AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020663939
192 pages
Éditeur : Seuil (18/05/2004)
3.42/5   19 notes
Résumé :
Élise se penche sur un souvenir de ses vingt ans qui ne cesse de l'obséder. Alors qu'elle allait rejoindre ses parents en cure dans une station thermale des Pyrénées, elle fait la connaissance d'une petite fille de sept ans,
Lola, à la pâleur maladive. Dans le village, on murmure qu'elle est la soeur de deux monstres,
deux garçons que ses parents cachent dans le ventre obscur de l'opulente maison familiale.
Élise est à la fois attirée et repouss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gonewiththegreen
  16 septembre 2020
Elise ,la petite vingtaine, part retrouver ses parents dans une station thermale des Pyrénées orientales. Ses relations avec ses géniteurs , sans être compliquées, portent la trace de la non acceptation du passage à l'âge adulte d'Elise. L'ambiance est parfois lourde et l'irruption de Lola petite voisine de 7 ans énigmatique met du sel au séjour. D'autant plus qu'elle semble avoir deux frères que l'on n'aperçoit jamais.
Roman où la sensibilité affleure. Peut on vivre normalement en étant différent ? le regard des autres est il supportable ?
Le choix des traits de caractère d'Elise me semble très pertinent . Sa douceur, ses fréquentes introspections, ses relations avec ses parents, la rendent plus réceptives aux problèmes de l'homosexualité ou au rejet d'enfants différents.
Toutefois, cette lecture s'oubliera sans doute.On aurait aimé faire un tour dans ces si belles montagnes de l'ouest de Pyrénées orientales . Ce n'était pas le sujet .
Commenter  J’apprécie          330
Cronos
  24 mai 2020
Un petit roman intriguant dans un lieu qui m'est inconnu, Les Pyrénées. A base de souvenirs d'enfance, l'auteure nous raconte comment Elise a connu deux monstres, deux enfants du voisinage qui serait séquestrés chez eux. La vision d'une enfant puis d'une adulte sur ce passé étrange, m'ont rapidement intrigué.
Les chapitres courts rythment ce livre plutôt passif et tranquille auxquels s'ajoutent songes et réflexions ainsi que de belles descriptions de paysages des Pyrénées. Beaucoup d'inédit pour moi et ça m'a bien plu, je me suis laissé bercer dans ce curieux rêve éveillé.
Elise et Lola sont attachantes, pour des enfants c'est rarement le cas, ils sont souvent trop infantilisés, ironiquement, et manque de ce qui fait leurs intérêts selon moi, la curiosité et l'ingéniosité. L'auteure encourage à l'introspection avec douceur et poésie.
S'il n'y avait pas écrit roman, je l'aurais cru vrai, la douceur de vivre s'y fait ressentir et donne envie d'y partir en vacances, sauf si on est reconfiné d'ici là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sld09
  11 novembre 2020
J'ai bien aimé ce roman dont la quatrième de couverture pleine de mystère m'a tout de suite attirée.
Commenter  J’apprécie          70
baladin
  27 août 2015
Une histoire qui s'étire un peu trop en longueur avec un dénouement sur la dernière page.
Commenter  J’apprécie          30
johnny2770
  29 janvier 2014
j'ai étais attiré par la quatrième de couverture de ce livre mystère sur des enfants monstrueux. Mais , au final l'histoire est tres simple sans trop de rebondissement
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gonewiththegreengonewiththegreen   14 septembre 2020
Mes mots allaient dépasser ma pensée.Belle expression, totalement hypocrite.Les mots ne dépassent pas la pensée , il sont la pensée.
Commenter  J’apprécie          120
baladinbaladin   27 août 2015
Lorsque j'ai regardé le sable qui pâlissait à nos pieds sous le soleil pâle, il m'a semblé qu'il ne présentait plus aucune trace de pas. Il était redevenu vierge et sans mémoire. J'ai pensé que la vie est un songe. p. 203.
Commenter  J’apprécie          30
patatarte2001patatarte2001   01 août 2014
Mes mots allaient dépasser ma pensée. Belle expression, totalement hypocrite. Les mots ne dépassent jamais la pensée, ils sont la pensée. Ils sont parfois comme la lave du volcan, parce qu'ils viennent de loin, du plus profond de soi, alors ils brûlent et détruisent.
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   05 septembre 2017
J'avais quitté depuis trois ans le domicile parental, et j'envisageais mal de faire de longs séjours entre mon père et ma mère. Ils menaient leur vie et moi la mienne. Nos rythmes n'étaient plus très compatibles, et leur couple très soudé, très solidaire, me renvoyait à une solitude que j'avais trop bien connu avant d'être étudiante.
Commenter  J’apprécie          10
patatarte2001patatarte2001   01 août 2014
Elle avait tant de mots dans sa tête qu'elle n'entendait plus le silence des désespoirs qui hurlaient devant elle
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Michèle Gazier (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michèle Gazier
8 février 2013 :
À propos de Retour parmi les hommes «La beauté de Vincent, c'est de guetter les catastrophes, de voir le bonheur comme une erreur passagère. En cela, il fait partie des grands personnages de la littérature contemporaine, capables d'alimenter encore quelques suites... Un grand Besson !» Clara Dupont-Monod, Marianne La Trahison de Thomas Spencer «L'analyse est menée finement, la jalousie, les souffrances indiquées avec tact. le talent de Philippe Besson, la manière douce et tendre qui lui attire de plus en plus de lecteurs, consiste à ne jamais élever la voix, à montrer que les mouvements du coeur forment l'essentiel d'une vie humaine.» Dominique Fernandez, le Nouvel Observateur Un homme accidentel «Philippe Besson vient de réussir un roman intense et fulgurant.» François Busnel, L'Express L'Arrière-Saison «L'Arrière-Saison a la beauté mélancolique d'une sonate d'automne.» Michèle Gazier, Télérama Une villa en Italie, le soleil trop fort, des ferries qui font la traversée vers les îles, une romancière qui peine à finir un livre, un jeune officier de l'Académie navale, un accident de voiture à des centaines de kilomètres, l'enchaînement des circonstances, la réalité qui rejoint la fiction, la fin d'un amour, le commencement d'un autre peut-être. Dans ce roman plus personnel qu'il n'y paraît, l'auteur de L'Arrière-Saison dresse le portrait d'une femme puissante et de deux hommes fragiles, en proie à des hésitations sentimentales. À propos de son dernier roman Une bonne raison de se tuer «Tout l'art de Besson est là, dans l'introspection des âmes, le déphasage entre l'intime et le public, la marche inexorable du temps.» Marianne Payot, L'Express «Philippe Besson explore l'envers du rêve américain dans un de ses plus forts romans.» Pierre Vavasseur, le Parisien «Portée par un style implacable, dépouillé de tout apitoiement et de tout pathos, l'intrigue a des airs de tragédie grecque, où chacun est en marche vers son destin sans que rien ne puisse l'arrêter. On est touchés en plein coeur.» Valérie Gans, Figaro Madame «Philippe Besson explore la part intime des êtres et traque leur moindre secret. Il gagne encore son pari.» Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo «Si juste et terrible. Quel magnifique portrait de femme et de nous aussi !» Joseph Macé-Scaron, le Magazine littéraire «Un livre qu'on lit d'une traite... C'est très triste et très doux.» Gilles Martin-Chauffier, Paris Match
+ Lire la suite
autres livres classés : enfantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2636 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre