AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075145428
320 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (17/09/2020)
3.65/5   20 notes
Résumé :
Malgré sa belle gueule, Quentin n'est pas vraiment le gendre idéal. Plus doué pour la baston que pour les maths, il a abandonné le lycée et travaille dans un petit garage de banlieue. Le jour où un milliardaire menacé de mort lui demande de protéger sa fille à son insu, Quentin pense avoir trouvé le job de rêve. Mais du lycée hyper-sélect aux boîtes des beaux quartiers, la jeunesse dorée de Paris lui réserve quelques mauvaises surprises. Quant à Camille, sa protégée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 20 notes
5
1 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Saiwhisper
  09 octobre 2020
Adepte des écrits d'Olivier Gay, je guette toujours ses publications et je craque lorsque la thématique m'intéresse. L'idée de jeune garde du corps devant surveiller une adolescente fille de riche m'amusait car, connaissant l'auteur, le duo allait certainement se révéler explosif ! de plus, j'étais persuadée que l'histoire allait être bourrée d'humour, d'action et de piques bien senties entre les protagonistes. Finalement, je ressors satisfaite, mais loin d'être totalement sous le charme de ce one-shot. Je pense qu'il plaira à un lectorat plus jeune que moi, en particulier aux garçons adeptes des thrillers. L'un de mes principaux regrets concerne le tandem Quentin / Camille. Pourtant, séparément, j'ai apprécié les deux adolescents.
Quentin, dix-sept ans, est du genre débrouillard, bagarreur, grande-gueule, cynique, crâneur et fonceur. Avant de se ranger en tant que mécano, puis garde du corps infiltré, il trempait dans des affaires illégales comme le deal de drogue, le vol et la castagne. Il a d'ailleurs fait de la prison pour jeunes… D'habitude, j'ai un peu de mal avec les bad-boys, mais le jeune homme a un franc-parler qui m'a plu. de plus, il sait généralement ce qu'il veut et, malgré son casier judiciaire, prône de belles valeurs comme la loyauté ou la famille. Ainsi, Quentin s'est finalement révélé être plutôt attachant. J'ai pris plaisir à le voir de nouveau intégrer les bancs du lycée pour protéger Camille…
Cette dernière m'a paru très mystérieuse et plutôt intéressante. Bien que j'aurais souhaité avoir parfois son point de vue (Nb : Pour une fois, la narration est uniquement masculine ! C'est aussi rare qu'appréciable !), j'ai apprécié ses interventions ainsi que ses goûts littéraires. C'est une demoiselle confiante, droite dans ses bottes, dynamique, franche avec ses amies, mais discrète dès qu'il est question d'agir dans l'ombre. Contrairement à ce que l'on peut craindre en lisant le titre du livre, Camille n'est pas une princesse : elle a du tempérament et agit. Si elle se retrouve en difficulté, c'est à cause de la grosse fortune de son père qui attire les vautours… Ou des nombreuses tentatives d'enlèvement à plusieurs ! J'avoue que j'aurais souhaité que l'on approfondisse un peu plus Camille toutefois, le peu que j'en ai vu m'a plu.
Hélas, comme dit plus haut, leur binôme n'a pas su m'émerveiller. Je m'attendais à autant de piquant que dans la saga La magie de Paris ou le Noir est ma couleur. Quentin et Camille se taquinent cependant, il m'a manqué une petite étincelle, comme avec les anciens duos d'Olivier Gay. de plus, il manquait d'interaction pour que leur idylle sonne réellement crédible… Cela dit, cela ne m'a pas empêchée de trouver les deux adolescents mignons, notamment dans les quelques scènes servant à les rapprocher…
L'intrigue prend le temps de s'installer : la mise en place est assez lente, afin que le lecteur puisse découvrir toutes les facettes de la personnalité de Quentin. C'est également l'occasion de rencontrer l'entourage que le jeune infiltré va côtoyer : Lydie, Jim, Camille, Ousmane, etc. Hélas, le fait que ce soit un titre sans suite a contraint l'auteur au manque de développement de ces camarades. On va ainsi apprécier le noyau qu'ils forment, mais pas vraiment s'attarder sur leur personnalité individuelle. Il en va de même pour les anciens contacts du jeune homme qui, eux aussi, m'ont paru prometteurs et sympathiques, bien qu'ils ne soient pas assez exploités.
Malgré ces bémols, j'ai pris plaisir à suivre les aventures de Quentin. Olivier Gay a toujours une plume agréable et fluide ainsi qu'une petite touche d'humour. Certes c'est moins prononcé que dans La Magie de Paris néanmoins, c'est tout de même présent, en particulier à travers les dialogues. de plus, une fois la moitié du livre passée, le rythme a commencé à s'intensifier et à prendre des allures de thriller / page-turner. Nul doute que le récit plaira à un lectorat de collégiens/lycéens appréciant les oeuvres d'infiltration et d'action. Je suis d'ailleurs curieuse d'avoir les premiers retours de mes jeunes lecteurs, lorsque je leur proposerai de découvrir cet ouvrage.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
asnico
  01 février 2021
Quentin, 17 ans, est un petit caïd de Trappes qui a décidé de se ranger. Il travaille dans un garage. Il est un jour abordé par son oncle qui travaille pour un riche homme d'affaires dont la fille est menacée physiquement constamment et qui fausse compagnie aux gardes du corps que son père a essayés de lui coller. Direction un hôtel particulier du VII arrondissement de Paris. Pour ceux qui ne connaissent pas la région parisienne, c'est un très chic arrondissement tandis que Trappes est une des villes les plus pauvres d'Ile-de-France.
Le père de la gamine, Philippe Kléber est aussi particulier que son hôtel. Il veut faire intégrer Quentin dans le même lycée prestigieux que sa fille Camille afin qu'il se rapproche d'elle. le job est payé 10000€/mois, Quentin est sur un petit nuage. Il est bon en combat à mains nues, ça lui donne de l'assurance. Mais la mission ne sera pas si facile à accomplir, c'est bien là tout l'intérêt du roman.
J'ai aimé ce mélange d'humour et d'adrénaline, Quentin est plus sympa que Camille, il n'est pas si bad boy que ça ! J'aurais bien mis 5 étoiles mais j'ai trouvé que la fin avait un petit goût d'inachevé... Je ne peux que conseiller ce roman à ceux qui aiment les romans ado avec de l'action, de l'humour et de la romance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Anais511
  22 septembre 2020
Quelle joie d'avoir un nouveau Olivier Gay dans les mains !
Même si je n'avais pas été emballée par ses deux romans ados précédents, j'avais vraiment hâte de lire celui-là. le résumé m'avait vraiment mis l'eau à la bouche. J'avais juste deux toutes petites appréhensions : 1) que ce soit trop cliché, le bad boy qui vient au secours de la demoiselle en détresse, j'avais peur que le personnage féminin soit une fleur fragile futile et sans caractère qui ne sache pas se débrouiller par elle-même ; 2) ce livre étant un one-shot, j'avais peur que l'intrigue ne soit pas assez développée (à l'instar de Faux frère, vrai secret).
Fort heureusement, ce n'est pas le cas ni pour l'un ni pour l'autre.
Commencons par le début :
Je suis moyennement fan de la couverture et du titre. Ça ressemble plus à un roman wattpad de chez Hachette qu'à roman de chez Gallimard jeunesse, qui a généralement tendance à faire de la qualité. Mais passons, ça aurait pu être pire.
On débute l'histoire et on retrouve tout de suite la patte de l'auteur. L'humour est là dès le début et sera présent tout du long. On rentre également tout de suite dans l'histoire, l'intrigue commence dès les premières pages. C'est pour cela que je conseille souvent les livres d'Olivier aux jeunes réticents à la lecture. Pas de blabla inutile, tout est dans l'action. En parlant de blabla, ne vous attendez pas à de la grande littérature. le langage est vulgaire et actuel mais c'est justement ça qui plaît. En tout cas moi, ça ne m'a pas dérangé.
En outre, le personnage principal est plutôt appréciable. Charismatique, avec un humour douteux et un poil narcissique. La classe à tout épreuve... Ou pas. Ce qui m'a plus dérangé c'est Camille, le personnage féminin. Nous n'apprenons pas assez à la connaître à mon goût et on ne s'attache pas vraiment à elle. Tout le roman est du point de vue de Quentin, je trouve qu'il manque celui de Camille pour mieux l'apprécier.
De plus, la romance n'est pas hyper développée et va plutôt vite. Quelques discussions et le voilà amoureux. Je ne suis pas hyper convaincue par ses sentiments. Et puis, je trouve dommage qu'on ait pas plus de scène du couple. J'ai, par ailleurs, adoré la scène finale. 😁
Autre détail que j'ai fortement apprécié : l'introduction d'un couple gay, c'est vraiment une bonne chose d'avoir fait cela.
En bref, il y a du plus et du moins. Ce n'est pas un coup de coeur mais j'ai tout de même passé un bon moment où je me suis payée de bonnes tranches de rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
itsmylife_book
  16 octobre 2020
J'aime lire des romans jeunesse de temps en temps, et vous ? ⁣
Pour ma part, celui-ci m'a beaucoup plu ! C'est la première fois que je lis un livre de de cet auteur et j'ai été agréablement surprise par sa plume et son style. Tout en fluidité et en rythme, l'histoire se met rapidement en place, je me suis facilement fondue dans une atmosphère où règne le mystère.⁣
Il y a très peu de temps morts, je ne me suis pas lassée une seconde. J'ai aimé être en compagnie de ces personnages si mignons, attachants et très bien décrits. Ils ont des personnalités, des caractères, des modes de vie radicalement différents : c'est un choix très intéressant puisque l'on peut s'identifier à eux et comprendre leurs différents points de vue, et se retrouver dans leurs expériences. Au fil des chapitres, les événements, les rebondissements s'enchaînent, et le lecteur suit avec intérêt l'évolution de ces personnages, des visions de l'autre et du monde qui les entoure.⁣
Dans ce récit, j'ai également aimé la touche d'humour amenée par Olivier Gay qui dédramatise certaines situations, en apportant de la légèreté : ça fait du bien !⁣
En bref : Ce roman est riche en émotions, en suspense et accessible à tous : aux jeunes et moins jeunes. ⁣
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
regina_falange
  06 octobre 2020
Quel plaisir de retrouver Olivier avec son humour foireux et tellement génial, ses répliques piquantes (ou pas lol) ses références musicales qui restent en tête et ses personnages toujours aussi attachants. Une intrigue bourrée d'action, de bastons, de quiproquos, de danger, le tout entremêlé d'amitié, de solidarité, de loyauté, bon OK quelque coups fourrés aussi (mais c'est pour la bonne cause) (et pour le pognon) (et pour la jolie fille peut être) Oui parcequ'on ne va pas y louper, y aussi une petite histoire d'amour là derrière, mais en même temps comment ne pas craquer pour Quentin ? Puis j'ai trouvé intéressant de briser les barrières sociales et de partir des clichés pour aller au delà des différences.
C'est malin, frais, fun, drôle, divertissant. Aucun temps mort. Je l'ai attendu longtemps ce nouveau roman et je n'ai pas été déçue.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   10 février 2021
Le contraste riche/pauvre circule donc par des signes extérieurs, et jamais intérieurs… Dommage.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   08 octobre 2020
Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'un type ouvre la porte à la volée et me colle le canon d'un révolver directement contre le cœur.
- Donne-moi une bonne raison de ne pas tirer, tout de suite et maintenant.
- Ça ferait du sang sur vos chaussures ?
Commenter  J’apprécie          60
Anais511Anais511   22 septembre 2020
Mon grand frère.
Je fronçais les sourcils. Depuis qu'il avait quitté la maison pour se trouver un petit appart en collocation, Antoine n'était pas du genre famille. Il m'avait appelé le lendemain de mon anniversaire pour s'excuser d'avoir oublié - et c'était tout.
Donc ce coup de fil puait. J'hésitai à le laisser partir sur répondeur, puis décrochai d'un geste nerveux.
- Ouais ?
- Quentin ? Tu me sauves la vie ! M'man m'a dit que t'avais trouvé un super job ?
Les nouvelles allaient vite dans la famille.
- C'est possible, pourquoi ?
- Tu peux me dépanner de cinq mille ?
Je m'etouffai à moitié derrière mon portable.
- Cinq mille euros ? Tu veux pas une pipe, aussi ?
- Non, de ta part ça serait quand même bizarre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Anais511Anais511   22 septembre 2020
Elle fronça les sourcils devant une définition particulièrement difficile de ses mots croisés et suçota le bout de son stylo.
- Je ne t'ai jamais vu pleurer pour une fille, observa-t-elle enfin.
- Je pleurais pas vraiment, protestai-je.
- Je ne t'ai jamais vu avoir autant de poussière dans l'œil pour une fille, se corrigea ma mère.
Commenter  J’apprécie          30
Anais511Anais511   22 septembre 2020
- Je ne supporte pas les livres qu'on nous oblige à lire en classe. Les classiques, ça m'assomme. Alors qu'en dehors du lycée, je lis beaucoup plus.
- Sérieux ? Quoi par exemple ? demanda-t-elle en sirotant son verre.
- Eh bien, je ne sais pas... Quand j'étais gamin, j'ai dévoré les Cherub, par exemple. Ou encore Le Noir est ma couleur1. Ou les Bottero.


1 Eh ouais, placement produit, kess tu vas faire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anais511Anais511   22 septembre 2020
- On ne veut de mal à personne, insista-t-il. On est juste là pour protéger... quelqu'un.
- Qui ?
- Une fille, une lycéenne. Ses parents sont pétés de thunes, et ils nous donnent de l'argent chaque mois pour qu'on la surveille discrètement et qu'on la protège de ceux qui pourraient lui vouloir du mal.
- Et elle s'appelle comment, la fille que vous surveillez ?
- Le secret professionnel...
- Tu veux que je t'écrase professionnellement les couilles ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Olivier Gay (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Gay
"Fragments" est la première série de romans young adult française dans l'univers Assassin's Creed. Dans chaque livre, deux jeunes héros frères et soeurs, Assassins en devenir, voient leur vie basculer à des moments-clés de l'Histoire : - "La Lame d'Aizu", d'Olivier Gay : Japon, guerre du Boshin - "Les Enfants des Highlands", d'Alain T. Puysségur : Ecosse - "Les sorcières des Landes", d'Adrien Thomas : France
Musique : “Ezio's Family”, from Assassin's Creed 2 (Original Game Soundtrack). Music by Jesper Kyd. Courtesy of Ubisoft Music.
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Noir est ma couleur, tome 1

1. Combien y a t'il de couleurs dans le Spectre ( sans le Noir ) ?

5
6
7
8

5 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur ce livre

.. ..