les placards
ou les spectres dans les tiroirs.
Malheureusement, le seul à les voir,
il lui faudra s'armer de courage.
La trame de Séverine Gauthier est efficace et surprenante.
L'ambiance, plus que jamais oppressante,
le final attendrissant et l'émotion omniprésente.
Graphiquement, Jérémie Almanza nous en met plein les yeux !
une magnifique palette de couleurs et des décors fabuleux !
Un joli conte, original et intelligent,
pour petits et grands...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          576
Palmyre
  04 septembre 2013
Aristide ne dort pas de la nuit, il a peur du noir. Des ombres terrifiantes l'empêchent de trouver le sommeil
Il décide de construire une machine pour exterminer ces monstres nocturnes. Réussira-t-il à vaincre ses peurs grâce à son invention?
Les illustrations de Jérémie Almanza s'accorde parfaitement avec le texte poétique de Séverine Gauthier. J'ai tout de suite été séduite par les vignettes réalisées en plongée, on a l'impression d'être projeté au coeur de l'histoire dans le monde de l'enfant. de plus les visages de ses parents n'apparaissent pas ce qui accentue la petite taille d'Aristide.
Cette bande dessinée a reçu deux prix:
- Prix "jeune bulle" du dessinateur (Jérémie Almanza), 20ème festival de la BD d'Atlantis, Saint-Herblain, 2009.
- Prix "entre les bulles 2009", association des bibliothécaires jeunesse de Gironde.
Séverine Gauthier fait partie de l'Atelier 510 TTC.
Voici l'adresse de son blog: http://severinegauthier.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          170
Zora-la-Rousse
  04 août 2012
Ayant eu la chance de découvrir ce jeune illustrateur qu'est Jérémie Almanza au travers de "Eco", je me suis logiquement adonnée à ce conte charmant. "Aristide broie du noir" est l'histoire d'un petit garçon pas comme les autres qui se voit affronter du haut de ses dix ans, nuit après nuit, des monstres et leurs ombres maléfiques, au prix d'une veille constante et absolue, insomniaque. le texte de Séverine Gauthier, en alexandrins s'il vous plait, est d'une grande poésie, sombre et enchanteur, d'une grande finesse psychologique, et se marie admirablement avec les dessins de Jérémie Almanza (oui oui je suis fan ;)), tout en rondeur, biscornus, à l'architecture étrange, mariant le noir nocturne avec des couleurs pastelles et arc-en-ciel.
Soyez aux aguets de ce jeune talent, il n'a pas fini de vous envoûter...
Commenter  J’apprécie          40
EcureuilBibliophile
  13 mai 2017
Nous suivant un petit garçon terrifié par le noir et l'obscurité. Ses parents font tout ce qu'ils peuvent pour l‘aider et un jour son psychiatre le convainc d'affronter sa peur. Il se lance alors dans un combat qui sera salvateur. Il met alors toute son énergie et son intelligence dans cette mission.
J'aime beaucoup le style d'Almanza : on sent qu'Eco n'est pas très loin ! Son charadesign est soigné et cache de nombreuses surprises. Il est détaillé et expressif, tout en gardant une part « d'horreur » qui fonctionne parfaitement pour parler d'angoisses. L'illustrateur parvient à donner une existence mi-inquiétante, mi-mignonne aux ombres ; à en cacher dans les recoins des cases. Cette histoire appelle aussi Epiphanie Frayeur, qui aura la même scénariste et ce meme thème de gestion de ses peurs par les enfants, cependant ce n'est pas un « premier jet » : cette histoire-ci est aboutie et tout à fait efficace. C'est une bonne histoire pour parler discrètement à un enfant de sa peur, et de comment s'en libérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MlleJulie
  24 septembre 2013
On retrouve ici Jérémie Almanza et Séverine Gauthier,un duo de choc,(le même que pour "Coeur de pierre") pour ce livre magnifique!
Les textes se mêlent à merveille avec les illustrations. Un magnifique conte,avec son côté sombre que j'affectionne beaucoup et les dessins de Jérémie sont juste à couper le souffle! je suis toujours en admiration devant son travail!
Un magnifique album à conseiller!
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LaLoLaLo   26 avril 2013
Les ombres ne meurent pas quand il les écrabouille.
Elles se tordent de rire, la machine les chatouille !
Au lieu de disparaître, elles se multiplient !
Elles sont là, immobiles, à regarder Ari.
Pour Ari maintenant c'est le sauve-qui-peut.
Il cède à la panique. Il est seul, au milieu
Des ombres qui l'encerclent et s'avancent vers lui.
Mais la machine, en panne, refuse de bouger.
À tant broyer du noir elle est tout encrassée.
Les lumières s'éteignent et les ombres sourient....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mademoiselle_MMademoiselle_M   11 novembre 2013
« Autant de nuits de veille ne l’ont gère épargné.

C’est un petit garçon fragile. On le dit névrosé. »
Commenter  J’apprécie          20
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   11 mai 2017
Ils sont là, tout autour, et reviennent chaque nuit. Ils se tapissent dans l'ombre, dans les coins, sous le lit.
Commenter  J’apprécie          10
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   11 mai 2017
Ari se réfugie dans ses livres de sciences. Il étudie tout seul, dans un coin, en silence.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Séverine Gauthier (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Gauthier
L'Homme Montagne | Avis en vidéo
autres livres classés : insomniesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr