AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729831878
Éditeur : Ellipses (04/06/2007)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde... : nous connaissons tous l'univers arthurien à travers les œuvres de Chrétien de Troyes, de Walt Disney, de John Boorman, des Monty Python, ou encore de la série Kaamelott. Depuis plus d'un millénaire, il est objet d'art et d'écriture. D'où vient donc cet univers ? D'où viennent ces Lancelot et ces Perceval, ces Guenièvre et ces Morgane ? D'où vient Arthur lui-même ? Personnage historique d'une époque mal documenté... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Andarta
  15 juillet 2013
Comme beaucoup d'ouvrages que je lis, celui-ci est spécialisé sur la légende arthurienne, plus spécifiquement, vu son titre éponyme, sur Arthur. Il s'agit avant tout d'un essai universitaire, présenté sous la forme d'une enquête scientifique, cherchant à répondre à plusieurs questions : Y a-t-il eu un Arthur historique ? Si oui, quelle a été sa vie ? Pourquoi est-il devenu légendaire et à quel moment ? Pourquoi cette légende du roi Arthur a-t-elle perduré et perdure encore jusqu'à aujourd'hui ? Qu'a-t-il représenté aux yeux des dirigeants successifs de l'Angleterre, de l'Eglise, des écrivains au fil du temps ?
Les réponses ne sont pas simples, mais l'auteur a fait un travail minutieux, sérieux, croisant les multiples sources, les analysant pour tenter de nous donner des réponses à ces diverses questions. Il s'appuie aussi bien sur l'archéologie, que sur des documents anciens, la littérature, les archives… enfin tout ce qui pourrait amener un éclairage sur cette période obscure sans rien prendre non plus (en particulier la littérature cléricale) pour argent comptant.
Si au début, cette écriture d'une réflexion intellectuelle peut surprendre par cette sensation de flottement dans son refus d'assertion péremptoire, on s'y fait vite et on finit par se prendre au jeu, analysant aussi durant la lecture les sources proposées et détaillées pour arriver en même temps que l'auteur à la conclusion qui s'impose. Cela m'a rappelé, sans coup férir, les dissertations que je faisais moi-même en tant que lycéenne, puis plus tard, étudiante : problématique, hypothèse, arguments soutenus par des exemples, conclusion de cette partie de la démonstration, contre-hypothèse, etc, etc… Une présentation très universitaire, en somme… Une dissertation au format d'un livre.
Le style est heureusement fluide et si on peut se perdre un peu sous le nombre de sources parfois supposées déjà connues du lecteur, on se laisse facilement embarquer dans la démonstration pour la suivre jusqu'à la fin. Les chapitres sont consistants et il est tout aussi inutile d'espérer lire ce livre comme on lirait un roman. Comme dit précédemment, il faut un temps de réflexion, se poser pour pouvoir apprécier l'étendue du travail de l'auteur. A noter, cependant, les annexes: les cartes proposées sont de belle qualité, le tableau chronologique est plus que bienvenu et celui rassemblant les différentes graphies des noms est tout aussi appréciable.
Pour toutes ces raisons, même si j'ai beaucoup aimé la lecture, cet ouvrage reste tout avant une affaire de spécialistes, malgré l'effort de vulgarisation. Les sources sont trop nombreuses, beaucoup inconnues même du lecteur lambda pour que ce dernier puisse apprécier toute la finesse des analyses proposées, ce qui est dommage. de ce fait, il s'adresse clairement à un public universitaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AndartaAndarta   01 octobre 2012
Dans les dernières décennies, l’épistémologie historique a accordé de plus en plus d’importance à la « mise en intrigue » que représente le travail de l’historien : loin d’être un simple chroniqueur, mettant bout à bout les faits avérés, l’historien construit lui aussi un « récit ». Car l’histoire est bien, depuis ses débuts, une discipline littéraire : elle est récit, narration – pas d’histoire à écrire sans histoire à raconter, pourrait-on dire. Entre récit romanesque et récit scientifique, l’histoire a nettement choisi le second, mais elle reste néanmoins dans le récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AndartaAndarta   09 juillet 2013
Pour n’avoir pas su neutraliser les germes de destruction, pour avoir préféré taire les deux grandes transgressions que sont l’inceste et l’adultère, Arthur est condamné à voir son royaume s’effondrer, sa famille s’entretuer, ses amis l’abandonner, ses fidèles se révolter. Une telle senefiance ne pouvait échapper aux lecteurs médiévaux.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
876 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre