AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Arakasi


Arakasi
  06 février 2018
Soyons honnêtes, la guerre de Troie, je m'en fous un peu. Moi, ce qui m'a toujours bottée, c'est « L'Odyssée » et l'incroyable voyage d'Ulysse pour retrouver les siens. Certes, j'ai lu « L'Iliade » quand j'étais pré-adolescente, mais le seul souvenir que j'en conserve est celui d'une longue suite de bastons, plus ou moins répétitives, entrecoupée d'épisodes magiques plus sympathiques mais rares. Mais bon, Gemmell, c'est Gemmell : c'est-à-dire quelque chose de fun, hyperactif, assez bien écrit, pas prise de tête, épique et avec des personnages charismatiques à défaut d'être très fouillés. Ca se lit très bien pour peu que l'on souhaite surtout se vider la tête agréablement entre deux bouquins plus ambitieux, ce qui était précisément mon cas. Et j'avais ouïe dire que sa version d'Ulysse était très intéressante, ce qui m'a décidée à tenter l'aventure. Bon, c'était même ma principale motivation, s'il faut être franche.

Et, effectivement, cet Ulysse-là est aussi sympathique qu'atypique ! Voulant exclure tout élément fantastique de son récit pour privilégier une approche politique – un peu – et guerrière – beaucoup – de la guerre de Troie, Gemmell a eu la bonne idée de faire du célèbre navigateur un roi-commerçant, un peu pirate, un peu escroc, mais surtout un formidable conteur capable de soulever les foules aux récits de ses aventures imaginaires. J'approuve et je paie un verre à l'auteur pour cette heureuse initiative. le problème, c'est qu'Ulysse n'est qu'un personnage très secondaire dans ce premier opus et que, pendant la majorité du récit, il faut se farcir Hélicon… Ce qui est marrant avec les personnages principaux de Gemmel, et si je m'en fie à ma petite expérience, c'est qu'ils se ressemblent tous : ils sont bruns aux yeux bleus, ils aiment les rousses, ils sont durs comme le granit à l'extérieur mais tendres comme de la guimauve à l'intérieur, ils sont courageux, honorables, en avance sur leur époque… Bref, ce n'est pas que Hélicon, le brave roi grec dont nous suivrons les exploits dans cette préquelle de l'Iliade, soit particulièrement chiant ou antipathique, mais, niveau originalité, force est de reconnaître que l'auteur ne s'est pas foulé.

Niveau histoire, Gemmel est loin de renouveler le genre mais il mène bien sa barque et nous offre un récit riche en péripéties et scènes d'action explosives. Combats navales, bastons à un contre cinquante, assassinats, mises à mort horribles, etc. On en a pour notre pognon. C'est d'autant plus prometteur pour la suite que nous ne sommes là que dans un tome introductif se déroulant bien avant la guerre et ayant vocation à introduire les différents protagonistes. Les amateurs de Gemmell seront contents, ceux de mythologie ne devraient pas trop cracher dans la soupe et, globalement, ce premier opus devrait plaire à tous ceux qui apprécient une bonne petite aventure bien épique. Et Ulysse est cool. Un ban pour Ulysse !

Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus