AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274991745X
Éditeur : Michel Lafon (15/11/2012)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Depuis la mort de son petit garçon, Julia Evart est inconsolable. C’est à peine si sa fille de cinq ans parvient de temps en temps à lui arracher un sourire. Pour lui faire plaisir, Julia accepte néanmoins de jouer le jeu du "pain de l’amitié". Dans sa petite ville d’Avalon, elle vient justement de faire la connaissance de Madeline, veuve et propriétaire d’un salon de thé, et de Hannah, violoncelliste en plein divorce. Ces quelques grammes de pâtisserie leur apporte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
petitsoleil
  02 janvier 2013
un roman optimiste, avec des personnages attachants
une histoire assez banale, qui commence par un intrigant sachet de levain, et une incitation à le cuisiner et le partager : le "pain de l'amitié amish" ...
Julia n'y accorde d'abord pas trop d'attention, encore déprimée et murée dans sa solitude, malgré un mari adorable et une petite fille pleine de vie, Gracie
mais petit à petit, ce pain de l'amitié va prendre une place de plus en plus importante dans la petite ville d'Avalon, ville américaine banale et sans grand intérêt touristique
Madeline, veuve mais énergique et positive, vient installer un salon de thé à Avalon, Hannah Wang, jeune Chinoise en train de divorcer, se cherche, et ces 2 personnes et Julia vont se rencontrer un peu par hasard, chez Madeline
Madeline qui est un peu la mamie gâteau dont on rêve tous ! gentille, attentionnée, douée pour la cuisine mais aussi toujours prête à aider et à faire se rencontrer les gens ...
j'ai été un peu moins touchée par Edie et Livvy, deux collègues qui vont devenir copines en découvrant leurs grossesses en même temps ...
l'une des deux est la soeur de Julia, mais elles sont en froid depuis le décès de Josh, le fils aîné de Julia, depuis cinq ans déjà ... la grossesse de la petite soeur et le pain de l'amitié pourront-ils aider les deux soeurs à se rapprocher ? à se réconcilier ?
Edie mais aussi le mari de Julia, Mark, et sa collègue Vivian, permettent aussi d'aborder d'autres thèmes, comme l'ambition professionnelle, l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale ... Edie attend l'occasion de se faire remarquer par un grand journal, Livvy est déçue par son emploi et par le fait qu'une de ses collègues se fait toujours "mousser" ... Mark et Vivian ont des conceptions différentes de leur métier d'architecte ... Hannah qui cherche une reconversion après avoir dû ralentir sa carrière de musicienne, Madeline qui installe son petit commerce ... Connie qui a plein de bonnes idées pour la laverie où elle travaille, mais se pose des questions sur son avenir ...
il faut dire que ce roman est plutôt riche en portraits de femmes, ce que j'ai bien aimé
d'autres personnages plus secondaires sont aussi présentés, parfois en une ou deux pages, parfois en quelques lignes, mais l'auteur parvient à nous dépeindre une petite communauté sympa, et finalement plus solidaire qu'elle ne le pensait ! des hommes, des femmes, des enfants, des familles nombreuses ou pas, tout un petit village, où les gens se connaissent mais se parlent parfois peu ...
certains râlent quand on essaie de leur donner du levain, trouvent que ca se multiplie et prend des proportions, d'autres adorent cela et des clubs de pâtisserie se montent un peu partout ! en plus des associations existantes, de sport, de moto, de scrapbooking ... on dirait que le pain de l'amitié sort la commune de sa torpeur et crée un projet commun !
car un jour, les intempéries mettent en danger d'autres communes de la vallée ! les habitants vont alors avoir une idée solidaire
un roman assez nord-américain, avec des recettes à la fin, et surtout de belles tranches de bonne humeur ! et qui redonne le goût de la vie, même à ses personnages les plus cabossés ! la musique, la cuisine et l'amitié, se mêlent pour donner une véritable ambiance et un rythme au roman
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
iz43
  28 mars 2016
Ce livre est à dévorer de toute urgence ! Il m'a fait un bien fou.
J'ai totalement craqué sur cette histoire dès les premières lignes. La couverture est très tendre d'ailleurs. Mais rassurez vous aucune mièvrerie dans ce roman.
C'est extrêmement bien écrit. On découvre des personnages très attachants: Julia, Hannah, Madeline , Eddie, Livvy, Conny, Mark, la petite Gracie et d'autres personnages secondaires qui vivent à Avalon, petite ville de 4 000 âmes. Toute cette petite communauté va se retrouver liée par un gâteau de l'amitié.
Cela commence par Julia, une maman qui a perdu son petit garçon de 10 ans il y a 5 ans qui découvre des tranches de gâteau, du levain dans un sachet et une recette sur son paillasson. Julia ne reste debout que pour s'occuper de sa fille Gracie. Elle est dans un tel état de détresse. C'est ce petit sachet de levain qui finalement lui redonne l'élan nécessaire pour reprendre gout à la vie. Julia par amour pour sa fille, accepte de suivre la recette et de la partager. Ce sera le début de rencontres et de partages avec Madeline et Hannah avec qui des liens profonds d'amitié vont naître.
Je dois dire que j'ai adoré cette histoire de solidarité autour de ce pain. L'auteur réussit à construire une communauté pour qui on va s'attacher. Ce levain va nous balader dans toute la ville. On va suivre son cheminement avec plaisir. Ces portraits de femmes sont très beaux. Plein de choses sont abordées avec délicatesse, justesse, intelligence dans ce roman: la perte d'un enfant, la culpabilité, la solidarité, l'ambition professionnelle...
J'ai passé un très très bon moment. Je vais tenter la recette et bien sûr la partager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bernie
  08 juillet 2012
Résumé
Julia est en dépression profonde. Il y a 5 ans, son petit garçon a trouvé la mort suite à une piqûre d'abeille. Depuis, elle ne sort que pour aller chercher sa fille à l'école, et c'est presque tout. Un soir, elle trouve sur le pas de sa porte un mystérieux sachet contenant une mixture beige, une recette et cinq tranches de gâteau. le gâteau est un délice, le paquet se révèle être du "levain de l'amitié amish", il lui faut le cultiver puis le partager pour en distribuer autour d'elle, ou le cuisiner à son tour...

Mon avis
Encore un roman optimiste et gai, qui apporte le sourire et... l'envie de cuisiner, cela ne peut se refuser ! On suit avec plaisir la rédemption de Julia, qui trouve dans ce levain et l'amitié, et tout ce qu'il symbolise, la force de s'ouvrir de nouveau aux autres, de se relever, d'avancer de nouveau.
Les histoires de ces écorchées vives, Julia, Madeline, Hannah, nous sont livrées par petites touches, on en apprend à chaque page un peu plus sur ces trois femmes, et on a envie de les aider, de leur tendre la main. Quelques instants de pâtisserie, quelques grammes de douceurs, et toutes trouveront le courage d'aller plus loin, d'ouvrir leur porte et leur coeur.
Tous les personnages ont leur fêlure, leur blessures, et tous sont dignes d'intérêt. Tous apprennent également qu'à notre petite place, on peut faire beaucoup pour tout le monde. le levain de l'amitié a changé bien des vies, aucun ne pensait pouvoir être capable de participer à un tel élan de générosité à la fin du roman. Et pourtant, tous ont mis la main à la pâte, et avec enthousiasme.
J'ai bien aimé les petits portraits qui sont insérés au fil du roman, des personnages que l'on ne revoit pas, ou que l'on revoit en arrière-plan, peu importe au final, qui permettent de voir comment le levain de l'amitié poursuit son chemin, et permet à la société de fermenter, de lever, et de produire un grand élan de solidarité.
Et puis, si le mystère demeure (qui a bien pu déposer ce premier sachet de levain à Avalon, à la porte de Julia ?), il reste tout à fait en retrait, on ne cherche pas à le résoudre. Cela est plutôt étrange, je trouve, dans d'autres romans la question sous-tendrait l'ensemble de la narration, mais là, pas du tout, et on oublierait presque ce mystère s'il ne nous était rappelé par petites touches très ponctuelles par la journaliste locale.
On aime intégrer la petite communauté d'Avalon, on apprécie les descriptions culinaires, on adorerait pouvoir sentir, à travers les pages du roman, les bonnes odeurs qui nous sont décrites. Et on le pourrait : la recette du levain, et plusieurs des recettes proposées au cours des pages, nous sont livrées à la fin du roman. Et si on lançait le mouvement en France ? Remporterait-il le même succès ?
Lien : http://lesloisirsdebernie.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mabiblio1988
  01 septembre 2012
Ce livre était dans ma PAL depuis tellement longtemps que je ne sais même plus pourquoi je l'ai acheté... Une chose est sûre, en fait deux, la couverture et le résumé sont très attirants. Quoiqu'il en soit, j'ai bien fais de me laisser tenter par cette avant-première France Loisirs.
Une histoire toute simple, qui pourrait très bien vous arriver demain. Et oui, un sachet de levain a changé la vie de trois femmes mais aussi de toute une ville. le changement est plutôt positif...
Côté personnage, ils sont vraiment très nombreux mais seulement trois sont vraiment importants et je dirais deux plutôt secondaires. Les autres ne sont que des figurants bien qu'ils puissent avoir un rôle important.
Commençons par Julia, Madeline et Hannah qui sont les trois personnages principaux.
Julia est une jeune femme renfermée sur elle-même, qui n'a plu goût à la vie depuis le décès soudain de son fils Josh. Il n'y a rien à faire, elle se refuse de continuer à vivre alors que son enfant n'est plus de son mode. C'est une femme très touchante. On va la voir reprendre goût à la vie petit à petit, on s'en rend compte avant qu'elle-même en prenne conscience.
Madeline, c'est la grand-mère dont nous rêvons tous. Elle est arrivée par hasard à Avalon après le décès de son mari. Seule, sans famille, elle a ouvert un petit salon de thé qui va prendre une grande place dans l'histoire de la ville. Cette femme est d'une douceur et d'une gentillesse que l'on a tous envie de passer du temps avec elle. Malgré son grand âge, elle garde la forme et fait tout pour que ça continue.
Hannah, célèbre violoncelliste, se retrouve seule à Avalon alors que son mari est resté à Chicago. Elle va rencontrer Madeline et Julia par hasard suite à une dispute avec son mari. Les deux femmes qui vont être là pour l'écouter alors qu'elle ne les connait même pas. C'est ainsi que l'amitié entre les trois va se nouer. Hannah est une jeune femme, qui contrairement à ce qu'on pourrait penser, n'a pas confiance en elle et se retrouve perdu sans violoncelle et sans mari. Je suis me suis peut-être un peu moins attachée à ce personnage qu'aux deux autres.
Pour terminer avec les personnages parlons rapidement de Livvy et Eddie. La première est la soeur de Julia mais depuis le décès de Josh elles sont en froid et ne se sont pas adressées la parole. Cette femme forte en apparence est comme nous toutes, elle a beaucoup de doute. Eddie, nouvelle venue à Avalon, ne vit que pour son métier : journaliste. Évidemment, dans une petite ville comme celle-ci pas facile de se faire remarquer par un grand journal national. Mais finalement, sa vie, à elle aussi, va finir par changer... J'irais bien faire un tour là-bas, moi.
Côté écriture, les pages ont défilé toute seule, je voulais savoir comment allait évoluer mes trois amies. Je me suis laissée prendre par l'histoire qui pourtant n'a rien d'extraordinaire.
Petits bonus avec les recettes utilisées par les personnages qui sont disponibles en fin de livre.
Pour conclure, je dirais que ce livre est une preuve que la solidarité et l'amitié peuvent arranger bien des choses.
Lien : http://mabiblio1988.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aubazaardeslivr
  23 août 2015
Alors déjà ce livre a une signification un peu particulière pour moi, puisque je l'ai acheté avec ma meilleure amie. Elle habite loin, alors nous nous voyons peu. Elle aussi est une liseuse passionnée, et du coup je l'ai emmené faire un petit tour à Easy Cash pour dénicher des livres. Nous étions toutes les deux chacune de notre côté, et quand on s'est retrouvé et que nous avons comparé nos lectures, nous avions toutes les deux dans les mains ce livre... Forcément, un livre qui parle d'amitié, ça nous a interpellé toutes les 2....
Passée cette anecdote, je décide donc de me plonger dans cette histoire. Nous sommes donc en compagnie de Julia qui rentre de l'école avec sa petite fille Gracie. On sent chez Julia un manque de motivation pour tout. On apprend peu à peu qu'elle a perdu, il y a 5 ans son petit garçon Josh. Drame dont elle ne se remet pas. Mark son mari, fait tout ce qu'il peut pour pallier au manque d'entrain de Julia. Ce soir là donc en rentrant de l'école, Julia découvre devant sa porte une assiette avec un gâteau, un sachet de levain et une petite carte lui expliquant que c'était un pain de l'amitié, et l'explication pour prendre soin du levain. C'est en quelque sorte une chaine de l'amitié, on s'occupe du levain pendant 10 jours puis on peut le cuire pour en faire un gâteau, et on distribue 3 sachets de levain.... Julia souhaite d'abord mettre le sachet à la poubelle, mais sa fille insiste pour goûter le gâteau, et du coup Julia se laisse séduire par l'idée et décide de s'y mettre. Et commence alors une merveilleuse chaîne de l'amitié sans précédent. On fait peu à peu la connaissance de Madeline, qui a récemment ouvert un salon de thé, Hannah, une violoncelliste célèbre, Edie une journaliste ambitieuse, et Olivia, la soeur de Julia....
Ce livre est un gros coup de coeur. Il est magnifique. J'avais peur qu'il soit un peu trop "niais" à mon goût, et bien pas du tout ! Lire les histoires de tous ces personnages si attachants, voire leur destin se croiser et évoluer, vraiment j'ai pris plaisir à la lecture de ce livre. Ce pain de l'amitié est une véritable thérapie pour tous ceux qui se prêtent au jeu. J'ai vraiment adoré ! Il y a eu des moments très émouvants qui m'ont fait pleurer... parfois même à grosses larmes. Vraiment je conseille ce livre, qui réconcilie avec les relations humaines.
Lien : http://aubazaardeslivres.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   04 janvier 2013
- Non, ce n'est pas une bonne idée, maintient Julia. Vous ne pouvez pas empoisonner votre mari.
De retour à l'hôtel, elles ont dévalisé le minibar. Jack Daniels pour Julia, vin blanc pour Hannah.
- Ex-mari, rectifie Hannah avec véhémence en compulsant La Joie de la Cuisine, à la recherche de la meilleure recette pour accomplir son noir dessein.
(...)
- Philippe adore les cailles. Pauvres petits oiseaux sans défense. Je pourrais faire des cailles rôties aux épices et au sirop d'érable. Les épices masqueront tout arrière-goût suspect.
Le regard de Hannah brille d'un éclat cruel et jubilatoire.
- Hannah, vous n'avez pas les idées claires.
- Parfaitement claires ! Je viens de voir mon mari en embrasser une autre ! En public !
Elle referme brusquement le livre, les yeux mouillés de rage.
- Toute ma vie, j'ai été une gentille petite fille. J'ai toujours appris mes leçons sur le bout des doigts, toujours terminé mon assiette de légumes, consacré tout mon temps libre à travailler le violoncelle. Je n'ai jamais fait de fugue, je ne me suis jamais saoûlée, je n'ai jamais désobéi à mes parents.
- Tout à votre honneur.
- Mais à quoi bon ? Au lieu de m'amuser, je restais enfermée à déchiffrer des partitions. Tout ça, pour quoi ? Pour me faire mal au dos et ne plus pouvoir jouer. J'ai toujours été fidèle à mon mari, et mon mari me trompe. Je fais du sport pour garder la ligne, et il s'en trouve une qui s'est fait refaire les nichons !
Hannah finit son verre et considère la petite bouteille de vin avec dégoût.
- Je n'arrive même pas à me saouler, dit-elle en la jetant dans la poubelle.
(...)
- Qui a dit que vous étiez obligée de finir ivre morte ? lui lance-t-elle.
Hannah referme la fiole de vodka.
- Dans ces circonstances, ca me parait approprié.
- Nous sommes tous différents, déclare Julia.
C'est ce qu'on me disait, au début, que le deuil est différent pour chacun.
Mais si vous ne suivez pas les étapes dans le bon ordre et dans le temps indiqué, les gens croient que vous n'êtes pas normal. Tout le monde a sa propre définition de ce qui est approprié dans des circonstances données.
N'écoutez pas les gens, Hannah, n'écoutez que votre coeur.
(...)
- Soyez vous-même, Hannah, dit-elle. Ma petite soeur a passé toute son adolescence à essayer de rentrer dans le moule. (...) Elle s'est pourri la vie pour rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
petitsoleilpetitsoleil   04 janvier 2013
Hannah admire Madeline, ce qu'elle a réussi à créer. Elle est seule, selon toute vraisemblance, mais ne semble pas en souffrir. Hannah espère qu'un jour elle appréciera son indépendance, elle aussi. Pour l'instant, toutefois, il est encore trop tôt.

- Comment faites-vous pour faire tout ce que vous faites, le salon de thé, tous ces gâteaux, tous ces bons petits plats ?
Madeline soupèse la question.
- Je crois que c'est naturel, chez moi. Quand je suis arrivée à Avalon, j'ai su que j'avais trouvé ma place, comme je vous l'ai déjà dit. Je n'ai pas réfléchi davantage. (...) Je ne voulais pas tenir un bed and breakfast (...) En revanche, l'idée de servir à manger ne me déplaisait pas. (...)
Je ne me doutais pas qu'un salon de thé donnerait autant de travail. Je commence juste à prendre le rythme, heureusement. (...)

Hannah sourit. Durant l'heure qui suit, elles discutent de musique, d'art, de littérature. Madeline et son mari, Steven, ont beaucoup voyagé, visité de nombreux musées. (...) Madeline est une femme cultivée. Hannah l'envie.
- Bah, il faut bien s'occuper, dit la vieille dame modestement. Quand le salon de thé tournait au ralenti, j'avais tout mon temps pour moi. Je n'aime pas m'abrutir devant la télé, alors je bouquine. Et je fais des gâteaux.
- Philippe dit que je ne sais pas cuisiner, déclare Hannah. J'avoue que je ne sais pas faire grand-chose, à part jouer du violoncelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Chrisdu26Chrisdu26   16 avril 2012
LE PAIN DE L’AMITIÉ AMISH



Note : Ne pas réfrigérer le levain. La pâte va lever et fermenter. Chassez l’air qui pourrait pénétrer dans le sac. Afin de ne pas compromettre le processus de fermentation, ne pas utiliser d’ustensile en métal.


Jour 1 : ne faites rien.

Jour 2 : malaxez le sac.

Jour 3 : malaxez le sac.

Jour 4 : malaxez le sac.

Jour 5 : malaxez le sac.

Jour 6 : ajoutez dans le sac

1 tasse de farine,

1 tasse de sucre,

1 tasse de lait.

Malaxez le sac.

Jour 7 : malaxez le sac.

Jour 8 : malaxez le sac.

Jour 9 : malaxez le sac.

Jour 10 : versez le contenu du sac dans un saladier non métallique.

Ajoutez : 1 ½ tasse de lait, 1 ½ tasse de sucre, 1 ½ tasse de lait. Répartissez quatre tasses de pâte dans des sachets hermétiques, l’un que vous conserverez, les autres que vous offrirez à trois de vos amis avec la recette.


IMPORTANT : Si vous gardez tout votre levain, vous devrez le cuisiner au bout de dix jours. Ce pain est délicieux et fait un excellent cadeau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleilpetitsoleil   03 janvier 2013
Quatre boîtes et neuf tests plus tard, force leur est d'admettre qu'elles sont toutes les deux enceintes. Edie a presque dû prendre Livvy par la main pour qu'elle retourne au drugstore avec elle, où elles ont acheté quatre marques de tests différents, certains vendus par deux, d'autres par trois. Puis elles ont repris le chemin des toilettes, Edie de plus en plus sinistre, Livvy extatique, tandis que chaque test se révélait positif.
Et maintenant, que doivent-elles faire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   03 janvier 2013
La psychothérapeute se redresse.
- Vous avez envie de donner des coups de poing ?
- Oui ! dans un oreiller, ou ... à votre chauve-souris en peluche, là ...
Norma se lève et se dirige vers la kitchenette attenante à son cabinet, laissant derrière elle une Phyllis qui la regarde d'un air effaré. A son retour , elle lui tend un sachet de levain.
- Tenez, malaxez-le. Extériorisez votre frustration. Faites juste attention de ne pas percer le sac.
Perplexe, Phyllis observe la chose.
- Je dois le malaxer ?
- Oui, allez-y, défoulez-vous. Je vous rédige une ordonnance.
- C'est que je ne tiens pas à prendre des médicaments, proteste Phyllis sur un ton inquiet.
- Ce ne sont pas des médicaments, lui assure le Dr Meehan en lui remettant la recette du pain de l'amitié, au dos de laquelle elle a noté quelques instructions supplémentaires. Malaxez-le, frappez-le, torturez-le une fois par jour pendant dix jours. N'oubliez pas, le sixième jour, d'ajouter les ingrédients indiqués. Ca ne vous prendra pas plus d'une minute.
Phylllis semble de plus en plus sceptique.
- Le dixième jour, vous pourrez faire deux pains, si vous voulez, conclut Norma.
- En quoi cela va-t-il m'aider ?
Le Dr Meehan l'ignore, mais au moins elle s'est débarrassée d'un sachet de levain. (...)
- Je ne peux pas vous dévoiler tous mes secrets, répond-elle à Phyllis. Mais croyez-moi, ca vous fera du bien.
Elle a encore deux rendez-vous, cet après-midi. Deux sachets de levain qui ont d'avance trouvé preneur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : partageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
307 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre
.. ..