AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Gaëlle Geniller (Autre)
EAN : 9782413022534
224 pages
Delcourt (06/01/2021)
4.32/5   529 notes
Résumé :
Années 1920. "Le Jardin" est un cabaret parisien au succès grandissant dirigé par une femme. Toutes celles qui y travaillent ont un nom de fleur et l'ambiance y est familiale.
Rose, un garçon de 19 ans, est né et a grandi dans cet établissement. Il souhaite à son tour être danseur et se produire sur la scène, devant un public, comme ses amies. Il va rapidement en devenir l'attraction principale.
Que lire après Le jardin, ParisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (124) Voir plus Ajouter une critique
4,32

sur 529 notes
5
78 avis
4
31 avis
3
11 avis
2
1 avis
1
0 avis
Paris, les années 20. le cabaret, le Jardin, est très populaire. Chaque soir, les « fleurs » dansent devant des spectateurs ravis et admiratifs. Parmi elles, Rose, un jeune garçon dont la mère, Violette, n'est autre que la propriétaire du cabaret. Élevé dans ce milieu de femmes, sensuelles et élégantes, cela a été comme une évidence pour lui de pratiquer la danse et de se vêtir d'atouts féminins. Ce soir-là, vêtu d'une magnifique tenue fleurie et maquillé, il danse, devant un public, pour la première fois. Malgré son appréhension et son stress, le public applaudit bruyamment et les autres fleurs ne manquent pas de le féliciter pour sa prestation. Très vite, deux d'entre elles remarquent qu'un jeune homme vient chaque soir et s'installe au premier rang lorsque c'est Rose qui fait l'ouverture...

Rose est un garçon charmant, doux, sensuel. Élevé dans un monde de femmes, la question de son identité n'a jamais posé question, et encore moins de problème. Il a, avec une certaine évidence, embrassé la carrière de danseur, tout comme sa mère et les autres fleurs. Non sans une certaine fébrilité, il a su imposer son corps d'homme travesti dans le Paris des années 20. L'on suit, avec émotion, sa rencontre avec Aimé, ses relations avec les autres fleurs et le public... Ce roman graphique fait, indéniablement, la part belle à la question et la quête d'identité, l'affirmation de la différence, la notion de genre. Des thèmes que Gaëlle Geniller aborde avec finesse, d'autant que le monde du cabaret, de la danse et de la musique s'y prêtent allègrement. Un album empreint de bons sentiments, de tendresse et de poésie que le trait élégant et fin et les couleurs douces servent à merveille...

Commenter  J’apprécie          670
Dans les années vingt, à Paris, le fils de la propriétaire du cabaret « le Jardin » s'y produit habillé en femme et y rencontre un vif succès. Il se travestit également dans sa vie quotidienne. Il fait la rencontre d'un charmant jeune homme, Aimé. ● J'ai été fort décontenancé par cet album qui ne suit pas le schéma narratif traditionnel puisqu'il n'y a aucun élément perturbateur, aucune péripétie, aucune action. ● Est-ce là une utopie ? Une uchronie ? le travestissement de Rose ne choque personne, ne provoque aucune réaction. Sa mère l'approuve et son père est rapidement évincé. Quant au public, il adule Rose, qui est comme un poisson dans l'eau même quand il se rend dans un petit village de province. Tout au long de l'album, tout va bien. Comment tout cela est-il possible dans le cadre spatio-temporel du récit tel qu'il nous est donné : Paris, les années vingt ? Est-ce un feel-good-book uchronique pour LGBTQIA+ ? ● La relation entre Rose et Aimé laisse pantois, là encore c'est le vide sidéral. D'ailleurs Rose semble à la fois vierge et dénué de libido. ● En tout cas, le résultat, narrativement, ne peut pas être plus plat. Il ne se passe quasiment rien. On se demande comment l'auteur a pu faire 224 pages de cette eau. Les dessins sont plutôt réussis, malgré parfois un certain kitsch, mais ne suffisent pas à donner du mouvement à cette oeuvre statique, alors qu'il y avait vraiment matière à une histoire bouleversante. Une déception.
Commenter  J’apprécie          580
Gaëlle Geniller assume son envie de «peindre les Années folles, mais d'une manière tout à fait idéalisée», et ce n'est pas moi qui m'en plaindrais, j'ai eu beaucoup de plaisir à lire sa BD. On le sent bien, que la mode des années 20 la séduit, qu'elle aime beaucoup en dessiner les toilettes, de même que la beauté joyeuse des danses de son personnage.
Rose est un garçon élevé dans un cabaret, et c'est avec un naturel désarmant qu'il assume son goût pour la danse, pour les robes, pour le fait de passer sans heurt du il au elle selon son envie du moment.
Gaëlle Genniller a clairement fait le choix de la douceur. J'ai vraiment bien marché mais sa façon d'évacuer le conflictuel pourra en agacer certains. Pour ma part, je trouve ça pas mal, de temps en temps, de se représenter un monde idéalisé.
Commenter  J’apprécie          520
Gentille BD qui brille par mille couleurs et par une histoire simple d'un jeune garçon qui danse dans un cabaret au temps des années folles. Il s'appelle Rose, il est charmant, gentil avec tous, il séduit un spectateur qui l'adule, l'invite à la campagne, où il rencontre une jeune fille charmante aussi, avant de retrouver Paris et le cabaret.

Les planches sont très attrayantes, le dessin soigné avec des attitudes exprimant finement les sentiments des protagonistes. de la poésie aussi dans cette histoire avec une jolie citation de Joseph Autran, poète du XIXème siècle.

L'histoire de Rose se découvre tranquillement, dans une ambiance pastel, un peu désuète parfois, au sein de laquelle c'est un vrai plaisir de se laisser aller.
Commenter  J’apprécie          510
C'est avec finesse et délicatesse que Gaëlle Geniller aborde le thème de l'identité dans cet album d'un grand esthétisme.
Un peu déroutée dans les premières pages par ma culture et donc l'habitude de vouloir identifier, classer les gens. Rose prénom de fille corps de garçon ? est-ce que j'ai bien vu ? bien lu ?
La surprise s'estompe et je me suis laissée emporter avec plaisir au gré des pages. Hé oui, on s'encombre de clichés, d'apparences, les injonctions de la société sont d'une telle force qu'il devient très difficile et pour certains même, impensable de les affranchir.
Rose, lui, s'est laissé guider par ses envies, ses attirances encouragé par le regard bienveillant, non jugeant, aimant de sa mère puis des autres fleurs faisant partie de son univers, son quotidien de cabaret dans les années folles.
Les préjugés sont mis à mal, la question du genre est posée avec beaucoup de douceur sans affrontement ou agressivité. le message est passé "comme une fleur" et beaucoup d'intelligence.
Très bel album qui devrait se trouver à la portée de tous les adolescents.
Commenter  J’apprécie          430


critiques presse (3)
BDGest
05 mars 2021
n brin sucré, sans être mièvre, Le Jardin, Paris se lit avec un plaisir et confirme le talent de son autrice à raconter de belles histoires.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD
01 mars 2021
Nous avions déjà remarqué Gaëlle Geniller pour son tout premier album, mais la maîtrise et la réussite qu'elle affiche pour ce gros one-shot de 210 pages, la place comme l'une des grandes révélations de l'année. À ne pas rater !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Telerama
12 janvier 2021
Pour son deuxième album, l'autrice de 24 ans développe un récit lumineux dans le Paris des Années folles, où un jeune homme prénommé Rose s'épanouit en portant des robes et en dansant dans un cabaret. Pétillant.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Un jardin n'est pas toujours plein de fleurs, de plantes ou de verdure… Un jardin est surtout un endroit où grandissent les belles choses. Un jardin peut surgir n'importe où. N'importe quand… Du moment qu'on décide de le nommer ainsi.
Commenter  J’apprécie          260
De toute évidence, la position des hommes diffère complètement de celles des femmes.
Pourquoi, grand dieu, vouloir renoncer à votre statut en vous attifant de cette façon, jeune Rose?

Vous croyez qu'on y renonce en enfilant des robes ?
S'il suffisait de mettre un pantalon pour être correctement traité, vous pensez bien que toutes les femmes brûleraient leurs jupes, vieux monsieur.
Commenter  J’apprécie          70
S'il suffisait de mettre un pantalon pour être correctement traité, vous pensez bien que toutes les femmes brûleraient leurs jupes, vieux Monsieur.
Commenter  J’apprécie          110
- Paris n'est pas le centre du monde, Eugénie ! Le centre du monde, c'est un endroit où tu te sens bien. C'est le premier endroit auquel tu penses sans réfléchir.
(p. 157)
Commenter  J’apprécie          90
Un jardin n’est pas toujours plein de fleurs, de plantes ou de verdure… Un jardin est surtout un endroit où grandissent les belles choses. Un jardin peut surgir n’importe où. N’importe quand… Du moment qu’on décide de le nommer ainsi.
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Gaëlle Geniller (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaëlle Geniller
Deuxième tome des Légendaires Stories par la talentueuse autrice des Fleurs de grand frère et du Jardin, Paris. Gaëlle Geniller nous dévoile le passé du troublant prince Halan. Le prince Halan se voit confier une importante mission par son père : sauver la Reine qui a été prise en otage sur l'île d'Exotica. Là-bas, il fait face à un adversaire plus redoutable qu'il ne l'aurait pensé. Aidé de Käj, ami d'enfance et conseiller royal, doté d'un pouvoir mystérieux, Halan ne se doute pas un instant qu'il sera confronté à un terrible choix qui pourrait bien changer son destin. Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/ Achetez cette BD Amazon : https://www.amazon.fr/Légendaires-Stories-Halan-loeil-Darnad/dp/2413041575/ref=sr_1_1?camp=1638&creative=6742&keywords=9782413041573&linkCode=ur2&qid=1663853284&sr=8-1 Fnac : https://livre.fnac.com/a17035931/Les-Legendaires-Halan-et-l-oeil-de-Darnad-Tome-02-Les-Legendaires-Stories-Patrick-Sobral#omnsearchpos=1 Cultura : https://www.cultura.com/p-les-legendaires-stories-t02-halan-et-l-oeil-de-darnad-9782413041573.html BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-legendaires-stories-tome-2-halan-et-l-oeil-de-darnad?ref=13 Canal BD : https://www.canalbd.net/canal-bd_catalogue_detail_--9782413041573#libavecref Momie.fr : https://www.momie.fr/product/show/9782413041573/les-legendaires-stories-t02-halan-et-loeil-de-darnad
+ Lire la suite
autres livres classés : cabaretVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Gaëlle Geniller (1) Voir plus

Lecteurs (831) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..