AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070127931
384 pages
Gallimard (02/04/2015)
3.85/5   26 notes
Résumé :
Alfred et Sally forment un couple bourgeois sans histoires jusqu’au jour où leur belle villa des faubourgs de Vienne est cambriolée. Tandis qu’Alfred ne se remet pas de cet incident ressenti comme un viol, Sally gère tout avec un regain de dynamisme. Quelque chose se fissure dans le couple, et Sally commence une liaison avec Erik, le meilleur ami d’Alfred. Ce dernier ferme les yeux sur cette relation – contrairement aux trois enfants du couple –, mais se demande néa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
fertiti65
  17 septembre 2017
En Autriche, Alfred et Sally, quinquas, forment un couple bourgeois, sans histoire. Ils sont en vacances en Angleterre et à leur retour ils apprennent que leur villa a été cambriolée. Stupeur chez le couple. Sally, s'en remet assez vite en voulant tout repeindre dans la maison. Alfred, est furieux, grognon et a beaucoup plus de mal à tourner la page. de cet événement, va découler une fissure dans le couple. Sally s'ennuie et prend un amant...
J'ai bien aimé ce roman qui se lit rapidement malgré l'épaisseur du bouquin. L'écriture est fluide.
Un petit bémol cependant, le chapitre où il raconte la naissance du couple est un peu longue et brouillonne à mon goût, j'avoue que je l'ai un peu passé.
Un beau portrait de femme ! Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          100
claraetlesmots
  20 avril 2015
Les vacances en Angleterre d'Alfred et de son épouse Sally sont interrompues lorsqu'ils apprennent qu'ils ont été cambriolés. Alors que Sally digère la nouvelle, Alfred est abattu. Ils rentrent donc à Vienne où la maison a été mise sens dessus dessous. Tandis que Sally s'active, range et nettoie, Alfred s'enferme dans une léthargie. Alfred et son éternel bas de contention, Alfred qui ne lève pas le petit doigt et se lamente. Sally devra bientôt reprendre son travail de professeur au collège et elle consacre donc ce qui lui reste de vacances à tout remettre en ordre avec un peu d'aide de la part de leurs enfants.
Tous deux ont plus de cinquante ans et sont mariés depuis presque trente ans. Agacée par l'attitude d'Alfred, elle lui envoie des pics (bien ironiques ou mordants) auxquels il ne répond pas. "Idéaliste et réaliste" conjuguant et assumant les contradictions et les ambiguïtés des facettes de sa personnalité, Sally entame une liaison avec son voisin Erik.
la suite sur : http://claraetlesmots.blogspot.fr/2015/04/arno-geiger-tout-sur-sally.html
Lien : http://claraetlesmots.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
croquemiette
  25 novembre 2018
Un roman intéressant, subtile. On voit comment le cambriolage renvoie chacun à ses peurs, de quelle manière cet événement est vécu par chacun. le couple de Sally et Alfred y est disséqué. Alfred aime Sally plus qu'elle ne l'aime lui. Elle a une aventure avec Erik, le voisin, ami de son mari et mari de son amie Nadja. Mais Erik quitte finalement Nadja pour une autre femme et Sally en est blessée. C'est une femme pleine de ressources, dynamique et pleine de charme, face à son mari, conservateur de musée, qui s'encroute au fil du temps. L'un des chapitres est consacré à leur jeunesse au Caire, je l'ai trouvé moins intéressant, il y est plus question de problèmes administratifs liés au pays. le dernier chapitre adopte le point de vue de Alfred. C'est très beau, il y décrit son amour pour Sally avec beaucoup de simplicité, c'est touchant. L'auteur, Arno Geiger, est traduit en 27 langues, c'est l'un des auteurs germaniques les plus lus au monde. Son écriture varie, selon qu'il donne la parole à tel ou tel personnage. Quand c'est Alfred qui « pense », l'écriture est plus rapide, sans point, beaucoup de virgules, mais toujours très fluide. Un roman de couple, bien fait, avec une part de féminité étonnante de la part d'un auteur homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
clement_M
  21 février 2017
Roman sur un couple de cinquantenaires vivant à Vienne. L'écriture est agréable, la vie de ce couple est intéressante et la façon dont les deux membres du couple peuvent se voir est très bien retranscrite.
Par contre, l'auteur a développé beaucoup d'idées différentes. Un chapitre entier est écrit comme le flux de conscience d'Alfred, un autre porte sur la jeunesse de ce couple au Caire. Ce chapitre au Caire m'a paru ennuyeux et pas utile pour mieux comprendre le couple mais dans le même temps, il est bien écrit... Ce livre me laisse un sentiment très mitigé.
Commenter  J’apprécie          60
coriala
  23 août 2018
Un roman sur la vie d'une femme, la cinquantaine, autrichienne, professeur d'anglais qui vit sa vie sous le mode hédoniste dans un pays plutôt puritain et qui se voit vieillir.
On connaîtra donc tout de la vie de Sally, son enfance, ses espérances, ses amours, son mariage avec Albert, sa famille et ses trois enfants et son dernier amant Erik.
Un livre sur le temps qui passe et l'horizon qui se rétrécit. Une bonne réflexion sur notre propre histoire, qu'avons nous fait de notre vie et que nous reste-t-il à en tirer.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LeFigaro   07 mai 2015
Mariage, sexualité, fidélité : le romancier autrichien Arno Geiger démonte avec douceur et précision les rouages d'un couple au long cours.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
claraetlesmotsclaraetlesmots   20 avril 2015
Elle s'aperçut d'abord que son point de vue même l'empêchait d'aboutir à une vérité centrale. Elle évoluait dans un territoire bien trop vaste et bien trop complexe : amour, envie, jalousie, angoisse, impatience, appétit de vivre et toutes les illusions conventionnelle. Elle versa quelques instants dans la contrition, se sentit coupable d'être aussi dure avec Alfred. Il avait de quoi faire pitié, elle n'était assurément plus une compagne douce et prévenante, il n'en essayait pas moins de désamorcer les tensions depuis des semaines (ah ? Le faisait-t-il vraiment ?). Et elle ? Elle trouvait son attitude répugnante et n'aurait pas su dire pourquoi. Jusqu'à leur conversation de tout à l'heure, dans le bureau, elle avait presque oublié ce que c'était de mener une discussion qui ne fût pas un bras de fer. Elle se disait : Espérons qu'il ne m'en voudra pas trop pour tous les vilains tours que je lui ai joués ces derniers temps. Et, naturellement, il n'avait pas tort de souligner, voici quelques jours, que je n'étais pas prête à recevoir ce que je réclamais. J'aurais préféré que cela vînt de quelqu'un d'autre. D'Erik. Encore lui, tiens ! Oui, décidément, ça évoquait le plaisir que nous avons à gratter la croûte d'une plaie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
michelekastnermichelekastner   08 juillet 2016
Ce que Sally pouvait être quand elle avait tenté pour la première fois d'élucider cette épineuse question, à quatre ans, ou à onze ans, à vingt-quatre ans, à trente-cinq ans, était à peu près aussi éloquent qu'une seule image dans un film d'une heure trente. Sally était en mutation perpétuelle, changeait sous l'influence des expériences, des lieux, des tournants de la vie, des êtres qui l'approchaient. Elle changeait sous l'influence du cambriolage et sous les coups de baguette magique de l'amour. Non qu'un événement pût la modifier du tout au tout, il ne s'agissait pas de cela. Mais quelque chose faisait son effet. Mary McCarthy avait tout à fait raison d'observer qu'il ne servait à rien de tomber amoureux si c'était pour demeurer tel qu'on était.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fertiti65fertiti65   17 septembre 2017
L'économie s'efforce de nous façonner de telle manière que nous ne vivons plus que pour nos téléviseurs, nos portables, nos calories, notre vie sexuelle et nos performances. Et tant que la majorité suit, on peut se considérer comme normal.
Tous les autres sont des anormaux et, aux yeux de la majorité, font figure de parfaits idiots.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Arno Geiger (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arno Geiger
Payot - Marque Page - Arno Geiger - Tout sur Sally
autres livres classés : autricheVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

auteurs allemands ou autrichiens

D'abord un des phares de la littérature européenne : Johann Wolfgang von Goethe

allemand
autrichien

12 questions
48 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature allemande , littérature autrichienneCréer un quiz sur ce livre