AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pivoine29


Pivoine29
  18 mars 2018
La narratrice se réveille à l'hôpital, dans un sale état. Elle ne se souvient que d'une petite partie de sa soirée : le concert de rock auquel elle a assisté avec son amie Jules et le club échangiste où il l'a amené. Là les choses deviennent floues : une relation extatique avec un inconnu. Mais elle ne se reconnait pas dans les bribes de souvenirs qui lui reviennent. Elle est persuadée avoir été droguée. Mais elle n'a que la version de Jules pour y voir clair.
Anna, la narratrice, d'origine russe, est une femme à part. Journaliste TV, c'est une femme libre : elle s'est séparée après vingt ans de relation toxique avec son mari, un Argentin. Et venait d'en pincer pour Amar, un Berbère, dont elle était sans nouvelle depuis 10 jours : histoire finie à peine commencée ? Elle doit partir bientôt travailler à Hong Kong. Elle vit seule à la campagne dans un ancien bâtiment industriel. Attachée à ses origines russes et à son père, décédé, elle s'est tenir l'alcool. Mais pas la drogue. Tenace, elle cherche de l'aide autour d'elle, mais doit se débrouille seule pour découvrir la réalité. Son corps lui dit qu'elle a été droguée et violée. Mais peut-on porter plainte quand il n'y a pas d'autres témoins que son ami, et que si elle retrouve les acteurs de la soirée, ils risquent de se soutenir ? Comment porter plainte sans passer pour une femme délurée, qui l'a cherchée en allant dans un club échangiste ?
Tout le récit, à la première personne, suit la reconstitution par bribes de cette soirée. Forte tête, elle s'interroge et fait face. Son passé résonne avec celui d'Amar, son amant, homme au passé tortueux, mais qui l'aide à s'en libérer, sans agir pour elle. Une relation salvatrice pour une femme qui s'est retrouvé sous l'emprise d'hommes toxiques. Amar, comme un vieux sage, la pousse à y voir plus loin, à se reconnecter à ses ancêtres (qui ont fui l'Allemagne nazie, pour ceux qui ont pu y échapper).
Des personnages secondaires riches : Rémi, son chef, une relation de séduction platonique, une amitié infaillible [il agit à son niveau et fait jouer ses relations et connaissances informatiques pour faire fermer le club] ; l'avocate, concernée par le droit des femmes mais qui, au vu des éléments, lui déconseille de porter plainte, et de vivre. Huguette, sa voisine, qui savait, mais qui la soutient à sa façon. Et Jules, l'ami de 10 ans.
Un fait inhabituel dans un polar : la place de la sexualité au coeur de l'édifice romanesque, comme elle est un ressort vital. Oui les femmes ont des désirs ; oui elles prennent du plaisir. Et oui on peut se tromper. Ët oui ces relations peuvent être biaisées...
Un roman étonnant. Inhabituel. Glaçant parce qu'il peut renvoyer de la réalité. Mesdames, en soirée, si l'on vous offre un verre, allez le cherche vous-mêmes et ne le quittez pas des yeux...
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr