AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020053235
193 pages
Éditeur : Seuil (01/10/1979)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Les analyses de littérature amorcées dans Figures I se poursuivent ici dans deux directions principales, qui en quelques points se croisent ou se rejoignent : théorie du récit, poétique du langage. Certains de ces carrefours, ou repères, se nomment "Baroque", "Balzac", "Princesse de Clèves", " Stendhal ", "Recherche du temps perdu", d'autres : "espace du texte", "récit et discours", "arbitraire et motivation", "langage indirect". Critique et théories littéraires et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
madameduberry
  26 janvier 2014
Tous les critiques littéraires ne sont pas abscons, ni assommants. J'ai découvert Genette parce que j'aime Stendhal, et que j'ai eu envie de lire tout ce qui me tombait sous la main sur lui, il y a quelques années. J'ai ainsi fait de belles découvertes: Jean Pierre Richard, et retrouvailles: Louis Marin, que j'ai eu la chance d'entendre. Genette est un grand parmi les grands, S'effaçant derrière les textes comme un interprète s'efface derrière la musique, comme ce dernier il magnifie l'oeuvre et accède par là à la postérité.
Commenter  J’apprécie          70
chartel
  24 janvier 2014
Figures II , de Gérard Genette, parle bien entendu de littérature. Mais autant le préciser d'emblée, si Genette est un grand spécialiste de la littérature, il est aussi un grand écrivain. Ses analyses sont aussi de la littérature. Si on lit encore Genette aujourd'hui, tout comme on peut lire Barthes, ce n'est pas uniquement parce que leurs nombreuses critiques ont éclairé d'un regard neuf notre littérature, mais parce qu'ils ont su nous en parler avec l'apparence de l'évidence. Si la lecture n'est pas toujours d'un abord facile, surtout en ce qui concerne les études d'oeuvres que je ne connais pas, Gérard Genette sait préserver l'intérêt de ses lecteurs les moins avertis par son souci de ne pas tomber dans les travers de l'austérité de l'analyse universitaire. Tous les sujets abordés sont passionnants, la critique littéraire, la frontière entre le discours et le récit, le baroque, la question de la vraisemblance, Stendhal et son oeuvre ou encore le langage indirect dans l'oeuvre de Proust.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
chartelchartel   24 janvier 2014
La vérité [dans l’œuvre de Proust] ne peut être manifestée que lorsqu’elle n’est pas dite. A la maxime bien connue, selon laquelle le langage a été donné à l’homme pour dissimuler sa pensée, il faudra donc ajouter : mais c’est en la dissimulant qu’il la révèle.
Commenter  J’apprécie          71
chartelchartel   16 décembre 2013
La figure, c'est à la fois la forme que prend l'espace et celle que se donne le langage, et c'est le symbole même de la spatialité du langage littéraire dans son rapport au sens.
Commenter  J’apprécie          80
chartelchartel   24 janvier 2014
Le baroque, s’il existe, n’est pas une île (et encore moins une chasse gardée), mais un carrefour, une "étoile" et, comme on le voit bien à Rome, une place publique. Son génie est syncrétisme, son ordre est ouverture, son propre est de n’avoir rien en propre et de pousser à leur extrême des caractères qui sont erratiquement, de tous les lieux et de tous les temps. Ce qui nous importe en lui n’est pas ce qu’il a d’exclusif, mais ce qu’il a, justement, de "typique" – c’est-à-dire d’exemplaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chartelchartel   16 décembre 2013
L'idéal du style dissertatif est vraiment un "degré zéro de l'écriture"; la seule valeur proprement esthétique que l'on puisse encore y rencontrer, c'est le brillant, c'est-à-dire l'art de la "formule".
Commenter  J’apprécie          60
chartelchartel   16 décembre 2013
Le critique ne peut se dire pleinement critique s'il n'est pas entré lui aussi dans ce qu'il faut bien appeler le vertige, ou si l'on préfère, le jeu, captivant et mortel, de l'écriture.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Gérard Genette (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard Genette
Vous pouvez vous abonner à notre chaîne et activer la petite cloche ? pour ne rater aucune vidéo !
Stéphane Hessel et Michel Vinaver Frédéric Desbordes et Minh Tran Hui et Gérard Genette Musique : Demi Evans et Cock Robin
A B O N N E Z V O U S : https://culturebox.francetvinfo.fr/des-mots-de-minuit/ F A C E B O O K : https://www.facebook.com/desmotsdeminuit.fr/ T W I T T E R : @desmotsdeminuit
© Des mots de minuit - Juin 2006
Dans la catégorie : EssaisVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Essais (404)
autres livres classés : littératureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
454 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre