AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782354521028
361 pages
Vents salés (01/06/2014)
3.8/5   5 notes
Résumé :
« C'est drôle, avec le recul, ou peut-être parce que je m'approche de l'abîme, il me semble que j'ai toujours su que je mourrais jeune.
Je vous demande pardon.
Je me doute bien que je prends cette fois des risques insensés, mais je pense que l'on doit ne jamais transiger avec sa conscience et faire ce que l'on considère comme juste, ce que l'on croit important.
En tout cas, ils peuvent bien user de toutes leurs manoeuvres, menaces, combines ou a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
collectifpolar
  07 janvier 2021
Le corps de Sophie Bertin a été retrouvé dans un buisson à proximité de la voie ferrée. Elle habitait à Bordeaux et avait pris le train deux jours plus tôt. Simon mène l'enquête.
Simone Gélin est une conteuse. Une fois en main il est impossible d'abandonner ses livres.
Ses personnages sont fouillés, attachants et romanesques même si souvent on a l'impression que ce pourrait être notre voisin, un ami, une connaissance qui sont la trame de ses livres. La vraie vie quoi ! Je ne suis jamais déçue quand j'entreprends un livre de cette auteure. Elle a un don et ce don nous fait dire "Non, déjà la fin"
La vie de Valentine, Simon, Maria, Rémi, Max même si ce n'est pas celui qu'on préférera, ne vous laisseront pas indifférents, c'est impossible. Comme dans le "Journal de Julia" on s'attache à ces personnages comme s'ils faisaient partie de notre vie. Merci Simone pour ta belle écriture qui nous apporte ces moments d'évasion et d'émotion
Lien : https://collectifpolar.com/
Commenter  J’apprécie          40
adda33
  30 mars 2020
Belle découverte que ce roman. C'est le premier que je lis de cette auteur. L'intrigue est bien ficelée et l'histoire très réaliste. La façon d'aborder le traumatisme enduré par l'héroïne Valentine est bien amenée. On sent l'attachement de l'auteur pour cette belle région de la Gironde qui est le bassin d'Arcachon.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   11 février 2022
Au fil des heures et des kilomètres, le train s’enfonça dans la nuit. Elle s’était assoupie et fut réveillée en sursaut par le fracas de la porte du wagon qui s’ouvrait sur deux hommes, assez grands, jeunes, la trentaine, un look spécial, jugea-t-elle. L’un était vêtu d’une veste à franges, genre western et de jeans déchirés aux genoux. Il avait des cheveux longs attachés en catogan et une dizaine de piercings sur le visage. L’autre était rasé. Un peu gras, il portait un tee-shirt crasseux qui laissait voir les nombreux tatouages de ses épaules, lui aussi avait un piercing à l’oreille et un deuxième à l’arcade sourcilière. Drôle de dégaine, l’archétype du marginal, se dit-elle. Elle ne les aurait même pas remarqués si elle les avait croisés rue Sainte-Catherine, mais là, dans ce train, elle leur trouvait la mine patibulaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 février 2022
Le chien s’échappa et disparut loin devant, comme une flèche, sans aboyer. Il a encore trouvé quelque charogne, se dit l’homme qui sifflait sans succès. Au détour du sentier, il aperçut le chien à quelques mètres, en arrêt devant un fourré. À cette distance, il distinguait déjà une forme humaine, et vit la main qui sortait du feuillage. Il comprit dans la seconde qu’il allait découvrir quelque chose d’épouvantable et toucha en prévision son téléphone portable dans sa poche. Il s’approcha lentement.
Recroquevillé dans le buisson comme dans un berceau, un corps gisait, meurtri, ensanglanté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 février 2022
Le capitaine Simon Marian fut désigné pour prévenir la famille.
Ce que Simon détestait le plus dans son métier, c’étaient ces moments-là. Il ne s’habituerait jamais à ce rôle d’oiseau de mauvais augure. Il se souvenait de chaque famille, il revoyait les visages des personnes qu’il avait été chargé d’assommer avec une annonce de ce genre. Il lui fallait tout son courage et toute sa conscience professionnelle pour se rendre à ce domicile, ce soir-là, accompagné seulement d’un stagiaire parce que tout le monde s’était débiné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 février 2022
Lorsque la gendarmerie investit les lieux, l’homme était sous le choc et avait du mal à s’exprimer. On lui posa quelques questions rapides et on lui signifia d’attendre. Il assista comme un zombie à l’installation du périmètre de sécurité, à l’arrivée du légiste qui s’empressait auprès du cadavre qui n’avait pas été déplacé et se trouvait toujours blotti dans ce fourré comme dans un nid.
On ne s’occupait pas de lui, mais il comprenait qu’il ne pouvait pas s’en aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 février 2022
« Monsieur Bertin, votre femme est morte. »
C’était comme s’il l’avait flingué. Simon lisait l’épouvante qui se dessinait trait après trait sur le visage. Les yeux d’abord, remplis d’incrédulité et s’ouvrant sur un abîme, les mâchoires serrées et les lèvres bleuies.
« Non ! »
C’était un cri venu du tréfonds.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2337 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre