AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090175191
Éditeur : Serge Safran éditeur (02/05/2014)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Le jeune homme n'a pas fait de longues études, mais il aime lire et rumine volontiers. On le trouve parfois un peu endormi. Benoît, vingt ans, appartient au grand peuple des lents : il va même jusqu'à considérer qu'un usage judicieux et voluptueux de la lenteur, loin d'être un handicap, peut se révéler un véritable art de vivre. Son imagination jamais tarie lui permet d'échapper plus souvent qu'à son tour aux servitudes de son modeste emploi de magasinier dans une q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
TRIEB
  19 mai 2014

C'est un roman rafraîchissant, plaisant que nous livre en cette occasion Max Genève .Son livre, intitulé « le jeune homme qui voulait ralentir la vie », débute simplement : c'est le sort d'un jeune magasinier dans une quincaillerie, Benoît .Il vit dans la rue des Pyrénées dans le vingtième arrondissement de Paris, ce qui jusque-là est très ordinaire .Il éprouve cependant une aspiration particulière : ralentir le temps, réaménager la vie. Pour ce faire, il fonde un mouvement, le MPL, Mouvement pour la Promotion de la Lenteur en compagnie de M .Belon, inspecteur de police à la retraite.
Ses employeurs de la quincaillerie lui demandent d'accompagner Pauline et une amie en Espagne pour les vacances d'été .A Bilbao, ils rencontrent un bien curieux personnage : le marquis Heitor Carjaval de Benito Sousa .Et c'est là que le roman bascule :tout d'abord dans le fantastique, puis dans l'onirique car ce marquis fait visiter par son imaginaire , très dense, des contrées inconnues à ses visiteurs .Ces terres sont lointaines ; elle se situent dans les mers australes mais ce n'est pas l'exotisme qui nous habite , mais une véritable réflexion sur le temps et les rapports que notre civilisation de l'éphémère et de la vitesse entretient avec lui .
Ainsi, un des personnages, une amie du marquis ,hasarde-t-il une description de ce que serait la jouissance sexuelle dans un monde marquée par le culte de la lenteur : « Et en amour, quelle merveille ! Au lieu d'assouvissements précipités, de frénésies impatientes, on repousserait sans cesse à force de caresses étalées, le moment de la résolution harmonique. » Une professeure de philosophie, qui veut parfaire les connaissances de Benoît en cette matière, lui suggère qu'un éventuel changement de la place de la vitesse et de la lenteur rappellerait aux humains que la vie et la mort sont des apories : des questions non solubles par la logique pure.
Autre observation significative : les caractéristiques du temps .L'un des personnages que Benoît rencontre en Espagne durant ses voyages imaginaires lui pose une devinette : « Qui est à la fois implacable, impassible, imperturbable et insaisissable ? -Le temps, oui. Un drôle de lascar, n'est-ce pas, il nous tient dans sa main et ne se laisse jamais posséder. »
Il y a dans le récit de Max Genève composé de tableaux successifs des passages plus acerbes , en particulier à l'égard des pratiques du monde politique, des medias , tellement obsédés par le culte du raccourci, du résumé squelettique ;institutions qui ne militent pas pour un ralentissement du temps … Qu'importe, on est charmé par ce récit qui rappelle aussi les contes de Voltaire et atteint son but : nous divertir et nous faire toucher du doigt des questions sensibles par l'ironie, l'humour et une touche de gravité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Plumisa
  29 juin 2014
Eloge de la lenteur ? Roman philosophique ? Pas exactement...
"Le jeune homme qui voulait ralentir sa vie" est une histoire particulière, un peu décalée.
Au départ, on ne sait pas vraiment où l'auteur veut en venir mais il tient bien son lecteur. D'une part le récit est original et il est empli de postulats intéressants sur la vélocité de la vie et du monde qui nous entoure alors que le temps, lui, continue d'avancer à son rythme.
C'est avec beaucoup d'humour et quelques personnages hauts en couleurs que Max Genève en profite pour mettre le doigt sur l'Ego et sur les paradoxes qui ne manquent pas chez bien des êtres humains. Il dissèque aussi les ambitions, les préjugés.
Bien sûr c'est quand même une incitation à prendre le temps et / ou à ne pas conspuer ceux qui le font.
L'écriture est très prenante et le livre avance pages après pages sans aucun essoufflement.
Totalement différent de son précédent roman : Virtuoses chez le même éditeur, "Le jeune homme" est une réussite, un petit livre pas si anodin qu'il n'y paraît. Une nouvelle "bonne pioche" chez cet éditeur.
Je remercie donc les éditions Serge Safran et Babelio pour ce partenariat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
livreclem
  16 juin 2014
Découvert par Masse critique de Babelio, ce roman prône la lenteur dans un monde où la technologie nous pousse à la vitesse. Benoît, 20 ans, travail dans une quincaillerie et doit surveiller la fille de son patron, un peu trop fêtarde. alors que le jeune homme aime la que la vie prenne son temps, il rencontre des personnes hautes en couleur. Il intègre une association qui prône la lenteur et va découvrir par la même occasion ce qu'il pourrai faire de sa vie.
Roman plaisant mais, l'auteur tarde à mettre en place l'histoire et la fin est ce qu'il y a de plus intéressant.
Commenter  J’apprécie          22
Lilly1503
  18 juin 2014
Découvert par Masse critique de Babelio
Ce roman prône la lenteur dans un monde où la technologie nous pousse à la vitesse.
J'ai trouvé ce roman long au démarrage (bon pour un livre qui prône la lenteur, quoi de plus normal?)
Bref, j'ai eu du mal à entrer dans le récit, et une fois dedans, la fin est arrivée me coupant l'herbe sous le pied...
Toutefois, il se lit rapidement quand même, et est assez facile à comprendre, enfin d'après moi.
Et l'humour et l'ironie sont un délice pour dénoncer des choses de la société, et ça, j'adhére!
Lien : http://les-lectures-de-lilly..
Commenter  J’apprécie          00
JoyeuxLurons
  30 avril 2015
Ce roman est assez rapide à lire. A travers ce livre, on voit la vie d'une autre manière, on la repense. Ce livre est à la fois une fable et un roman. Contrairement à ce qu'on pourrait nous laisser craindre le titre, on ne s'ennuie pas à lire les aventures de Benoit, remplies d'humour et de critique sur notre temps.
Lien : https://joyeuxluronsdelacult..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
livreclemlivreclem   16 juin 2014
"Grands voyageurs dans les régions laissées en blanc sur la carte de nos songes, peut-être ne sommes-nous pas tout à fait sortis des limbes."
Commenter  J’apprécie          20
TRIEBTRIEB   19 mai 2014
Qui est à la fois implacable, impassible, imperturbable et insaisissable ? -Le temps, oui. Un drôle de lascar, n’est-ce pas, il nous tient dans sa main et ne se laisse jamais posséder.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Max Genève (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Genève
Max Genève à l'exposition Michel Krieger Palais du Rhin à Strasbourg
autres livres classés : lenteurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
283 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre