AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782700273809
240 pages
Éditeur : Rageot Editeur (04/09/2019)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Après une année de révisions intenses, Célia vient de réussir le concours de 1re année de médecine. Elle s’installe en coloc avec deux amies et commence un stage à l’hôpital dans un service de chirurgie. Là, elle découvre le travail des aides-soignantes, des infirmières et elle descend au bloc pour la première fois. Quand le chirurgien lui propose un poste d’aide-opératoire, Romain Rodiac, fils d’un professeur réputé de l’hôpital, intervient. Lui aussi est intéressé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  18 août 2019
Je remercie chaleureusement Rageot Editeur pour l'envoi, en avant première, du roman : Médecine 2e année, Amour, coloc et stéthoscope de Fanny Gayral. Après une année de révisions intenses, Célia vient de réussir le concours de 1ère année de médecine. Elle s'installe en coloc avec deux amies et commence un stage à l'hôpital dans un service de chirurgie. Là, elle découvre le travail des aides-soignantes, des infirmières et elle descend au bloc pour la première fois. Quand le chirurgien lui propose un poste d'aide-opératoire, Romain Rodiac, fils d'un professeur réputé de l'hôpital, intervient. Lui aussi est intéressé...
Médecine 2e année, Amour, coloc et stéthoscope est un bon roman de Fanny Gayral. Je ne connaissais pas cette dernière, elle est médecin généraliste et on sent qu'elle connait bien son sujet. Je ne suis pas du tout dans le milieu de la médecine mais je n'ai pas été perdue, c'est accessible même pour les personnes ne connaissant rien à cet univers et ne faisant pas d'études de médecines.
Les personnages sont attachants, à commencer par l'héroïne principale : Célia. Elle est jeune, elle vient de réussir sa première année et elle se pose pas mal de questions. C'est tout à fait crédible. Elle est attirée par le beau Romain, ou plutôt.. il l'intrigue ! J'ai apprécié là où l'auteure a emmené leur "histoire". Elle n'est pas allé là où je pensais au départ, ce qui m'a plu. Ce roman montre aux jeunes que la colocation n'est pas toujours évidente, il faut faire avec les différents caractères, les manies ou l'absence de rigueur des uns ou des autres.
C'est pas mal du tout même si j'ai été un peu déçue car je trouve la fin vraiment rapide, je suis un peu restée sur ma faim.
Nous avons là un roman pour adolescents intéressant, il peut plaire aussi aux adultes, en tout cas moi j'ai bien aimé :)
Ma note : quatre étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
alexb27
  15 août 2019
J'ai passé un agréable moment avec Célia, ses doutes, ses amis et son apprentissage de la médecine. J'ai aimé être plongée au plus près de cette deuxième année, très technique et pratique (cela peut être d'ailleurs intéressant pour les futurs docteurs de découvrir ces études par ce biais) et de partager les angoisses de ce groupe d'amis sur leur avenir. Célia est une jeune fille bien entourée (Olivia, Charlotte, Pablo sont plutôt sympathiques), chaleureuse, qui est très attachée à son futur métier et à ses patients. Il est facile de s'identifier à elle. Seuls défauts de ce roman agréable : une écriture un peu plate, très factuelle et une fin abrupte. Merci à Netgalley et à Rageot pour l'envoi de ce roman en avant-première. Sorti le 4 septembre. #Médecine2eAnnéeAmourColocEtStéthoscope #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          230
ChaChou14
  25 août 2019
Je remercie, tout d'abord, la maison d'édition Rageot pour leur confiance sur le site NetGalley. Un roman que j'ai lu en avant-première car "Médecin 2e année (Amour, coloc et stéthoscope)" sort le 4 septembre 2019.
Autant vous dire que la couverture est attrayante, autant vous dire que le résumé de la quatrième de couverture l'est aussi. C'est, avant tout, de belles surprises qui vous attendent à la lecture de ce roman.
Célia et ses amis ont réussi les sélections de la première année de médecine. Ils sont donc en seconde année de médecine et vont découvrir la vie en colocation, leurs stages respectifs, les amours... Un roman riche en surprises et en rebondissements !
On retrouve tout ! Les joies du passage en seconde année de médecine, les encouragements ou les exigences de leurs familles, les premières découvertes du milieu médical sur leurs lieux de stages, les amours, les colocations, les tensions, les doutes à propos de leurs orientations et de leurs avenirs, etc. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour rendre la lecture de ce roman intéressante. Un petit plus ! Les termes très techniques que l'on retrouve en médecine. Ils sont très bien expliquer sans que cela ne soit lassant et barbant pour le lecteur qui ne connaît rien en médecine.
Les personnages sont très bien construits et son également attachants. Ils doivent faire face aux aléas de la vie étudiante... Ce qui forge leur caractère ! On voit surtout une évolution dans la personnalité des personnages à la fin du roman ! Ils acquit beaucoup niveau maturité. Ce roman est un hymne à l'espoir en ce qui concerne l'orientation des jeunes : FAIRE CE QUI PLAIT NOUS VRAIMENT ET NON PAS EN FONCTION DE CE QUE VOTRE ENTOURAGE VEUT CE QUE VOUS SOYEZ !
L'écriture fluide, et adaptée à un public adolescent, rend la lecture de roman addictive. Un roman qui se lit très vite ! On aime suivre les aventures de Célia sur sa seconde année de médecine. Une synopsis très bien ficelée qui empêchent le lecteur de s'ennuyer ! Ce roman est un véritable petit page-turner ! le suspens est très bien gardé jusqu'aux dernières pages !
Je recommande de découvrir ce roman et notamment la plume de cette auteure. Un très bon moment de lecture sans prise de tête !
Lien : https://lecarnetdestitch.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Sharon
  06 septembre 2019
Je serai honnête : c'est un livre que je n'aurai pas lu s'il n'avait pas été proposé par Netgalley. Pourquoi ? Parce que j'ai toujours eu, étant enfant, une certitude, jamais je ne ferai médecine, littéraire j'étais, littéraire je suis.
Célia a vu sa vocation se déclencher au tout début de l'adolescence, quand son grand-père est tombé malade puis a succombé à un cancer. Elle et son cousin plus âgé qu'elle ont tous deux choisi de faire médecine à cause de cette confrontation à la maladie – et non pour faire plaisir à leurs parents. Célia est en deuxième année de médecine, et la pression est moindre pour elle, pas de couperet éliminatoire. Il lui faut désormais entrer de plein pied dans l'apprentissage de la médecine, se frotter aux différents protocoles, les soins infirmiers, notamment, mais aussi la communication avec les patients. le milieu médical est un milieu dont on peut voir l'évolution – ou pas, d'ailleurs, certains restant campés sur leur position, le patient est un « cas », un « numéro », avant d'être un être humain (reproche que j'entends très souvent). Plus que le cours que suit Charlotte pour apprendre à s'adresser à un patient, j'ai vraiment trouvé intéressant, y compris dans mon quotidien, l'introduction de la CNV – communication non violente. Alors, cette pratique peut faire sourire, elle n'est pas facile à mettre en place, pourtant, en lisant, je me suis rendue compte à quel point, malheureusement, son contraire était fréquent, à quel point j'ai été confrontée à des personnes qui n'écoutaient pas (spécial dédicace pour l'infirmière scolaire de mon collège, quand j'étais ado).
Célia a d'immenses qualités : elle veut apprendre, et elle veut être dans la véritable bienveillance. Ses erreurs, qui ne sont pas des erreurs médicales, nous ne sommes pas dans un roman qui donnerait à des étudiants de deuxième année un rôle qui n'est pas le leur, sont avant tout des erreurs de communication, des erreurs humaines, qu'elle a à coeur de corriger, pour devenir une meilleure soignante. Alors, oui, elle a la vie d'une jeune adulte de son âge, avec des ami(e)s, un amoureux (ou pas, d'ailleurs), une famille, et une grand-mère qui, parce qu'elle pratique la CNV, dit véritablement ce qu'elle ressent et ce qu'elle pense, un exercice plus difficile qu'on ne croit.
En effet, on ne devient pas médecin ex-nihilo. On peut vouloir le devenir parce que l'on a vu sa mère, généraliste, se dévouer à ses patients et être heureuse de le faire. On peut aussi le devenir parce qu'on est le fils d'un grand patron qui ne vous laisse que le choix de l'excellence. On peut le devenir parce que vos parents vous poussent à le faire, pour eux avant tout, parce que c'est ce qu'ils attendent de leur enfant, et celui-ci doit faire ce qu'ils exigent. Oui, pour certains parents, il est flatteur d'avoir un enfant médecin, ce qui vous permet d'asseoir votre position sociale, et votre excellence, en tant que parents. Et l'enfant dans tout cela ? Il doit obéir. J'ai presque envie d'ajouter « comme au temps jadis », sauf qu'il est encore des parents de nos (et des magazines, des articles pour parents) qui professent que l'enfant, même s'il est adulte, n'a pas à décider, ce sont ses parents qui doivent tout choisir pour lui. Les résultats, dans le livre, je vous laisse les découvrir. Dans la vie (et je vous parle de mon expérience professionnelle), ils furent catastrophiques pour les enfants. Fort heureusement, il est des enfants qui savent dire leur choix, soit parce qu'ils sont soutenus par leurs parents, soit parce qu'ils savent se libérer de leur tutelle affective. Etre étudiant (en médecin ou dans une autre discipline) n'est déjà pas facile, alors s'il faut avancer seul, il faut vraiment une bonne dose de courage et de connaissance de soi-même.
Médecine 2e année, Amour, coloc et stéthoscope est une tranche de vie, de celles des étudiants et de celles des patients qu'ils rencontrent au cours de ces quelques mois. Un livre qui intéressera sûrement les adolescents qui souhaitent exercer une profession médicale. Et de se rappeler qu'être vivant, c'est faire le métier que l'on veut vraiment.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jeneen
  20 septembre 2019
Voilà un roman bien meilleur que la couverture, façon « livre bien être », et surtout le titre ne le laissaient présager ! Ils ont le mérite d'être explicites.
Sitôt le livre ouvert, nous voici emportés par une histoire prenante à l'écriture fluide, au rythme soutenu, et à la première personne, pour nous raconter les déboires, difficultés, mais aussi petites victoires, réussites, moments de grâce, d'une jeune étudiante en médecine 2eme année.
C'est un roman young adult que j'ai eu malgré tout envie de découvrir pour approcher, par le biais des jeunes (et par extension de mes élèves), cet univers si complexe et difficile que sont les études de médecine en France. de ce point de vue, c'est instructif, amusant, désespérant, mais cela semble coller à une réalité que nos anciens élèves nous décrivent.
Un roman qui semble n'être qu'un premier tome d'une série et qui a le mérite d'aborder les études de médecine de façon décontractée et sérieuse à la fois, avec ce qu'il faut d'amitié, de solidarité, de rebondissements et d'amour pour intéresser un large public de jeunes adultes et d'adolescents.
Merci à NetGalley et Rageot Editeur pour cette incursion inattendue et rafraîchissante dans l'univers des études de médecine.
Sorti le 4 septembre 2019
#Médecine2eAnnéeAmourColocEtStéthoscope #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   08 septembre 2019
« – J’y suis ! Oh c’est trop beau, j’y suis !

