AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782203340220
47 pages
Casterman (24/10/2000)
3.71/5   79 notes
Résumé :
Philippe Geluck est maintenant une star. Avant la France, il l'était déjà en Belgique. Publié depuis près de dix ans dans Le Soir, le quotidien le plus vendu du plat pays, le Chat philosophe avec un humour très éloigné de la blague belge qui est, comme chacun le sait, une invention typiquement française.
Quand la chatte lui dit : "Je t'aime", le félidé de Geluck nous fait son Sacha Guitry et répond en mufle : "moi aussi... je m'aime". Souvent en trois cases, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
rosytta
  20 février 2022
Un petit tome pour passer le temps toujours avec un humour parfois décalé et souvent très juste. le chat est devenu un personnage attachant que l'on apprécie de retrouver de temps en temps, histoire de sourire et de rire comme il se doit sans prise de tête.
Commenter  J’apprécie          60
frandj
  24 février 2019
Contrairement à certains censeurs fanatiques, Philippe Geluck croit fermement que l'on peut rire de tout. Mais il n'affiche pas une tendance nettement anarchiste et il ne s'attaque pas à des "têtes de Turc" bien définies, contrairement aux dessinateurs de Charlie Hebdo assassinés en 2015. C'est en 1983 qu'il a créé le personnage du Chat, dont on peut être sûr qu'il passera à la postérité. Geluck pratique la dérision, l'humour noir et surtout l'absurde - avec beaucoup de talent. Il fait preuve d'un "mauvais esprit" que je trouve rafraîchissant. C'est parfois à hurler de rire, d'autres fois ça me fait simplement sourire et ça me semble occasionnellement médiocre.
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74
  25 avril 2020
Les dessins de Geluck sont toujours aussi drôles avec les remarques tantôt philosophiques de bar et tantôt irréalistes du Chat.
Moi, je ne m'en lasse pas même si pour cet album, j'ai trouvé moins de bonnes trouvailles que pour les autres.
Commenter  J’apprécie          00
UnKaPart
  13 janvier 2022
Drôle, absurde, noir, caustique, décalé, potache, c'est le Chat, avec son humour qui fonctionne bien en strip de trois cases ou sur un unique dessin, l'album étant par ailleurs parsemé de vieilles gravures retouchées et pourvues de dialogues qui font la part belle aux vannes à deux ronds cinquante.
Lien : https://unkapart.fr/critique..
Commenter  J’apprécie          40
cassie56
  01 mars 2019
excellent
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
sagesse66sagesse66   15 février 2018
Si tu ramasses un coquillage et que tu le portes à ton oreille, tu entendras la mer. Si tu le portes à ta poitrine, il entendra ton cœur.
Commenter  J’apprécie          293
marina53marina53   28 mai 2012
Les imbéciles pensent que tous les noirs se ressemblent. Je connais un noir qui trouve, lui, que tous les imbéciles se ressemblent.
Commenter  J’apprécie          170
marina53marina53   29 mai 2012
S'endormir au volant, c'est très dangereux.
S'endormir à vélo, c'est très rare.
S'endormir à pied, c'est très con.
Commenter  J’apprécie          100
marina53marina53   22 juin 2012
Quand on voit tous ces top models anorexiques et qu'on sait ce qu'on les paye on se dit que ça fait cher le kilo.
Commenter  J’apprécie          80
johnowen9johnowen9   24 mars 2013
La principale différence entre le boucher et le banquier c'est qu'il y en a un des deux qui ne dira jamais "il y a un peu plus, je vous le mets?"
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Philippe Geluck (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Geluck
« Ceci n'est pas un peuple », aurait pu dire Magritte. Lorsque l'on demande aux Belges ce qui les définit, une bonne partie d'entre eux répondent, sans rire, que leur peuple « n'existe pas ». À quoi ressemble concrètement le quotidien d'un pays qui paraît profondément divisé ? Qu'y a-t-il de commun entre une famille de Charleroi et une famille d'Anvers ? Que partage cette société par essence communautarisée – notamment entre Flamands et Wallons : un roi (alors que la monarchie est affaiblie), une équipe de football (pour l'instant au sommet) ? Pas seulement. Il existe aussi des liens invisibles, une identité discrète, insoupçonnée et puissante que les Belges eux-mêmes ne semblent pas mesurer. Jérémy Audouard est allé à la rencontre de Belges, célèbres (Philippe Geluck, Jean Libon, Alex Vizorek…) ou inconnus, pour déceler cette autre facette de la Belgique, avec pour maître mot le « compromis ».
Plus d'informations sur le livre : http://ateliershenrydougier.com/belges.html
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox