AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203148586
Éditeur : Casterman (04/10/2017)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 9 notes)
Résumé :
En 1986, Philippe Geluck publiait le premier album du Chat, sobrement intitulé Le Chat. Nous voilà, trente ans plus tard, au tome 21, avec sous les yeux la preuve de l'incroyable vitalité de l'auteur et de son personnage ! Le Chat est dans une forme éblouissante et nous fait rire à chaque page, même si les thématiques abordées sont parfois graves. Geluck lui-même, on le sent bien, s'émerveille de la volubilité de son héros et couche sur papier les délires métaphysiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Croquignolle
  30 octobre 2017
Le Chat de Geluck est une valeur sûre ! le seul risque que l'on prend en ouvrant la BD, c'est de s'exclamer : "Non, il n'a quand même pas osé !!!"
Et si ! le Chat ose tout ! Parce qu'il aime les gens. Parce qu'il déteste l'hypocrisie, la mauvaise foi, le politiquement correct.
Après des dizaines de tomes du Chat, on pourrait s'en lasser. Et pourtant, Geluck a le talent de se réinventer chaque fois, de s'accorder avec l'actualité, avec le monde. Et c'est jouissif !
Commenter  J’apprécie          81
kerrylegres
  03 octobre 2017
Je connaissais Philippe Geluck car adolescente, je voyais mon père regarder tous les soirs l'émission "On a tout essayé" animé par Laurent Ruquier. Je n'ignorais donc pas l'existence du chat, mais à cette période, et même depuis, je ne m'étais jamais penchée dessus. Il a fallu que je lise un communiqué de presse au sujet de son vingt et unième tome pour que j'aie envie de découvrir ce qui se cachait dans cette fameuse bande dessinée.
de l'humour qui ne me touche pas forcément
Bon sincèrement, je ne relirai pas les BD de cet auteur, ce n'est décidément pas mon truc. Déjà, il faut savoir que je suis pénible niveau humour, autant dans la vraie vie, je rigole facilement, autant en littérature, il est rare qu'un auteur arrive à m'arracher un rire malheureusement...
Parlons des textes. L'humour parfois est drôle oui, il a de bonnes répliques sur certains aspects du quotidien, mais parfois il est aussi limite (pour moi qui ne rigole pas de tout) quand il est question de sexualité ou de religion. Je n'adhère pas forcément, voire pas du tout.
Le contenu et la taille d'une blague varient d'une page à l'autre, parfois elle tient en une case, parfois en une ligne, parfois en une planche, assez déstabilisant cette structure brouillonne. Parfois les cases sont délimitées, parfois pas. Ça fait beaucoup de parfois, n'est-ce pas ?

Le retour du Chat
En ce qui concerne les illustrations, je pense que vous les connaissez déjà plus ou moins, vous avez forcément déjà vu ou aperçu le style de l'auteur. Il est toujours égal à lui-même. On aime ou on n'aime pas.
Certaines cases sont en couleur (pour la plupart), d'autres sont en noir et blanc. Rarement, l'auteur réutilise un dessin/peinture déjà existant et le personnalise avec des bulles pour y raconter sa blague.
Dans les images ci-dessus, vous pouvez avoir un aperçu de ce que vous trouverez dans cette BD tant au niveau humoristique qu'au niveau graphique.
Je pense que cette BD ravira les fans de l'auteur et d'humour ayant rapport à l'actualité plus généralement, mais il ne plairait pas plus que cela à ceux qui n'avaient encore jamais manifesté le désir de découvrir cette bande dessinée.
En résumé,
Une BD qui comblera les fans du chat, qui auront dû attendre sept longues années pour le retrouver sous ce format classique.

Lien : http://www.lesperlesdekerry...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yv1
  11 octobre 2017
Retour du Chat en pleine forme, dans un format classique de 48 pages. Tome 21.
Je ne vais pas faire le même coup qu'à chaque fois que je commente un album de Geluck de vous répéter que je l'ai découvert il y longtemps dans le Ouest-France de mes parents chez qui j'habitais encore et que je découpais les gags en trois cases pour les coller sur des feuilles puis sur le mur des ouatères... Ah, ben si, je vous ai refait le coup. Donc dire que j'aime beaucoup le chat est un euphémisme, et même lorsqu'il est un peu moins drôle, je suis indulgent. Ne voyez donc dans cette humble chronique qu'une ode à un personnage de BD. Ceci étant, en toute objectivité eu égard à ce que je viens de dire, l'album est très bon, Geluck s'offrant le plaisir de nous faire rire sur des situations pas drôles, tels les attentats-suicides ou les migrants de la Méditerranée. Dans ces cas-là, on rit un peu bizarrement, notamment un dessin sur les migrants qui nous fait ne pas nous sentir très à l'aise, nos richesses et notre mal de vivre montrés devant la détresse de ces pauvres gens qu'on est incapable d'accueillir dignement.