– Moi aussi ! fait Pablo d’un ton victorieux, en serrant les poings.

Charlotte m’attrape par les épaules et me comprime jusqu’à l’étouffement.

– On l’a ! s’exclama-t-elle. ON L’A !

– Non pas moi, je ne vois pas mon nom.

– Mais si, tu y es ! Là ! crie-t-elle, en pointant du doigt une ligne sur le tableau d’affichage. Vingtième place, Célia Ribel, regarde ! Pablo la trente-deuxième ! Et moi la cinquante-huitième !

Je plisse les yeux, je me penche, et soudain, je le vois. Mon nom. Elle a raison. Il est là. Vingtième place, Célia Ribel. Ce n’est pas un mirage. Nous sommes admis en P2, la deuxième année des études de médecine, notre travail acharné a porté ses fruits. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LineloLinelo   21 octobre 2019
Dire que je me croyais préparée après avoir vu des interventions chirurgicales. J'étais à mille lieues de la réalité.

- Arrête de cogiter, ça vaudra mieux. Ne pense pas à ce qu'elle a été. Ce n'est qu'un schéma d'anatomie en trois dimensions, rien de plus.
Commenter  J’apprécie          10
LineloLinelo   21 octobre 2019
Parfois, j'aimerais m'exiler sur une île déserte. Ou élire définitivement domicile dans un bloc opératoire. La chirurgie, ce n'est pas compliqué. Le patient dort et on l'opère. Aucun souci de relations humaines. Le bonheur parfait.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   06 septembre 2019
Charlotte aime séduire mais n'aime pas tellement choisir. Car choisir, c'est renoncer.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : colocatairesVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
207 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre