AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 284219506X
Éditeur : La Baleine (10/11/2011)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 27 notes)
Résumé :

A Kirk Bay, en Angleterre, il ne s'était jamais rien passé, avant. Des centaines de kilos de bonne cocaïne s'échouent sur la plage. Suivis d'une armada de grands pingouins, d'une espèce qu'on pensait disparue.

Ces apparitions sont-elles liées ? Cela a-t-il un rapport ? S'ensuit un blizzard de toxicomanie et une "pingouinphobie" mémorable, puis le chaos, la guerre. Et pendant ce temps, un homme essaie de tuer sa femme. Anarchy in UK !
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
encoredunoir
  16 novembre 2011
Kirk Bay, petite bourgade du Yorkshire aurait pu demeurer une cité comme les autres, avec son pub, ses deux concessionnaires automobiles, ses rues truffées de caméras de surveillance qui, depuis leur installation, ont fait monter chez les habitants le sentiment d'insécurité, et son lot de paisibles retraités. C'est d'ailleurs l'un d'entre eux, Lawrence Paxton, qui va faire la découverte qui entrainera la ville dans le chaos. Alors qu'il se balade sur la plage, le sexagénaire tombe nez à bec avec une colonie de pingouins occupés à bambocher en ingérant de la cocaïne échouée dans une multitude de ballots en plastique. Ces pingouins ne sont pas communs. Ce sont des Grands Pingouins, espèce disparue de la surface de la Terre depuis 1844. Quant à la cocaïne, Lawrence a tôt fait de s'apercevoir de quelle manière elle le requinque et vient lui donner ce sentiment de toute puissance qui le convainc qu'il est enfin temps pour lui de se débarrasser définitivement de sa femme.
Assaillie par les pingouins et les promoteurs de parcs d'attraction, Kirk Bay va peu à peu basculer, à l'image de Lawrence, dans la violence.
C'est peu dire que le postulat de départ du nouveau roman de Sébastien Gendron est pour le moins original. Encore fallait-il ensuite arriver à écrire à partir de cela un livre qui se tienne. Levons d'ores et déjà toute prévention : non seulement c'est possible, mais, en plus, l'auteur semble y arriver sans problème. Il tisse ainsi une histoire aux multiples ramifications et, même si son intrigue semble parfois prendre un tour carrément foutraque, il finit bel et bien par retomber sur ses pieds.
Comme souvent dès lors que l'on fait intervenir un brin de fantastique et des animaux qui sont plus que des animaux mais surtout un élément catalyseur des craintes et des haines soigneusement étouffées, on voit craquer le vernis des convenances. Les défauts de chacun des protagonistes (le politicien bouffé par l'ambition, le garagiste escroc, le retraité amer, les flics incompétents, le promoteur, euh… promoteur) sont exacerbés au point de prendre une dimension tout bonnement extraordinaire ; et Sébastien Gendron se sert de ce procédé pour détruire méthodiquement cette cité trop faussement lisse tout au long d'un roman à la dimension hautement cathartique. En ce sens, si l'on se laisse aller au jeu de la comparaison, on dira qu'il y a chez lui un peu de Tim Dorsey mais aussi de Douglas Adams, ou encore, si l'on regarde du côté du cinéma, de Joe Dante.
Certes, l'intrigue aurait peut-être parfois gagné à être plus resserrée, mais Sébastien Gendron semble y prendre un plaisir communicatif qui nous incite à piétiner nous aussi avec joie le château de sable de Kirk Bay et plus généralement de cette société qui, sous un aspect policé et civilisé, crée frustration et envie et n'attend que le détonateur qui lui permettra de retourner à la bestialité. Tout cela avec un humour ravageur, tantôt potache, tantôt cynique, et une plume acérée. Voilà justement de quoi occuper agréablement un week-end.


Lien : http://encoredunoir.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fannyvincent
  13 février 2017
Je connaissais le titre de The Divine Comedy (Something for the week-end) ayant inspiré Sébastien Gendron pour écrire ce roman. Cela a joué dans ma décision d'emprunter ce livre…mais je n'aurais jamais imaginé que l'on puisse voir tout cela derrière cette innocente chanson très pop ! La découverte de sacs de cocaïne sur la plage d'une petite bourgade dénommée Kirk Bay ? La subite réapparition d'une espèce de pingouin que l'on croyait disparue depuis des décennies ? le souhait d'un retraité d'apparence respectable de se débarrasser de son encombrante épouse ? Et le chaos que ces divers évènements simultanés vont engendrer dans Kirk Bay ? Ah non, je n'avais rien vraiment imaginé de tel ! Comme quoi, avec un peu d'imagination… voilà bien en tout cas une histoire totalement déjantée. L'auteur n'en fait-il toutefois un peu trop ? Cela a été parfois mon sentiment au fil de la lecture. En même temps, reconnaissons-lui le fait d'assumer pleinement le côté totalement barré de son histoire, dès les premières lignes et jusqu'à la conclusion. En dépit de ce côté un peu excessif, « Quelque chose pour le week-end » constitue en tout cas un roman assez plaisant, digne d'être découvert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jessd
  12 février 2012
Je ne suis pas fan de l'humour loufoque mais je dois dire que ce récit m'a plu.
La naïveté du héros qui trouve des sachets de plâtre sur la plage et s'étonne qu'il arrive à la vendre comme des petits pains et tout ce que cela engendre est assez plaisant.
Le livre a tout du polar, il est construit comme un polar mais c'est plus qu'un polar. j'ai adoré !
Commenter  J’apprécie          20
MissAlfie
  02 juin 2015
Ce roman est une histoire totalement barrée et loufoque, un roman qui aurait pu être écrit par un britannique tant on baigne dans l'humour english et dans une atmosphère arrosée de pintes de stout et de tourtes à la viande. Avec une large dose de n'importe quoi. Oui, du grand n'importe quoi, des personnages à la base "normaux" qui vont virer la carte, à commencer par Lawrence... Lawrence, récemment retraité, travaillant auparavant dans la banque, qui va se sentir pousser des ailes à coup de rails de cocaïne... de la blanche qui va sacrément noircir l'ambiance à Kirk Bay !
Normalement, les histoires déjantées et foutraques, ça me plaît, mais à petites doses. Là, j'ai vraiment passé un excellent moment, retournant avec plaisir découvrir la suite de ces histoires barrées... Mais sans doute la plume extrêmement rythmée et maîtrisée de Sébastien Gendron n'y est pas pour rien. A croire qu'on peut faire du délirant, tout en conservant une qualité réelle d'écriture !
Lien : http://croqlivres.canalblog...
Commenter  J’apprécie          20
marchedenuitsanslune
  19 mars 2012
Une petite ville de la côte anglaise, des sacs de cocaïne échoués sur la plage, des pingouins d'une race éteinte depuis 150 ans, un retraité qui n'a qu'une idée en tête : se débarrasser de sa femme...so british, drôle, même si le roman aurait gagné à être plus court.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fannyvincentfannyvincent   09 février 2017
- Enchanté de vous rencontrer, Cordell. Je suis heureux de voir qu'il existe encore dans cette satanée île, des élus qui ont les couilles de reconnaître leurs limites.
Commenter  J’apprécie          70
fannyvincentfannyvincent   22 février 2016
- Lawrie, je te promets, il y a quelque chose dans cette cabane de jardin. J'ai vu bouger. S'il te plaît, viens voir.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Sébastien Gendron (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Gendron
Sébastien Gendron - Révolution
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'homme à la voiture bleue

Quel est le meilleur passe-temps de Victor ?

Aller au cinéma ?
Ecouter de la musique ?
S'occuper de son scooter ?
Aller à la plage ?

5 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : L'homme à la voiture bleue de Sébastien GendronCréer un quiz sur ce livre