Pour le reste, Geluck reste fidèle à ses fondamentaux : absurde, détournement de mots ou d'expressions, moqueries du Français râleur et dépressif mais aussi du Belge schizophrénique ne sachant choisir entre la Wallonie et la Flandre. Geluck est drôle, il ne respecte rien et c'est pour cela qu'on aime ses BD. En plus, plus que jamais, le Chat commande des muscadets, et moi, même si je n'en bois pas -sauf si un bon viticulteur me contacte en m'en fournit du bon, du bio si possible- bien que vivant en plein milieu des vignes de ce vin, eh bien, on a une petite fierté à voir qu'un produit du cru est apprécié par un personnage mythique, n'ayons point peur des mots.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pachy
  08 octobre 2017
Le Chat. Que dire de ce chat à part qu'il accompagne nos moment pendant lesquels une envie de détente se fait sentir même si parfois il faut faire un effort de réflexion et se recaler sur l'actualité ou l'histoire. Tiens, à ce propos, c'est souvent dans le passé français et non le belge que l'on revient;
On essaie, aprs une trop rapide lecture, que l'on recommencera à discrétion, de dégager un gag que l'on préfère. Vain exercice.
Essayons quand même d'en proposer un :
"Est-ce que c'est parce qu'ils cuisinent si mal, qu'ils ont laissé brûler Jeanne d'Arc"
Mais, rassurez-vous, il y en a un tas 'autres dans ce 21e tome.
Commenter  J’apprécie          10
Miguel33
  26 octobre 2017
Un nouvel album dans la lignée des précédents, mais je suis content du retour à un format classique de 48 pages. L'auteur ne respecte rien et le prouve, en s'appuyant sur l'actualité : migrants, terrorisme, religion, handicapés, société, tout y passe. Bien sûr, chaque lecteur aura ses préférences.
J'ai particulièrement aimé la page 3 avec cet hommage à Astérix (et ses auteurs Uderzo et Goscinny) et le strip de la page 6, mais chacun y trouvera son compte, du moins si on aime ce type d'humour. le Chat traite avec beaucoup de légèreté apparente les sujets les plus délicats et cela fait mouche. Il y a des cases en noir et blanc, d'autres en couleurs: je trouve que c'est un bon choix. de plus, l'auteur arrive à se renouveler, ce qui n'est pas simple avec ce type d'album.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : https://www.aupresdeslivres...
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (4)
Liberation   30 octobre 2017
Chacun son Chat, le vingt et unième album, a, si on peut dire, l’originalité habituelle des albums du dessinateur, homme de radio et de télévision, peintre, sculpteur et comédien belge né en 1954.
Lire la critique sur le site : Liberation
LaLibreBelgique   04 octobre 2017
Philippe Geluck ramène son chat dans un univers classique de 48 pages. Le 21e album, "Chacun son chat", sort mercredi et est parsemé de réflexions chères au matou rondouillard, qui peut se faire grinçant pour commenter certaines actualités (immigration, attentat-suicide, pédophilie...).
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Culturebox   03 octobre 2017
Humour noir et acide à toutes les pages, "Le Chat", le célèbre félin créé par le dessinateur belge Philippe Geluck, revient mercredi avec un nouvel album tiré à 300.000 exemplaires.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BulledEncre   02 octobre 2017
Ponctuant son album de dessins en lien avec l’actualité ou de phylactères improbables ajoutés à des gravures, Philippe Geluck nous revient en pleine forme avec son humour si caractéristique et percutant. Les amateurs du Chat apprécieront !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   29 octobre 2017
J'attends l'inattendu.
Je cherche l'introuvable.
J'imagine l'impensable.
Commenter  J’apprécie          90
CroquignolleCroquignolle   29 octobre 2017
Après la mort, l'esprit quitte le corps, sauf chez les cons. Chez eux, ça s'est passé de leur vivant.
Commenter  J’apprécie          30
CroquignolleCroquignolle   29 octobre 2017
Il faudra un jour qu'on m'explique pourquoi, quand tu as bu de l'alcool, tu as de l'alcool dans le sang. Et pourquoi, quand tu as bu du jus de pomme, tu n'as pas des pommes dans le sang.
Commenter  J’apprécie          10
CroquignolleCroquignolle   29 octobre 2017
J'ai un ami dyslexique qui vient de faire un ABC... Le pauvre !
Commenter  J’apprécie          30
CroquignolleCroquignolle   29 octobre 2017
Je plains celui qui se réveille avec la tête dans le cul particulièrement s'il est un cerf ou un caribou.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Philippe Geluck (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Geluck
À l'occasion de la sortie de "Chacun son chat", Philippe Geluck nous ouvre les portes de son atelier et dévoile les secrets de fabrication de son incontournable Chat.
Découvrez les premières pages de "Chacun son chat" sur notre site ! ?? http://bit.ly/Chacunsonchat
© TIG Studio
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle