AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782743622657
377 pages
Payot et Rivages (01/10/2011)
3.75/5   10 notes
Résumé :
Tel-Aviv, aujourd'hui.
Eitan Enoch, Croc pour ses amis, prend le bus comme chaque matin. Une bombe explose et tous les passagers sont tués, sauf lui. Des attentats suicides auxquels il sera mêlé, il sortira chaque fois vivant. Il devient alors symbole de la résistance pour les uns et une cible à abattre pour les autres.
Jérusalem, une chambre d'hôpital.
Fahmi, jeune Palestinien devenu terroriste par la force des choses, lutte entre la vie et ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Tel-Aviv, au plus fort de la seconde intifada, Eitan Enoch surnommé "Croc", échappe dans la même semaine à trois attentats suicides. Exploit qui lui vaut de devenir brièvement un personnage médiatique, symbole de la résistance israélienne face à la terreur palestinienne. Mais à la suite du choc traumatique causé par ces attentats, sa vie prend un tour décousu qui confine à l'absurde. Alors qu'il travaille pour une start-up produisant des logiciels destinés à faire gagner du temps à la seconde près, il se met à perdre le sien de façon irrationnelle, quasi surréaliste.

Jérusalem, Fahmi Sabih, un jeune Cisjordanien qui vient d'un camp de réfugiés est plongé dans le coma. Capable de comprendre ce qui se passe autour de lui mais incapable de communiquer avec le monde extérieur, il se plonge dans ses souvenirs et raconte comment il s'est laissé convaincre par son frère de participer aux attaques terroristes contre les Israéliens en fabriquant des bombes artisanales, plus par désoeuvrement que par réelle conviction politique ou religieuse. du fin fond de son coma, il lui semble faire un rêve qui s'éternise.

Les voix de Croc et Fahmi se succèdent et très rapidement on comprend que Fahmi est directement impliqué dans les attaques terroristes qui ont failli tuer Croc. Comment et pourquoi ? C'est tout le propos de cette histoire qui décrit comment deux vies opposées mais inextricablement liées se rapprochent et comment, à leur insu, les deux hommes représentent les symboles de causes qui ne sont peut-être pas les leurs.

Croc et Fahmi n'évoluent pas dans le même espace temps, on suit l'un en direct et l'autre s'exprime a postériori, ce qui crée un suspens soigneusement entretenu tout au long de cette histoire où le temps semble tenir une place capitale. Il se dilate ou se rétracte, s'arrête puis reprend pour donner une singulière impression d'étrangeté qui met mal à l'aise. Que l'on court après ou que l'on en ait de trop, pour tous c'est le même temps, celui de la terreur, qui peut s'interrompre à tout instant sous les balles israéliennes ou les bombes palestiniennes.

En présentant deux points de vue opposés et inconciliables face au terrorisme, Assaf Gavron met face à face les éléments de l'équation israélo-palestinienne de manière plutôt (mais pas totalement) impartiale sans jamais devenir la proie de platitudes politiquement correctes ou de stéréotypes faciles. En décrivant ce que c'est pour les uns de vivre sans cesse dans la hantise de la prochaine explosion et ce que c'est pour les autre de vivre constamment avec le rappel brutal de l'emprise des occupants sur leur vie, il montre que malgré leur antagonisme, Juifs et Arabes partagent quand même des valeurs communes : la haine, la violence, la douleur, la peur et la paranoïa qui les entrainent dans une spirale infernale

J'ai apprécié ce roman mais sa touche d'humour (le fameux humour juif ?) m'a plutôt déconcertée et empêchée d'être tout à fait emballée. de cet auteur, j'ai très largement préféré Les innocents.

Commenter  J’apprécie          147

Eitan Enoch est véritablement un miraculé: tout d'abord, il quitte le minibus qui l'emmenait à son travail juste avant que le véhicule n'explose. Son voisin qui s'inquiétait du comportement d'un passager (le kamikaze ) est resté dans le bus. Et la dernière phrase que Guiora Guetta a prononcé était " s'il m'arrive quelque chose, vous direz à ma copine que... et puis non, laissez tomber". Survivant à deux autres attentats, Eitan, devient un super héros israélien, symbole de la volonté de vivre des juifs, envers et contre tout. Eitan, dans son marasme, ne suit plus qu'un fil d'Ariane, celui qui le mène à la fiancée de Guiora, dont il tombe amoureux, puis,après un nouvel attentat qui met fin à la vie de la belle, il se met en tête de découvrir pour quelles raisons Guiora se rendait à Tel Aviv se jour là.

En parallèle, on suit les réflexions et les souvenirs de Fahmi,un palestinien, qui sans être lui-même un terroriste convaincu, s'est laissé entrainer par son frère dans une série d'attentats.Mais Fahmi ne commettra plus d'attentats car il est apparemment dans le coma et évoque parfois l'existence de Enoch. La fin du roman nous apprendra comment ils se sont rencontrés et ce qu'il en est advenu.

C'est un récit tragi-comique sur la vie au temps du terrorisme: seul un romancier israélien pouvait se permettre de traiter cette macabre réalité avec un certain humour et, par exemple de nous décrire les paris qui sont engagés sur le nombre de victimes du prochain attentat.

Commenter  J’apprécie          40

Magnifique livre sur l'ironie du destin!

Commenter  J’apprécie          113

"Je m'appelle Eitan Enoch. Croc pour les intimes. Parce que Eitan Enoch est devenu 'Hé, Taminoch!', puis 'hé, Tanin!' (en hébreu Tanin veut dire crocodile)."

Croc, donc, travaille à Tel Aviv dans une entreprise bien nommée Times's Arrow puisque son objectif est de faire gagner du temps (même des secondes!) à ses clients. Avec sa copine Douchi, ils devaient se marier le 11 septembre 2001, mais le mariage a été annulé car la mère de Douchi est décédée la veille.

En peu de temps, il se trouve au coeur de trois attentats meurtriers, échappant à chaque fois à la mort, les médias s'emparent de l'histoire et il devient un symbole.

Bilahl, jeune palestinien auteur ou organisateur d'attentats, décide que justement Eitan doit mourir et entraîne son frère Fahmi, pourtant pas bien décidé.

Oscillant entre tragédie et comédie, le récit passe de l'histoire de Croc à celle de Fahmi, qui rêve sur son lit d'hôpital, entre la vie et la mort. Beaucoup d'humour, des moments forts et émouvants, pour une vision assez réaliste du conflit dans ce coin du monde.Vraiment pas mal du tout!


Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Lexpress
07 novembre 2011
L'interminable conflit israélo-palestinien vu de l'intérieur par un écrivain israélien, Assaf Gavron.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (2) Ajouter une citation

Les désaccords ne m'inquiètent pas. C'est monnaie courante. Les couples ne font pas exception. Ce qui me gêne, c'est que la vie à deux transforme des gens charmants en petits dictateurs. La critique est l'unique forme de dialogue. Changer l'autre devient un but en soi. L'intimité se réduit à le dominer.

Commenter  J’apprécie          20

Il y a une infinité de si. Jour après jour, nous sommes confrontés à des dizaines d'options, et il nous faut trancher au risque de nous encroûter. Nos choix déterminent ce que nous sommes. Ainsi va le monde, ...

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Assaf Gavron (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Assaf Gavron
Assaf Gavron - Croc Attack .Assaf Gavron vous présente son ouvrage "Croc Attack" aux éditions Rivages.http://www.mollat.com/livres/assaf-gavron-croc-attack-9782743622657.htmlNotes de musique : Arvo Pa?r t/ 5 Tabula Rasa (For Two Violins, String Orchestra & Prepared Piano) II. Silentium
autres livres classés : littérature israélienneVoir plus

Autres livres de Assaf Gavron (1) Voir plus




Quiz Voir plus

GUERRE OU BATAILLE (titres à compléter)

Tolstoï "......................... et Paix"

Bataille
Guerre

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , roman , livresCréer un quiz sur ce livre