AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : SIE358707_158
Flammarion (30/11/-1)
3.25/5   4 notes
Résumé :
Un village lorrain avant 1914... Le monde et la vie ont tellement changé que ce village, resté presque semblable à lui-même pendant des générations, paraît encore bien plus éloigné de nous. Pierre Gaxotte le fait revivre tel que l'ont vu ses yeux d'enfants et d'adolescent. Il s'y trouvait heureux et c'est avec tendresse qu'il évoque les gens ( à commencer par les siens) et les choses (à commencer par la maison paternelle) qu'il ressuscite en traits justes et rapides... >Voir plus
Que lire après Mon village et moiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Il y a plusieurs façons de rédiger une autobiographie…
Il y a la chronologique…
Il y a la thématique…
Il y a le rassemblement de miscellanées…
Etc…
Dans « Mon village à moi », Pierre Gaxotte nous livre un texte thémato-chronologique… Je m'explique : nous sommes devant un assemblage de courtes chroniques (deux à quatre pages) organisées par thèmes, chaque thème étant chargé de soutenir une période de la vie de l'auteur. On voit d'abord Pierre Gaxotte évoluer enfant dans son village lorrain, puis à l'école, enfin en pension au collège et au lycée.
Nous sommes avant la guerre de 14, et la vie est dure en province, même pour une famille bien ancrée comme l'est la famille Gaxotte : le père est notaire... nous sommes témoins d'une vie simple, basée sur l'économie de tout : un sou est un sou, pas de gaspillage.
Une vie simple et tournée vers l'excellence : Pierre Gaxotte, boursier se verra souvent signifier que « la République fera quelque chose pour lui ». Et elle le fit : École Normale Supérieure en 1917, reçu premier à l'agrégation d'histoire en 1920, Pierre Gaxotte entrera à l'Académie Française en 1953…
Un remarquable livre où Pierre Gaxotte évoque avec tendresse son enfance ; un livre qui nous plonge dans la vie provinciale au début du XX ème siècle ; et quelle belle prose !
Commenter  J’apprécie          250
Pierre Gaxotte nous fait partager la nostalgie de son enfance, de son éduction à travers de judicieux chapitres organisés par thèmes et souvenirs attachés à son village lorrain.
Le lecteur clôt le XIX° siècle, aborde le XX° et découvre avec lui le progrès naissant, source de bouleversements sociologiques, pour le meilleur et... le pire.
Le style savoureux de Pierre Gaxotte, "historien-académicien", sert parfaitement cette belle et sobre oeuvre de terroir.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Le 19 novembre, je suis né sans histoire, sous le signe du scorpion. Ma grand-mère était venue assister à l'accouchement, car le médecin avait craint de mauvaises suites. Elle me regarda avec attention et résuma son sentiment en peu de mots :
- Je n'ai jamais vu un enfant aussi laid.
Cela m'a été souvent répété.
Commenter  J’apprécie          211
Les petits garçons d'aujourd'hui en savent plus sur la vitesse de la lumière - qui est un absolu - que le hardi romancier de mon enfance, mais lorsqu'ils habitent les villes, il leur faut prendre le train ou la route pour découvrir la nature, parce qu'elle est autour d'eux si bien recouverte de pavés, de béton, de pierre, de ferraille, de bitume, de maisons, qu'on ne l'aperçoit plus qu'en petits morceaux, captive entre des grilles.
Commenter  J’apprécie          80
Je ne vois pas pourquoi je cesserais d'être de mon village. Il a changé. Je l'ai quitté. J'ai vieilli.. Mais je le porte en moi et je serais bien sot de me dire d'ailleurs pour en tirer vanité.
Commenter  J’apprécie          147
Le passant anonyme a vécu sa vie. M’étant un instant trouvé sur sa route, je lui dois de la reconnaissance. Il m’a appris que j’étais heureux. Il m’a appris que le bonheur ne m’était pas dû.
Commenter  J’apprécie          140
À ce moment, nous entendîmes un bruit terrifiant d'explosions à quelques mètres au-dessus de nos têtes : c'était l'avion que nous n'avions pas vu s'élever derrière un pli de terrain et qui commençait sa ronde, en rasant presque les toits. Je criai. Je hurlai. Il repassa une fois, deux fois, trois fois, quatre fois... Je regardai alors le vieillard. Il était resté debout, comme pétrifié, le regard au ciel. Peu à peu, il se reprit, s'appuya sur le bras de sa compagne, et nous dit en partant :
- Maintenant, je puis mourir. J'ai vu un homme voler dans les airs, comme un oiseau.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Pierre Gaxotte (3) Voir plusAjouter une vidéo

Un règne diffamé
Rencontre de Jean FELLER avec Pierre GAXOTTE (dans sa propriété d'Amboise) pour évoquer le roi Louis XV que l'historien et académicien s'efforce de réhabiliter. Au pied d'un tableau de Louis XV, Pierre GAXOTTE explique pourquoi il admire ce Roi, son règne, son temps. C'est un roimoderne, égalitaire. le 18ème siècle était progressiste. le règne de Louis XV est un règne...
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (11) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}