AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782363760340
Éditeur : Walrus (18/10/2011)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Qu’y a-t’il dans la Boîte? C’est la question qui se pose! Une mousse au chocolat étrangement vivante, un pélerinage galactique, une petite fille qui veut un dragon, des extraterrestres accros à la déco, un passionné de chemins de fer qui ne veut pas mourir… et beaucoup d’autres histoires encore! La Boîte de Schrödinger marche dans les pas de la série télévisée « La Quatrième Dimension » et est fière de poursuivre son héritage en vous proposant sa « première saison »... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Verdorie
  24 janvier 2014
En ouvrant "La boîte de Schrödinger", je m'attendais à trouver un chat, quelque part parmi ces dix-neuf nouvelles fantastiques et sémi-science-fictives.
Et je l'ai trouvé ! Une chatte plutôt, bien vivante...moi... ronronnant de plaisir, électron-isée devant un tel quantum de "ragaillardise".
Impossible de décrire chaque histoire sans perdre de sa saveur, mais l'auteur a eu la bonne idée de regrouper ses récits par chapitre, comme sur le menu gastronomique d'un resto quatre étoiles.
On commence par les "Amuses gueules" : personnellement j'ai choisi "Les chiens de Jean-Pierre", non parce qu'on semble pouvoir bien manger (et boire) chez ce J-P, mais pour découvrir ses chiens de chasse (?!) qui semblent savoir dénicher infailliblement un gibier d'un genre nouveau.
Après on fait des "Promenades" : j'ai préféré emprunter "La route des Pèlerins"...admirant la persévérance qu'il a fallu au jeune Dhan pour traverser un monde de désolation, pauvreté, dangers et sans avenir pour atterrir sur...(quelle horreur !)
Le plat suivant est constitué de "Rencontres du troisième type", avec trois nouvelles...trois coups-de-coeur, dans lesquelles Olivier Gechter "joue" habilement avec les adages ou expressions courantes...p.e. quand la musique adoucit les moeurs et stimule "foutrement" bien une race extra-terrestre ("Le "La" naturel").
Dans "Tout est normal, tout est sous contrôle", j'ai opté pour "J'veux un dragon", histoire qui démentit excellemment l'intitulé de ce chapitre et dans laquelle on apprend qu'il faut se méfier des voeux de cadeau d'anniversaire d'un enfant bien décidé !
Entre les plats et le dessert, on peut se servir de "Mises en abîmes" (ou...histoires sans fin), mais comme j'ai déjà bien consommé et que je ne veux pas vous assommer, on passe directement au fin du fin avec "Ceux qui devraient mourir vous saluent". Chapitre qui laisse supposer que l'auteur veut conclure son recueil avec gravité et un sérieux un brin morbide ? C'est bien mal le connaître ! Je me suis follement amusée dans "L'envoyé" (« je suis un ange. Étant né avec une paire d'ailes dans le dos, j'ai été dispensé de catéchisme et personne n'a eu à me forcer à dormir avec les mains au-dessus des draps. » : un ange lâche et rebelle).
...et ensuite...j'ai explosé...de rire avec "Le ferrovipathe", histoire dans laquelle la Mort et son sous-fifre Charon cherchent à faire mourir un collectionneur que sa passion tient en vie...depuis 2000 ans.
Dans ces nouvelles (presque toutes parues dans différents fanzines et revues entre 2001 et 2010), O. Gechter essaie parfois de garder un ton (plus) grave, or il cède vite à ce qui semble être son penchant et style naturels : l'humour ! ...malicieux, ironique, loufoque ou même noir.
P.s. J'ai lu "La boîte de Schrödinger" en numérique.
Le recueil est également édité en version papier chez les éditions Voy[el], avec une couverture plus sombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          517
sombrefeline
  01 décembre 2013
J'ai découvert cet auteur au festival Zone Franche avec sa novella « le Baron Noir ». J'ai obtenu « La boîte de Schrödinger » via le site « Adopte un auteur ».
J'avais bien aimé « le Baron Noir », aussi me suis-je rapidement plongée dans la lecture de la « Boîte de Schrödinger ». Bien m'en a pris car, au milieu des tracas et mesquineries de la vie quotidienne, ce livre est une bouffée d'oxygène.
Même si j'ai préféré certaines nouvelles à d'autres (coups de coeur pour « La mousse », « le pouvoir absolu n'est plus ce qu'il était » et le « ferrovipathe »), je n'en ai détesté aucune, toutes sont intéressantes à lire et souvent, assez drôles. Par contre, autant le dire tout de suite, que ceux qui détestent l'humour noir, absurde ou décalé, passez votre chemin.
Mais bon, vu que j'adore ce type d'humour, je me suis régalée. Les nouvelles sont souvent assez barrés, ironiques, presque cruelles par moment, mais on rigole bien. Côté humour, ça m'a rappelé les nouvelles de Frédéric Brown, et dans la forme, j'ai trouvé un petit côté contes de Jacques Sternberg. Et les amateurs de SF aimeront les petits clins d'oeil et références qui émaillent cet ouvrage.
L'écriture est fluide et agréable, sans chichi et efficace. Mais ce qui m'a le plus plu, c'est la capacité de l'auteur à créer des mondes et des histoires cohérentes en quelques mots. En quelques phrases, on est plongée au sein de l'intrigue et on ne lâche pas tant qu'on n'a pas fini l'histoire.
Ces nouvelles se picorent une ou une ou se dévorent d'une traite (méthode pour laquelle j'ai opté pour ma part), mais dans tous les cas, « La boîte de Schrödinger » est une lecture que je recommande vivement.

Lien : http://catherine-loiseau.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lve
  12 octobre 2012
Un recueil de nouvelles mélangeant fantastique et humour. le livre est découpé en thématique. C'est très plaisant à lire. Certaines nouvelles sont vraiment excellente, avec des chutes bienvenues et souvent drôles. Je pense surtout à "Les chiens de Jean-Pierre", "Un dernier pour la route", "La grande marche", "J'veux un dragon!", "Le pouvoir absolu n'est plus ce qu'il était".
Commenter  J’apprécie          20
Sophos
  21 novembre 2017
De bonnes critiques. A la fois du fantastique et de l'humour selon les lecteurs...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
VerdorieVerdorie   23 janvier 2014
[Quand on est un ange de dernière catégorie, non syndiqué...]

J'ai pu rentrer à la maison et Dieu m'a fichu la paix pendant quelques siècles.
Et puis un jour, Il est revenu pour me dire : « Mumiah, tu vas me rendre un service ». Il a dû voir que je me méfiais, car il a ajouté : « T'inquiètes pas, ce coup-ci ce sera court.» 
Il ne m'a pas menti. L'affaire fut rondement menée.
Je naissais dès le lendemain, fruit d'un charpentier au chômage et d'une gamine en fuite. Autour de moi, ça fleurait bon la bouse chaude et la paille moisie. Des vieillards enturbannés me faisaient des cadeaux dont je ne savais que faire, emmailloté comme je l'étais.
Je crois que vous connaissez tous la suite : trente-trois ans sans tirer un seul coup et j'ai fini cloué comme une chouette sur une porte de grange. Pour des nèfles d'ailleurs, car personne n'a rien compris au message divin que j'ai essayé de transmettre. J'avais prévenu Dieu que la crucifixion était une mauvaise idée, que ça créerait un folklore qui noierait le message d'amour et de paix éternelle et que ça ferait super mal, mais vous pensez qu'il m'aurait écouté ?
Des clous, oui !

(Dans : "L'envoyé")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
VerdorieVerdorie   07 octobre 2013
« La serveuse sourit avec indulgence.
— Souhaitez-vous autre chose ? Nous avons un magnifique clafoutis de cerises.
— De vraies cerises ? Bigre... Mais un troisième dessert... ce ne serait pas très raisonnable !
— J'ai peut-être oublié de vous informer que pour la commande d'un troisième dessert, nous reversons deux euros de plus à notre fondation contre la faim dans les banlieues. Nous serons ainsi en mesure de financer un repas de synthèse à une famille de cinq personnes !
— Ah ! Alors si c'est pour la bonne cause...
La serveuse revint avec une somptueuse part de clafoutis que Stéphane engloutit à son estomac défendant. Mais lorsqu'on faisait partie des plus favorisés, on n'avait pas le droit de rechigner à aider les plus démunis. »

(Extrait de: Gechter, Olivier. "Un dernier pour la route")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          255
VerdorieVerdorie   06 octobre 2013
« Tu m’as dit que tu avais construit un chenil ?
— Oui ! Tout à fait ! Viens avec moi, que je te montre ! »
Un peu intimidé à l’idée de rencontrer ses molosses, je le suivis jusqu’à l’enclos des bêtes. Les niches paraissaient démesurées.
Jean-Pierre ouvrit la grille en sifflant.
— Norbert ! Josiane ! Philémon ! Monique ! Venez voir papa ! »
Des cris retentirent et les dogues parurent. En les voyant, maigres, gris, le regard froid et pénétrant du tueur, j’eus le souffle coupé.
— Mon Dieu ! Jean-Pierre ! Mais… tu as dressé…
— Des [...spoil...], oui. Ils n’ont pas leur pareil pour débusquer un type plein aux as. Et tu verrais comme ils se démènent pour la mise à mort ! »

(Extrait de "Les chiens de Jean-Pierre")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          265
VerdorieVerdorie   05 octobre 2013
« Jean-Pierre me fit entrer au cœur du chalet, dans ce qui aurait pu tenir lieu de salon. Les quelques trophées que j’avais vus en entrant faisaient pâle figure devant l’amoncellement de souvenirs de chasse que j’avais devant moi. J’imaginai la tête qu'aurait faite Brigitte Bardot en voyant toutes ces peaux, tous ces riches naturalisés, ces squelettes tenus par des fils de fer et ces monceaux de vêtements et de sacs à main. Puis je me souvins du hobby de Jean Pierre. Ici, BB ferait la même bobine que le premier trophée venu : œil de verre et air idiot sur écu de bois verni. »

Extrait de: Gechter, Olivier. "Les chiens de Jean-Pierre"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215
VerdorieVerdorie   04 octobre 2013
" Làààà ! Sur le sofa !
Je jetai un œil. À part un coussin, rien de suspect. Je réalisai au même instant que nous n’avions pas de coussin dans tout le bungalow. Comme pour me le confirmer, l’objet sauta sur la table. Je manquai de m’étouffer quand je reconnus la nature de la créature.
— La… la mousse au chocolat ! Elle est vivante ! "

Commenter  J’apprécie          1412

autres livres classés : nouvelles fantastiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16846 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre