AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Davalian


Davalian
  17 décembre 2017
Le seigneur de l'arc d'argent avait posé les bases, le bouclier du tonnerre a lancé officiellement la guerre de Troie, La chute des rois marque son aboutissement. La saga de Troie s'achève donc avec ce troisième tome qui aura également eu raison de son auteur. Fort heureusement, l'épouse de David Gemmel, Stella, a porté la main à la pâte pour achever ce roman composé à quatre mains.

Indubitablement, ce dernier roman du cycle porte la main du maître... un peu trop peut-être ?

Ce dernier volume se conforme à l'esprit des deux précédents. Il relate l'essentiel de la guerre de Troie qui ne prend pas vraiment la forme d'un siège. Celui-ci n'étant qu'une composante du conflit. Les habitués de l'auteur remarqueront ici des mécaniques bien connues et le lien avec Légende est évident : des ennemis campent au pied de la cité, les combats font rage et progressivement les défenseurs replient. Jusqu'à quel point ?

Voilà la question qui obsède ici, tant le travail de réécriture est important. Quel sera l'avenir de la galerie des héros auxquelles nous sommes attachés : Hélicon, Andromaque, Banoclès, Calliadès, Xander, Cassandre et tous les autres ? Voilà la question fondamentale et les différentes réponses pourront s'avérer surprenantes… ou pas. Quel plaisir de se poser cette question, alors que la réponse est déjà connue. Ce sentiment est plaisant et justifie a lui seul la lecture de cette saga.

Le siège en lui-même dure étonnamment peu. Il faut dire qu'une ellipse est ici particulièrement bien placée. La multiplication des points de vus permet par ailleurs de donner beaucoup de diversité à l'ensemble qui, s'il peut parfois lasser, n'est jamais vraiment ennuyeux.

Le point fort du roman est la confrontation entre Hector et Achille. D'autres temps forts sont à noter : ainsi le démarrage et l'alliance improbable entre Hélicon, Ulysse et Achille bien décidés à venir sauver Pénélope, ou encore les passages sur la Grande Verte… Certes la guerre de Troie est intéressante, mais le développement du conflit, hormis quelques séquences, reste assez classique. L'on pourra également regretter que certains personnages aient été délaissés, malgré un potentiel certain (dommage pour Gershom). Ulysse, bien que présent à certains moments, se fait également trop discret et franchement regretter.

La lecture de ce troisième tome pourra même paraître lassante par moments. Ainsi, la fin de la guerre de Troie ne signifie pas pour autant celle du roman. Il faudra encore attendre une bonne centaine de pages… Si le démarrage de cette partie est prometteur, le traitement qui lui est réservé se révèle un brin décevant.  

C'est donc sur un regrettable sentiment de déception que s'achève la lecture de ce dernier tome de la série Troie. Dommage… le roman donne l'impression de se tirer en longueur malgré de belles surprises et des personnages toujours aussi sympathiques. Les auteurs semblent par ailleurs placer ici des mécaniques qui leurs sont bien connues et déjà utilisées à de trop nombreuses reprises : Légende, le roi sur le seuil, Rénégats, le lion de Macédoine…  Malgré tout l'ensemble reste distrayant et mérite toute notre attention.
Lien : http://lebibliocosme.fr/?p=3..
Commenter  J’apprécie          103



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (10)voir plus