AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791021406834
91 pages
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (13/06/2019)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Léonard de Vinci représente l’homme universel dont rêva la Renaissance : artiste, scientifique, philosophe, ingénieur, anatomiste, sculpteur, musicien, poète, observateur et expérimentateur, il est probablement la personne la plus talentueuse dans le plus grand nombre de domaines différents ayant jamais vécu…
Mais si, aussi, il s’agissait tout simplement d’un homme avec ses forces, ses faiblesses, ses amours, ses amitiés, ses inimitiés ? Un enfant grandi dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Gribouille_idf
  27 décembre 2019
La Renaissance est peut-être la période historique la plus riche, la plus passionnante et la plus fascinante de l'Histoire de l'Humanité. Elle a vu naître des idées nouvelles sur l'Homme et sa place dans le monde. Elle a fait émerger cette capacité à inventer et à créer. Elle a libéré l'esprit des démons de l'obscurantisme médiéval avec la révolution copernicienne.
Malheureusement, car le meilleur s'accompagne souvent du pire, elle a aussi gardé la pratique de l'annexion (voire de l'invasion) par la mort; plus d'une dizaine de guerres ont eu lieu en Italie entre la fin du XVème et le milieu du XVIème siècle.
C'est dans un contexte mouvementé que Léonard de Vinci naquit et vécut. Il est originaire de Toscane et révèle rapidement son génie à son maître (d'apprentissage) Verrochio. Il est passionné par tous ce qui a trait aux mécanismes hydrauliques, invente la technique de peinture du sfumato, se lie d'une forte amitié avec Botticelli, prend le temps de haïr Michel-Ange, fais de la France sa patrie d'adoption et regrette le sort que l'Italie lui a infligé. L'Italie, pays qu'il porte encore dans son coeur.
Quant à la personnalité de Léonard de Vinci, elle est, en quelque sorte, dévoilée au lecteur par une Bohémienne. Léonard de Vinci la rencontre. Elle lit à travers ses lignes de la main la juste place que le génie de la Joconde allait trouver dans le monde : « Tu auras à supporter beaucoup d'humiliations, mais un jour viendra où tu seras reconnu pour ce que tu es. En attendant, tu provoques aussi bien l'admiration que la haine. » Et puis elle nous rend Léonard de Vinci un peu plus humain quand elle rend lisible ses défauts: mensonge, fainéantise, procrastination.
Cette époque riche en invention de toute sorte est également celle de Machiavel, de Pic de la Mirandole, d'Erasme, et de bien d'autres changements historiques. J'ai trouvé dommage qu'on ne les retrouve pas dans cet ouvrage. Toutefois, ces absences ne retirent rien à ce « De Vinci par lui-même », forme d'autobiographie très instructive.
Je remercie l'équipe du site Babelio ainsi que les éditions Oskar pour m'avoir permis de découvrir cette auteure et son livre, dans le cadre de l'opération Masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Varaha
  07 décembre 2019
Je tiens à remercier Babelio et les éditions Oskar pour ce petit livre très intéressant et très vite lu.
Le texte est assez simple pour être lu par un enfant ou un jeune adolescent. Son défaut est de vouloir trop en dire en si peu de pages. Leonard de Vinci nous raconte sa vie, ses périples, ses idées et ses envies, mais de manière un peu anarchique.
« J'ai pu en profiter dès mes premières années, grâce à mes maîtres, qui avaient tous reçu un enseignement humaniste et qui m'ont inculqué cette pensée issue des textes antiques. Liberté de pensée, tolérance, épanouissement de l'individu. Je crois que mon père, mes maîtres et plus tard mes mécènes ont eu à le regretter, car c'est bien naturellement que tous ces préceptes ont été miens et que j'en ai abusé ! »
Peut-être l'artiste était-il comme ça , mais ça ne facilite pas la lecture...
L'idée de l'écriture à la première personne est très bonne, car elle permet au lecteur de se sentir proche de la situation du narrateur.
La fin du livre est consacrée à un petit rappel de où la société et les sciences se situaient à l'époque, ce qui permet de remettre les pendules à l'heure par rapport à la vie et aux connaissances de l'époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Coryne1966
  26 janvier 2020
Mano Gentil est une écrivaine française, née à Grenoble. Avant de se consacrer à l'écriture, elle a exercé plusieurs métiers tels que responsable de communication, journaliste et directrice de cabinet d'un homme politique. "Léonard de Vinci, un drôle d'oiseau" a été écrit en 2019.
On ne présente plus Léonard de Vinci et pourtant, j'ai appris beaucoup de choses dans ce livre destiné à la jeunesse (à partir de 10 ans à mon avis). On y découvre la vie de Léonard de Vinci, écrite à la première personne. Cela rend le personnage plus proche du lecteur.
On découvre un Léonard de Vinci, curieux et passionné mais aussi quelqu'un qui n'en faisait qu'à sa tête. Il commençait beaucoup de commandes qu'il ne finissait pas même lorsqu'il avait été payé. Ce récit "casse" un peu le portrait doré de l'artiste.
Le texte est assez simple et il peut être compris par des jeunes de fin de primaire ou de collège très facilement. Pour compléter l'étude, le livre comprend une "ouverture sur le monde". A la fin de l'ouvrage, on retrouve la vie résumée de Léonard de Vinci, ses œuvres principales, les faits importants historiques et de société à la même époque en France et ailleurs.
Je viens de découvrir cette collection "Oskar Editions" et j'aimerais lire d'autres titres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Linelo
  29 juin 2019
Dans cette courte biographie, l'auteure nous présente Léonard de Vinci sous un angle particulier, celui d'un artiste curieux et passionné, mais aussi d'un homme avec ses faiblesses et ses défauts qui n'en faisait qu'à sa tête. J'ai aimé ce parti pris qui change de l'image dorée que l'on donne habituellement de lui et j'ai appris à le découvrir sous un autre visage, comme sa fâcheuse tendance à ne pas terminer ce qu'il entreprenait mais à multiplier quand même les projets malgré les soutiens financiers conséquents dont il disposait et la pression des mécènes. le choix d'écrire à la première personne et le style, presque poétique, de l'auteure rendent l'artiste encore plus proche de nous, comme s'il se confiait et nous donnait ainsi accès à ses réflexions et ses choix.

J'ai aussi aimé trouver des informations sur le contexte historique et culturel de l'époque, croiser les grands noms de la Renaissance que Léonard de Vinci a côtoyés, admirés ou avec qui il a été en concurrence, mais je suis restée un peu sur ma faim car les chapitres sont courts et j'avais très envie d'en apprendre plus sur sa vie, l'accent étant plutôt mis ici sur ses visions d'artiste.
Lien : http://ocalypso.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CDIW
  11 juillet 2020
Quand on a lu la trépidante et pittoresque Enquête sur Léonard dans la collection "Les savantissimes" ou découvert la décoiffante collection "100% bio", ce récit à la première personne que ne justifie aucune intrigue paraît bien insipide et totalement dénué d'aventure. Très artificiel. Autant lire un vrai documentaire sans passer par la première personne. Bof bof bof...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LineloLinelo   29 juin 2019
Je voulais cette souffrance tout à moi. Je souhaitais la comprendre, la pétrir entre mes pinceaux, la colorer de ma peinture à l'huile. [...] Je voulais que tout soit en demi-teintes pour laisser entrevoir que les certitudes n'existent pas, que le doute en revanche est toujours là. Il me fallait aussi laisser supposer que cette pensée incertaine était toute à elle, à la Joconde, et que je n'étais que celui qui en trace le contour. Son sourire, et j'en suis encore là aujourd'hui, ne devait ressembler à aucun autre. Pour moi, il n'avait jamais existé et devait seulement représenter la pensée face au monde trouble des hommes. Mona Lisa me disait tant de choses sans parler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LineloLinelo   29 juin 2019
- Ton plus gros défaut est ta fainéantise ! Tu commences tout et tu ne finis rien. Mais peut-être me diras-tu qu'il ne s'agit pas de flemme, mais plutôt de ne pas finir pour ne jamais toucher à la perfection.

- La perfection n'existe pas !
Commenter  J’apprécie          20
Gribouille_idfGribouille_idf   26 décembre 2019
Lisa Gherardini n’avait rien qui pût m’émouvoir autant que ce que je m’employais à reproduire sur la toile : le mystère.
Commenter  J’apprécie          30
Gribouille_idfGribouille_idf   27 décembre 2019
Pour moi, disséquer des cadavres, ce n’était pas seulement comprendre la mécanique du corps, mais aussi saisir le sens de l’univers en son entier, car, j’en suis convaincu, l’homme et l’univers sont indissociables dans leur fonctionnement.
Commenter  J’apprécie          10
Gribouille_idfGribouille_idf   27 décembre 2019
Je suis heureux de me réfugier au plus près du ciel et de ses oiseaux qui planent au-dessus de ma tête. C’est ici aussi, dans ces collines couvertes d’olivier, que j’ai saisi toute la puissance de la nature.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Mano Gentil (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mano Gentil
"Dans la tête des autres" de Mano Gentil, aux éditions Calmann-Lévy. Rédaction et lecture de la chronique littéraire : Karine Fléjo.
autres livres classés : renaissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1117 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre