AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de le_Bison


le_Bison
  11 juillet 2017
L'école est finie, je range la chambre, et redécouvre ce petit minuscule roman qui doit peser à peine plus de 35 grammes mais qui apporte bien plus d'espoir, au moins jusqu'à 35 kilos. J'ai déjà eu l'occasion de croiser par deux fois l'éternel sourire d'Anna Gavalda lors de séances de dédicaces. Elle a l'air si avenante et si proche de ses lecteurs. Pourtant, je ne l'ai jamais lu. Je suis sûr que dans ces livres doivent s'immiscer de nombreuses histoires d'amour… Et moi l'amour… Alors, c'est décidé, je vais commencer petit bras par ce petit roman qui ne parle pas d'amour mais d'espoir…

Et que la rencontre fut belle, que l'histoire fut émouvante… Un livre à garder précieusement dans le cartable (en plus du décapsuleur) de tous les écoliers… Nous ne sommes pas tous dans le même moule même si l'éducation ne veut pas l'entendre – ou du moins n'a pas les moyens de s'étendre sur des cas particuliers. Il suffit parfois de savoir écouter et de trouver sa voie. La voie, le petit garçon, si frêle avec ses 35 kilos et son grand-père, personnage si magnifique, l'a trouvé – d'où l'importance des grands-parents lorsque les parents sont dépassés. Et c'est ça qui rend le roman aussi sublime qu'émouvant. Il ne faut pas grand-chose, juste une lettre d'un garçon d'une dizaine d'années, pour sentir quelques larmes monter. Il y a de la bonté humaine dans ces quelques pages, en plus d'une part de rêve enfantin.

Premier roman d'Anna Gavalda pour moi, une bonne surprise. Bon OK, j'ai choisi la facilité, pas d'histoires d'amour comme elles doivent fleurir dans ses nouvelles ou romans parce que je sens que sa plume teintée de bleu s'apparente plus à de la littérature de – et pour – nanas. J'en ai d'autres en réserve, je continuerai et même si je fais nettement plus de 35 kg (nettement trop, en tout cas) et que l'espoir ne fait pas partie de mon vocabulaire usuel.
Lien : http://memoiresdebison.blogs..
Commenter  J’apprécie          637



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (51)voir plus