AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782911618345
220 pages
Mnémos (25/11/1998)
3.49/5   50 notes
Résumé :
``J'ai deux ans de ma vie à venger, deux années passées dans une cuve amniotique, réduit à l'état de puzzle de chair. Tout ça à cause d'un clan de peaux-épaisses.''

Roko et Lark. Les deux mercenaires les plus chers. Lark, qui a formé Roko, est un ancien peau-épaisse, un humain génétiquement modifié pour résister aux conditions de travail dans l'espace. Après trente ans de métier, il décide de raccrocher. Son clan le rappelle à lui. Mais Roko, lui, n'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,49

sur 50 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

finitysend
  29 avril 2019
Dans ce roman , des hommes ( certains du moins ) sont adaptés par bio-ingénierie à la vie dans le vide spatial .
Il s'agit de caractéristiques génétiquement acquises et stables .
Ces gens constituent donc un véritable ethnos dont les membres vivent principalement des chantiers spatiaux et de la maintenance des vaisseaux spatiaux ( coques et autres aspects de maintenance externe des navires et stations ) .
C'est un roman assez fabuleux car l'auteur se donne la peine d'explorer les conséquences qui decoulent de cette aptitude structurelle à vivre dans l'espace .
Les peaux épaisses sont exploités et souvent maltraités par des compagnies privées et ils sont même capturés et tués pour leur peaux qui est une véritable combinaison spatiale naturelle et un bien de consommation de haute valeur , très prisé et recherché dans la Panstructure .
L'intrigue embarque le lecteur dans les méandres d'une véritable chasse aux peaux épaisses , une chasse aux multiples tenants et aboutissants , qui offre au lecteur l'opportunité de découvrir véritablement en profondeur la Panstructure .
C'est le nom que porte l'univers et la civilisation mis en place par l'auteur et l'univers où se tiennent beaucoup des space opera qu'il a eu la bonté d'offrir à ses lecteurs ...
L'intérêt de ce roman tient dans le caractère méticuleux et le grand sens du détail qui caractérise la mise en place des aspects « civilisation « et des aspects technologiques qui nourrissent , bornent et définissent cet univers futuriste somptueux et dont les lignes de force surdéterminent des personnages qui habitent et animent intimement cette palpable civilisation .
C'est un roman qui compte avec des personnages superbement vivants et qui jongle avec des questions éthiques , tout en mettant en lumière les éternelles tragédies qui découlent de la nature humaine et qui semblent malheureusement devoir durer aussi longtemps que durera l'espèce .
Les peaux épaisses est un espace opéra francophone somptueux , un récit qui est méticuleux , pointu , crédible , avec une intrigue bien ficelée du type thriller .
Un univers qui est tellement réaliste que l'intimité avec ces post humains , qui comptent parmi les plus élaborés du genre SF , peut mettre mal à l'aise le lecteur de par leur extrême étrangeté .
C'est bien le seul bémol que je mettrais , la seul réserve que je poserais , concernant ce roman .
Car si le contact ne passe pas avec ces gens très particuliers , la lecture pourra sembler fastidieuse ,voir pénible peut-être ?
Bref : un univers futuriste de qualité et extrêmement dépaysant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5311
Foxfire
  19 novembre 2018
Cela fait longtemps que je veux lire du Genefort. Grâce à ce roman, paru chez Fleuve Noir Anticipation dans les années 90, c'est maintenant chose faite et ce ne sera pas ma seule lecture de cet auteur. "Les peaux épaisses" est un très bon space-opera qui vaut largement le détour.
"Les peaux épaisses" est d'abord un roman d'action bien musclé. le récit n'est jamais bavard, va à l'essentiel en enchaînant des séquences d'action très efficaces. Mais "les peaux épaisses" n'est pas que cela. Derrière la série B bien troussée, il y a la création d'un univers cohérent et crédible qui ne se contente pas d'être un arrière-plan de l'intrigue. le contexte créé par Genefort n'est pas juste un décor, il est la base de l'intrigue et la structure. L'univers imaginé par l'auteur, la Panstructure, est passionnant et plein de possibilités.
"Les peaux épaisses" n'est pas un roman parfait , j'ai trouvé que certains personnages étaient trop peu développés. Il faut dire que le roman compte moins de 200 pages, difficile dans ce cas de proposer une galerie de protagonistes tous très fouillés. Mais cela n'a jamais amoindri mon plaisir de lecture.
Une imagination fertile, un univers crédible et très riche, un talent certain pour mener une intrigue, un propos humaniste en filigrane... voilà plein de bonnes raisons de poursuivre ma découverte de Laurent Genefort et de sa Panstructure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
gloubik
  22 février 2021
Je n'ai découvert Laurent Genefort que récemment avec sa trilogie Spire [1] . Et je n'ai pas été déçu. C'est pourquoi je m'attaque volontiers à la lecture de ses oeuvres... sauf la fantasy. Là, je ne peux vraiment pas. Mais j'essaierai quand même. Donc à Noël, ma PAL se voit surchargée d'un « nouveau » titre de cet écrivain : Les peaux-épaisses. Nouveau pour pour moi, car l'exemplaire que j'ai entre les mains a été imprimé en 2012 et fait partie de la troisième édition. Depuis il a été ajouté au catalogue Folio SF. Donc, si vous le ratez, vous le faites exprès. :-)
J'y ai retrouvé(Et hop, un petit coup de rétropédalage spatio-temporel !) avec plaisir l'univers des portes de Vangk, de la technologie des Yuwehs, des multimondiales, etc. Bon, d'accord ! C'est très bourrin et la trame n'est pas des plus complexes, voire très classique : Un mercenaire retourne auprès des siens après de nombreuses années d'errance. Et il a un grand ennemi : son meilleur élève qu'il a laissé pour mort lors d'un affrontement qui n'avait rien de personnel. Et il se prend d'amitié pour un autre estropié de la vie. Bref, rien que de très classique pour un roman d'action, qu'il soit space-op ou qu'il se déroule sur Terre lors d'un conflit armé dans lequel des mercenaires sont engagés. Qu'importe ! ce n'est pas une raison suffisante pour écrire, comme je l'ai lu sur je ne sais quel blog : La psychologie des personnages est absente... ou un truc dans ce goût-là. 1° j'ai envie de dire à ce lecteur insatisfait que, quand on veut de la psychologie des personnages, on choisi plus intelligemment ses lectures. 2° si elle était si absente, le héros, bourrin digne des meilleurs film de Bruce Willis ou Sylvester Stallone, ne dirait pas La peine de mort n'a jamais fait reculer aucun criminel, elle fournit seulement quelques satisfactions à ceux qui l'appliquent. Bon, d'accord, c'est sans doute la phrase la plus profonde que dise ce personnage. Mais la psychologie des personnages est là, cachée entre les lignes. Voilà ce que c'est de lire en diagonal. On rate des trucs... ; comme les coquilles :-)
En bref : Un très bon roman de SF (Space-Opera) plein de bruit et de fureur, mais où se cachent aussi quelques moments de calme et de réflexion. À lire.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
BlackWolf
  30 janvier 2013
En Résumé : Sans être le roman de l'année ce livre se révèle honnête et agréable à lire, offrant une histoire pleine de testostérone, d'action et qui se révèle nerveuse du début à la fin, le tout sans temps mort. L'univers présenté se révèle agréable, on sent toute l'imagination de l'auteur, mais il est dommage qu'il ne cherche pas à pousser plus la découverte de ces mondes et leurs systèmes, ne faisant que l'effleurer tout au long de ce court roman. La technologie se révèle efficace, pleine d'imagination et de surprise. L'auteur nous offre quelques axes de réflexions, certes amenés de façon parfois un peu simpliste et possédant certaines ficelles grossières, mais qui se révèlent solides et intéressantes sans non plus trop s'imposer. Les personnages principaux sont intéressants à découvrir mais j'ai eu un peu plus de mal avec les personnages secondaires qui manquent clairement de profondeurs. le style de l'auteur se révèle incisif et efficace, mais voilà, au final, il s'agit d'un livre explosif qui offre un divertissement honnête pour une lecture sympathique mais qui ne marque pas plus que cela.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Malahide75
  21 octobre 2018
La Panstructure est le grand oeuvre de Laurent Genefort qu'il déclinera dans tous ses ouvrages. Un univers géré par des multimondiales, où rôde les Yuweh, une race mythique scientifiquement très avancée et où le vide interstellaire comporte de mystérieuses Portes de Vangk permettant aux vaisseaux de passer d'une galaxie à l'autre.
Dans cet univers où l'éthique a cédé la place aux considérations financières, Laurent Genefort s'attache aux hommes, humains ou altérés, dans leur combat quotidien pour survivre. Ici, il évoque plus amplement les Peaux-Épaisses, ces humains génétiquement modifiés pour vivre et travailler dans le vide spatial. Considérés comme des sous-hommes et des esclaves, les Peaux-Épaisses sont des trophées de chasse recherchés, pour leur peau si spécial.
Roko, un mercenaire sans scrupule, est engagé pour liquider intégralement un clan de Peaux-Épaisses. Face à lui, Lark, un ancien Peau-Épaisse – et accessoirement mentor de Roko –, cherche à protéger ce clan, puisqu'il s'agit de sa famille... Entre les deux hommes qui se connaissent si bien, une course-poursuite s'enclenche.
Le ton est donné : une meute d'hommes de main lourdement armés, pressés et enthousiastes à l'idée d'un génocide, face à un loup solitaire, qui traîne comme un boulet un intello timoré... C'est très manichéen, c'est bien sûr téléphoné, mais cela n'empêche pas la lecture d'être agréable. Car (heureusement !) nos personnages si caricaturaux au départ ne sont pas totalement dénués de réflexion et d'adaptation.
On court, avec les protagonistes, d'un monde à l'autre, d'une société à l'autre, d'une technologie à l'autre, le tout minutieusement décrit et détaillé par l'auteur. Une visite complète, en couleur et en 3D de la Panstructure.
Un récit très distrayant, mais qui ne laisse cependant pas de marques indélébiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
SciFiUniverse   30 juin 2021
Peaux épaisses est un thriller haletant adapté du roman éponyme de Laurent Genefort, une histoire complète scénarisée par Serge Le Tendre et mis en image par Pascale Frisenda. On y suit un mercenaire et sa quête pour retrouver son clan. Les éditions Critic et les Humanoides Associés s'unissent de nouveau pour un très bel album de science-fiction.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
LigneClaire   14 avril 2021
Serge Le Tendre a adapté un bon roman signé par Laurent Genefort, grand auteur de SF. Violent, décalé et détonnant, ce Peaux-Épaisses, paraitra en deux albums.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
finitysendfinitysend   19 avril 2019
Cet environnement dégageait la sensation menaçante que les parois pouvaient se refermer et digérer leur contenu à tout instant. Voûtées comme des galeries de mine, elles offraient l’apparence d’un empilement de cellules gélatineuses ambre incrustées de granules et parcourues de fibres, si bien qu’on avait l’impression de voyager à l’intérieur d’un organisme humain.
Commenter  J’apprécie          250
finitysendfinitysend   19 avril 2019
Lark tirailla les chairs de son visage, tout en le lorgnant d’un œil critique dans le miroir qui surmontait le lavabo étamé. Un faciès à bajoues, de petits yeux renfoncés, pas très agréable à regarder. Il avait fini par s’y faire, mais c’était la dernière fois qu’il le voyait.
Commenter  J’apprécie          60
finitysendfinitysend   19 avril 2019
— Ce machin-là, tout en plastique, pourrait te dépecer tranche après tranche jusqu’à la tête, et ta tête vivrait encore. J’espère ne pas avoir à en arriver là, la vue du sang me rend malade. Il ne tient qu’à toi de me dire dans quel organe est entreposée la solution… pour éviter de me rendre malade.
Commenter  J’apprécie          50
finitysendfinitysend   17 avril 2012
J'ai deux ans de ma vie à venger, deux années passées dans une cuve amniotique, réduit à l'état de puzzle de chair. Tout ça à cause d'un clan de peaux-épaisses.
Commenter  J’apprécie          60
BlackWolfBlackWolf   30 janvier 2013
J'ai deux ans de ma vie à venger, deux années passées dans une cuve amniotique, réduit à l'état de puzzle de chair. Tout ça à cause d'un clan de peaux-épaisses.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Laurent Genefort (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Genefort
Ce premier semestre 2022 a vu le retour en librairie de l'une des figures de proue de la science-fiction française et, sans doute, le meilleur de ses créateurs d'univers : Laurent Genefort. Cela, avec deux nouveaux romans, l'ambitieuse fresque steampunk “Les Temps ultramodernes”, paru en janvier chez Albin Michel Imaginaire, et la novella “Opexx”, fraîchement arrivée dans la collection Une heure-lumière. Cela vaut bien le temps d'une discussion… https://www.albin-michel-imaginaire.fr/livre/les-temps-ultramodernes/ https://www.belial.fr/laurent-genefort/opexx Animation : Erwann Perchoc Illustration : Aurélien Police
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La horde L'ascension du serpent

Que donnent les pierres extraitent d'un crâne de dragon?

Force et rapidité
Pouvoir et longévité
Pouvoirs magiques
Vision nocturne

20 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Hordes, tome 1 : L'ascension du serpent de Laurent GenefortCréer un quiz sur ce livre