AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Jojo tome 12 sur 18
EAN : 9782800132709
48 pages
Dupuis (06/11/2002)
4.07/5   36 notes
Résumé :
Pauvre Mamy ! Obligée de se faire opérer de la hanche, elle doit rester quatre semaines en convalescence loin de sa maison et de son petit Jojo. Pauvre Jojo ! Afin de ne pas manquer l'école, il est obligé, pendant un mois, d'aller vivre dans un pensionnat à la grande ville. Mais lorsque l'on découvre que son école peut toujours faire office d'internat, tout change : le petit bonhomme va résider au-dessus de l'école n° 5 et cohabiter avec Monsieur le Directeur. Pauvr... >Voir plus
Que lire après Jojo, tome 12 : Jojo au pensionnatVoir plus
Garage Isidore, tome 1 : Salade de bielles par Stédo

Garage isidore

Stédo

3.60★ (414)

14 tomes

Toupet, tome 1 : Toupet frappe toujours deux fois par Godard

Toupet

Christian Godard

3.50★ (452)

18 tomes

Sac à Puces, Tome 1 : Super Maman par De Brab

Sac à Puces

Carine De Brab

4.00★ (301)

9 tomes

Cupidon, tome 1 : Premières flèches par Malik

Cupidon

Malik

3.88★ (754)

23 tomes

Les zappeurs, tome 1 : Complètement accros !  par Ernst

Les zappeurs

Serge Ernst

3.93★ (263)

12 tomes

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Jojo, depuis la mort de sa maman, vit chez sa mamy. Son papa plombier vient le voir de temps en temps. C'est, pour un moment, l'éclatement d'une bulle de joies, de résilience tendre et vivifiante. Car, souvent, Jojo, c'est Germinal, c'est Sans-Famille... il y a une tristesse inhérente à l'univers de Jojo.

Comble de malheur, sa mamy doit être opérée de la hanche et ensuite être placée en revalidation à la mer pour 4 semaines. Que faire de Jojo pendant ce temps? L'inscrire dans le pensionnat de son école, pardi ! Là où son papa a été aussi écolier et a aussi fréquenté le pensionnat.

Hélas, il n'y a plus de pensionnaire dans l'école de Jojo... Alors on va ailleurs, dans un établissement moderne qui fait pensionnat aussi, mais qui est impersonnel, sans âme, sans attrait. Belle critique du système scolaire de la part de Geerts...

Retour dans l'école de Jojo qui rouvre le pensionnat uniquement chez Jojo... Commence alors un mois de pensionnat et le délicat apprentissage de la vie ensemble entre Jojo et le directeur, austère personnage avec un coeur d'or... C'est indescriptible... Ce sont des bulles de tendresse qui poppent à chaque page, à chaque case.

Jojo et sa bouille d'ange faisant des blagues au directeur... mais il est tout seul, donc on sait qui est le coupable... Puis le séjour à la mer entre le père et le fils, qui se termine par une interpellation policière et le soutien des copains de Jojo...

C'est aussi cela l'univers de Jojo... de la tendresse, de l'amitié, de la résilience face aux coups durs de la vie, un regard tourné vers la vie, vers l'avant. On a sans doute toutes et tous un peu de Jojo en nous. Sans doute pas assez, mais quand même.

Un grand merci au regretté Geerts pour ces BD qui font chaud au coeur et au ventre, et mouillent un peu les yeux.
Commenter  J’apprécie          92
Il y a des BD pour lesquelles on a de la tendresse. Jojo est de celle-là.
Jojo (Semaine), sa grand-mère, son père plus enfant que lui, Gros -Louis son copain... Voilà un série de personnages bien sympathiques.
Jojo orphelin vit avec Léontine sa mamy car son père plombier est très occupé. Dans cette histoire il se retrouvera pensionnaire dans sa petite école du village - qui n'avait pas eu de pensionnaire depuis 20 ans - le temps que mamy se remette d'une opération. Ce sera un drôle de tête-à-tête avec Monsieur le directeur, qui pour l'occasion s'humanise un peu. Et puis de folles escapades avec ce père peu sérieux mais tellement proche de son fils.
Tendresse, sentiments, un dessin tout en rondeur et une histoire un peu loufoque font de cette bande dessinée un joli moment de lecture. En prime Jojo y tient son journal, avec dessins et fautes d'orthographes. Journal qui mettra la larme à l'oeil à l'austère directeur quand il le trouvera;
Les aventures de Jojo se terminent avec la 18e aventure: Mamy blues.
Jojo doublement orphelin en 2010. de quoi avoir le blues...
André Geerts nous manque.

Commenter  J’apprécie          92
▋Jojo est une bande-dessinée basée sur la réflexion. Loin des intrigues, des aventures contenues dans de nombreuses BD, celle-ci s'interroge sur la vie. Non pas comme Titeuf peut le faire, mais de façon plus légère et touchante. Ce jeune Jojo va vous faire rire, va vous faire réfléchir et vous fera sans doute penser à celui ou celle qu vous étiez quand vous aviez son jeune âge! Cet ouvrage mérite d'être lu, donc si vous avez cette occasion, allez-y, foncez! Bonne lecture à tous! ▋
Commenter  J’apprécie          10
la grand mère de Jojo s'est cassé le pied et ne sait plus s'occuper de son petit fils, Comme l'école de Jojo a été un pensionnat à un moment donné, il va y vivre et y vivre des merveilleuses aventures également
Commenter  J’apprécie          10
Comme toujours, j'adore les histoires de Jojo et de sa mamy. En lisant les BD de Jojo je retrouve souvent des sentiments que j'ai pu éprouver lorsque j'étais enfant et ça fait tellement de bien.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
" Le calme... La nature... Un petit garçon qui joue tranquillement... Juste le bruissement léger des ailes d'un papillon prêt à prendre donc envol...
POT POT POT POT POT
- Bon sang ! Qu'est-ce que c'est que ça ?
POT POT POT POT POT POT
- Salut les p'tits loups ! Surprise !
- René !
- Papa !
- Hallyday Davidson : 1470 cm3 2 cylindres en V, 8 soupapes, 80 chevaux ! 200 km/h. Elle était en occasion. J'ai pas pu résister. A peine 86.000 km ! Alors qu'est-ce que vous pensez ?
POT POT POT
- pot. pot. René tu es adulte, tu fais ce que tu veux mais si Jojo monte sur ta Johnny Hallyday là, je te DÉSHÉRITE ! "
Commenter  J’apprécie          30
- Bon ! Exceptionnellement, je lève la punition ! Mais c'est bien parce que vous avez besoin de sommeil ! Bonne nuit, monsieur Semaine !
- Bonne nuit, monsieur le directeur. Monsieur le directeur ?
- Oui ?
- D'habitude, ma mamy me fait un bisou avant de dormir.
- Vous voulez absolument terminer votre punition, monsieur Semaine ?
Commenter  J’apprécie          40
- Euh... Monsieur le directeur...
- Monsieur Semaine?
- En fait, tant que vous vous occupez de moi à l'internat, c'est comme si vous étiez ma mamy, mon papa et ma maman !
- Oui... Euh... C'est une façon de voir les choses... peut-être !... (p.41)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de André Geerts (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Geerts
André Geerts, créateur de Jojo (interview 2)
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (98) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5164 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}