AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jonatjackson


jonatjackson
  29 mai 2018
- Ce que j'ai aimé

Un one-shot hors de la saga du Cycle Drenaï mais qui pourtant reprend quelques codes et suggère un éventuel lien avec la fameuse saga.
L'écriture de Gemmell, efficace comme toujours.
Les personnages. Une marque de fabrique de l'ami Gemmell. Même ceux qui semblent faibles et naïfs arrivent à élever leur niveau pour démontrer que la force n'est pas que dans les muscles et font preuve d'un courage héroïque alors que rien ne les prédestine à surmonter les épreuves qu'ils vont endurer. Les relations entre les différents protagonistes est également un point fort du roman.

- Ce que j'aurai aimé, ce qui m'a dérangé

Toutes les histoires ne se ressemblent pas et on peut apprécier cela. Mais connaissant deux des plus grandes oeuvres de l'auteur, j'ai trouvé ce livre généralement moins bon que les deux autres que j'ai pu lire.
Combats vite expédiés, les Rois vampyrs ne sont que trop peu présents et la bataille contre les Agostins ne dure que 2 pages à tout casser. Une sentiment que tout ceci a été bâclé m'a envahit. Comme si l'auteur en avait un peu assez de décrire les atrocités de la guerre et des combats.
Quelques bonnes idées, quelques moments d'actions, mais le tout assez vite effacé par ce besoin de mettre en avant l'évolution des personnages suite aux événements qu'ils traversent.
Le héros Jarek. Owen n'arrête pas de parler comme quoi c'est un héros mais que l'image que l'on s'en fait est mauvaise. Mais je trouve que Gemmell aurait pu aller beaucoup plus loin dans ce "héros malgré lui" et lui attribuer des sentiments beaucoup plus sombres, plus crus. Il a clairement des défauts et des idées discutables, mais cela reste relativement lisse.

- Point neutre

L'on a une histoire dans l'histoire, où passé et présent se mélangent pour finalement comprendre que tout ceci n'est finalement qu'une boucle qui ne cessera jamais de tourner, et l'histoire sans cesse amenée à se répéter. L'idée est intéressante sur papier et les pistes, bien que certaines prévisibles, sont amenées subtilement. Certains crieront peut-être au génie. Pour ma part je n'ai pas été très fan de l'idée.
Comme je le remarque depuis quelques livres, l'idée d'une carte n'aurait pas été de trop pour visualiser ce périple. Elle n'est certes pas nécessaire, mais cela aurait été un bonus appréciable.

- Conclusion

Beaucoup apprécieront cette histoire qui propose ici une aventure très humaine et très prononcée sur le questionnement du bien et du mal. Une fresque Fantasy différente de ce que nous a habitué le maître Gemmell avec son mondialement connu Cycle Drenaï. Un monde toujours aussi cruel, un bandit qui devient le héros de tout un peuple, un barde un peu naïf qui découvre la réalité du monde, des monstres et des vampyrs. La recette a de quoi plaire. Et pourtant. Lorsque l'on connaît les grandes oeuvres de l'auteur, on ne peut qu'être envahit par un sentiment de trop peu, notamment en ce qui concerne l'action, le héros bandit et mauvais garçon est un peu trop lisse et un sentiment d'amertume qui se dégage du livre à la fermeture. Cependant, l'histoire se lit vite, la fluidité et la force des personnages se chargent du reste.
Lien : https://evasionimaginaire.wo..
Commenter  J’apprécie          111



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus