AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757825380
Éditeur : Points (19/01/2012)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Un Gérard Genette inattendu, plein d'humour, qui regarde son passé et son époque avec tendresse et lucidité.
" Bardadrac ", c'est le mot-chimère jadis inventé par une de ses amies pour désigner le fouillis de son grand sac à main. Autant dire qu'on trouve de tout dans ce livre : réflexions sur la société contemporaine, ses discours, ses stéréotypes ; souvenirs d'enfance, et d'une jeunesse marquée par quelques engagements politiques ; évocation de grandes figu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
madameduberry
  16 novembre 2013
J'avais oublié ce bouquin, acheté à cause du titre à la Mary Poppins (l'edition poche présente le contenu d'un grand sac en couverture!), feuilleté avec intérêt, puis lu avec délectation. Un bardadrac, c'est un mot inventé par une cousine, il désigne un fouillis de choses utiles ou improbables, tel qu'on en trouve dans un (grand) sac de dame.Je ne connais pas bien l' oeuvre critique de Genette car je la jugeais à tort ou raison barbante à l'époque de mes études. Rien de tel dans Bardadrac, catalogue raisonné de lieux communs voisinant avec un répertoire de souvenirs d'enfance, de brêves sur la vie contemporaine, et surtout, surtout , de saynettes de la vie universitaire. C'est parfois aussi drôle que Un tout petit monde de David Lodge.Léger et profond, un humour à la française qui peut soutenir la comparaison avec son homologue british, c'est tout dire.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
madameduberrymadameduberry   16 novembre 2013
Antisèches
En ce temps là, les jeunes filles comme il faut ne portaient pas des jeans délavés, mais, au printemps, des robes ou des jupes légères et de longueur raisonnable: ni trop, ni trop peu. Le jour du baccalauréat l'une d'elle avait griffonné sur ses cuisses une antisèche en vue de je ne sais quelle épreuve-épreuve écrite, j'entends, car à l'oral, devant un examinateur éventuellement soupçonneux par principe ou abuseur par position, la manoeuvre aurait pu mal tourner- , antisèche qu'elle nous montrait, en rougissant un peu, après usage et à la sortie. La lecture à l'envers du grimoire en voie d'effacement nous prenait quelque temps, mais l'audace du procédé forçait le respect.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
VillemurVillemur   14 février 2012
A Launay, sauf extrême canicule, elle portait volontiers, sur une robe légère à bretelles indécises, un cardigan gris passé qu'elle oubliait d'attacher, puis dont elle retournait les manches, comme un gant, pour l'ôter, en sorte qu'il se retrouvait à l'envers une fois sur deux, côté sans griffe jours pile, côté griffé jours fastes, ou l'inverse, sans grand dommage pour une tenue des plus flasques. Abandonné sur une table, on pouvait le prendre pour un chaton, ou un chiffon à meubles, si ce n'est qu'au lieu d'une odeur de cire, il dégageait par capillarité un parfum identifié comme "Mitsouko", source pour moi d'une valeur mi-érotique mi-affective que son souvenir à conservée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
madameduberrymadameduberry   16 novembre 2013
A la Belle Epoque , on tenait l'eau pour un liquide dangereux, parce qu'une goutte suffit à troubler une bouteille d'absinthe. Mon père, dans son enfance, l'apprit un jour à ses dépens, pour avoir soutiré, d'un flacon dont il avait repéré la cachette dans quelque buffet, la contenance d'un bon dé à coudre, qu'il remplaça par une quantité égale d'aqua simplex.Le mauvais goût du breuvage absorbé sec, puis le mauvais souvenir de sa punition, et finalement le rejet d'une ascendance un peu marquée par l'abus de la "fée verte", le conduisirent un peu plus tard à militer dans une association de tempérance nommée, sans doute par succession chromatique, "La Croix Bleue".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
madameduberrymadameduberry   16 novembre 2013
Arrogance.
Défaut exaspérant qui consiste à mal supporter celle des autres.
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Gérard Genette (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Genette
Vous pouvez vous abonner à notre chaîne et activer la petite cloche ? pour ne rater aucune vidéo !
Stéphane Hessel et Michel Vinaver Frédéric Desbordes et Minh Tran Hui et Gérard Genette Musique : Demi Evans et Cock Robin
A B O N N E Z V O U S : https://culturebox.francetvinfo.fr/des-mots-de-minuit/ F A C E B O O K : https://www.facebook.com/desmotsdeminuit.fr/ T W I T T E R : @desmotsdeminuit
© Des mots de minuit - Juin 2006
autres livres classés : AbécédairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
367 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre