AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253173328
426 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/01/2013)
4.16/5   29 notes
Résumé :
Qu?est-ce qu?un coup de foudre ? Sommes-nous biologiquement programmés pour l?amour ? Pourquoi l?amour fait-il souffrir ? Peut-on promettre la fidélitééternelle ? Qui a inventé le puritanisme ? À quoi sert le mariage ? Le mariage d?amour est-il la première cause de divorce ? Le libertin est-il un homme libre ou un esclave ? La libération sexuelle nous a-t-elle réconciliés avec notre corps ? Vivons-nous une crise de l?érotisme ? Le mot amour a-t-il le même sens pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Mimot
  15 mars 2016
Ce livre m'a été offert par ma compagne en se disant qu'il devrait m'intéresser..(Elle le lira sans doute après). Et bien oui, ce livre est un vrai joyau. L'auteure y montre de nombreuses qualités. Car en premieur lieu il est bien écrit, ensuite parce qu'abordant les différents aspects d'un vaste sujet, complexe en fait, s'agissant de l'amour.
Ceci de façon pédagogique, sans ambages et avec une bonne pointe d'humour.
Ce livre est réellement passionnant et à dire vrai je pense que TOUT le monde devrait le lire, tellement l'éclairage que donne l'auteure sur l'amour, est saisissant et sa portée universelle. Nous en apprenons beaucoup sur nous mêmes ! La bibliographie est impressionnante.. et je ne reprendrais pas le commentaire de "MissSugarTown", dont je partage l'avis émis.
Ce qui me frappe un peu plus au fur et à mesure que j'avance dans la lecture de ce livre est qu'Olivia Cazale embrasse le sujet traité dans son globalité, par un ensemble de grandes questions fondamentales et montre bien ses tenants et aboutissants, ses évolutions au cours de notre histoire. Décoiffant par moment ! Oui, on sort bien des lieux communs et rabâchés à l'infini, ainsi que de bien des idées reçues. Messieurs, maintenant les choses ne seront plus jamais comme avant.. et tant mieux !

Comme je n'en suis pas encore à la fin du livre, je me garderai bien d'apporter une conclusion définitive aujourd'hui.. mais il certain que ce livre m'a déjà incité à méditer davantage sur ce beau sujet, qui constitue tout de même le sel de notre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Livretoi
  14 novembre 2020
Olivia Gazalé, dans cet essai sur l'amour, alimente ses propres réflexions en puisant dans la philosophie, l'histoire, la sociologie, la psychanalyse, la biologie et la littérature. Synthétique, complet, passionnant. Bravo. Dans le genre, je ne peux que mettre 5 étoiles.
Avec "Pourquoi l'amour fait mal" et "La fin de l'amour" de Eva ILLOUZ, "Je t'aime à la philo" est sur le podium de mes essais préférés de 2020.
"Je t'aime à la philo" est une synthèse historique très général sur l'amour jusqu'à aujourd'hui quand même, plutôt à lire en premier donc, alors que les essais d'Eva ILLOUZ sont ancrés dans l'ère moderne avec notamment l'impact de la révolution d'internet sur les comportements amoureux et de séduction, et par conséquent peut-être, la fin de l'amour.
Avouez que le sommaire est alléchant :
Avant-propos (voir extrait en citation)
1. Sommes-nous biologiquement programmés pour aimer ?
2. Quelle est la part d'animalité dans la sexualité humaine ?
3. Qui a inventé la morale sexuelle occidentale ?
4. A quoi sert le mariage ?
5. le mariage d'amour est-il la première cause de divorce ?
6. le libertin est-il homme libre ou esclave ?
7. le mot « amour » a-t-il le même sens pour l'homme et pour la femme ?
8. La libération sexuelle nous a-t-elle réconciliés avec notre corps ?
9. Choisit-on l'être aimé ?
10. Pourquoi adorons-nous l'amour ?
11. Pourquoi l'amour fait-il souffrir ?
12. le désamour est-il inéluctable ?
13. Peut-on promettre l'amour éternel ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Nayac
  21 septembre 2014

Un titre élégant.
Le sous titre mentionne la parole des philosophes. Il y en a bien quelques uns , mais en fait sont convoqués dans ce livre beaucoup de romanciers, essayistes... Mélange certes intéressant, mais renforcant une impression d'inégalité dans la profondeur de la refexion proposée suivant les chapitres.
Le découpage par théme renforce un peu ce sentiment de patchwork... Mais il apporte l'opportunité d'observer, de questionner le théme sous différents angles. Et cette approche est toujours riche.
Bien sur, il faut parfois prendre un peu de recul avec des affirmations ou des citations mises en avant de maniére volontairement provocante: mais à nous lecteurs/ lectrices de lire "activement" !
Commenter  J’apprécie          20
ludmilalbina
  09 mai 2017

Un très sympathique livre d'Olivia Gazalé, maître de conf  à Sciences-Po à Paris :
« Je t'aime à la philo ».
Petite citation :
« Si les femmes succombent au libertin , c'est surtout au vertige de ses mots, dont il sait user comme personne. Pour conquérir une femme , rien n'est plus efficace que les paroles.
C'est une inépuisable source de séduction massive .
Rien n'est plus efficace que les vers, les déclarations, et, last but not least, l'humour.
Certaines même préfèrent les paroles aux fleurs. »
Commenter  J’apprécie          30
melenny
  18 août 2015
Un petit livre psychologique et philosophique aux accents de Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Venus. Plutôt intéressant à lire mais je ne suis pas particulièrement fan de ce genre de lecture.
Mais par curiosité, un été, sur la plage, pourquoi pas.
C'est une écriture facile à lire et on y trouve pas mal d'humour.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
NayacNayac   20 septembre 2014
Aimons nous un être pour ce qu'ilest ou pour ce qu'il représente socialement?

Rousseau répond sans ambage à cette question, en dénonçant la perversiond e nos désirs par l'amour propre, qui nous jette dans les bras de ceux qui nous valorisent aux yeux du monde: "l'homme sociable toujours hors de lui ne sait vivre que dans l'opinion des autres et c'est, pour ainsi dire, de leur seul jugement qu'il tire le sentiment de sa propre existence. entre moi et mon objet d'amour, un troisiéme terme s'insinue et altère ma liberté de choix: le regard d'autrui, un regards pesant et discriminant, qui m'invite à n'aimer une personne que si les autres la juge aimable. ... Non pas que je considére autrui comme un meilleur juge que moimême , mais ce que je désire par dessus tout, c'est que les autres désirent ce que je posséde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
NayacNayac   20 septembre 2014
Selon Descartes, ... à la différence de la passion, l'amour raisonnable résulte d'un acte volontaire de l'âme, pleinement consciente des qualités de ce qu'elle aime. J'aime cette personne, parce que je lui trouve des mérites qui la rendent digne d'être aimée.
Spinoza ne partage pas cette conception volontariste de l'amour. Nos goûts amoureux ne sont pas libres, mais résultent d'un enchaînement causal rigoureusement déterminé, dont nous voyons les effets mais ignorons les mécanismes obscurs.[...] Qu'est ce qu'aimer pour Spinoza? C'est ressentir de la joie à l'idée que l'être aimé existe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63
LivretoiLivretoi   14 novembre 2020
Avant-propos :
L’amour est une expérience unique, indépassable, proprement métaphysique. C’est pourquoi l’on s’y engage toujours avec des attentes démesurées. On ne peut pas vivre sans donner un sens à l’amour.
Là où l’Occidental glorifie l’amour absolu pour un être exclusif, l’Oriental récuse tout attachement à un être jugé irremplaçable et essentiel, au profit d’une forme d’amour universel étendu à tous les êtres. Alors que le premier assimile l’état naissant de l’amour à un état divin, le second l’interprète comme une douloureuse illusion. D’où un rapport à la sexualité profondément différent. Alors que l’Inde ou la Chine cultivent un art érotique détaché du sentimentalisme, de la conjugalité et de la culpabilité, l’Europe instaure la monogamie sexuelle, invente la notion de péché et fonde l’amour conjugal.
Il se pourrait bien que le chaos sentimental que nous connaissons aujourd’hui à l’heure du divorce de masse, résulte d’un choc idéologique, c’est-à-dire du conflit indépassable entre deux morales de l’amour, ou plutôt deux moralismes : la morale conjugale et l’antimorale libertaire.
Livré à un monde dépourvu de transcendance morale, un monde dont seule la verticalité de la passion vient, parfois, rompre la monotone horizontalité, l’individu postmoderne cherche l’amour, mais sans savoir où, ni comment, ni pourquoi le chercher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NayacNayac   20 septembre 2014
Pourquoi cet être-ci m'apporte -il de la joie et pas un autre?

L'explication désormais la plus classique est celle qui consiste à voir dans l'objet d'amour présent une évocation inconsciente d'un amour passé: la mère, le pére, le frère, la soeur, ou tout autre amour originel. On pense ici bien sûr à la théorie freudienne, mais enréalité, le premier à avoir formulé cette théorie des traces mnésiques , c'est encore Descartes. [...] Nos premiéres amours s'impriment définitivement dans notre esprit et conditionnent les suivantes à notre insu. [..]
Pour Deleuze et Guattari, il faut cesser de ne penser le désir qu'à l'échelle du moi et de la petite cellule familiale. On ne choisit pas seulement son objet de désir en vertu des évocations parentales qu'il fait naître, mais aussi et surtout en fonction, de conditionnements sociaux beaucoup plus larges que la famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NayacNayac   20 septembre 2014
L'amour abéit aujourd'hui aux mêmes régles pragmatiques que le monde marchand - la fascination pour la nouveauté, la tyrannie de l'immédiateté, la création artificielle de besoins continûment urgents - et aux mêmes lois impitoyables que le marché du travail - l'obsession de la performance, la mobilité, la précarité, la flexibilité..
Aussi l'amour se vit il comme une association limitée et résilialble, un engagement contractuel révocable à tout moment, une sorte de CDD sentimental, dont il faut continuellement renégocier les termes. ce partenariat ne se poursuit que si le bilan est jugé positif par les partenaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Olivia Gazalé (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivia Gazalé
Retrouvez la conférence de Belinda Cannone & Olivia Gazalé autour des thèmes "Apprendre, éduquer, transmettre". Entretien par Sylvie Hazebroucq.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/0-1196023/belinda-cannone https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/0-11335326/olivia-gazale
Note de Musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
364 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre