AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Mano Gentil (Autre)
EAN : 9791021407305
99 pages
OSKAR ÉDITEUR (28/01/2021)
3.3/5   5 notes
Résumé :
Blaise, un écolier un peu rêveur, s'est laissé piéger par Kevin, le grand frère de son meilleur copain, jamais en retard d'un mauvais coup. Notre héros doit maintenant assumer l'un des pires mensonges qu'on puisse mettre dans un mot d'excuse : "Rendre visite à ma grand-mère pour ses derniers instants." La maitresse a tellement bien marché que Blaise doit improviser : l'aïeule moribonde s'appellera donc Paulette. Mais que va penser l'adorable Mounette, sa vraie grand... >Voir plus
Que lire après Tout le monde l'appelle Paulette !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
"Tout le monde l'appelle Paulette".

Mais qui donc?
Une voisine, une mamie, le lapin en première de couverture?
Nous le saurons bien assez tôt, le roman est mince et trève de bavardages, nous avons envie de nous y mettre.

Histoire.
C'est une histoire d'enfants que nous proposera l'auteur Mano Gentil.
Le petit Blaise, 10 ans, est placé chez un copain pour arranger la maman le temps d'une affaire.

Il devra à intégrer d'autres règles familiales ( c'est souvent le cas en visitant la famille des autres) et parfois, cela viendra heurter quelques uns de ses commandements sacrés éducatifs.
La bande prévoiera l'école buissionnière dans des circonstances à découvrir ( lui, son copain et aussi son frère de 15 ans): c'est l'heure du relax time entre garçons.

Blaise nous amusera de cette culpabilité qui commencera à lui donner des sueurs froides ( "c'est signe qu'on l'a bien élevé ", diraient des mamans lectrices, " Fait-il des cauchemars? C'est bien ça, les cauchemars, ça nous rassure...")

Et Paulette dans tout ça?
Bien que Paulette ne soit pas le centre d'attention du roman, elle va permettre de détourner l'attention du personnage, des lecteurs, de désamorcer une situation tendue avec laquelle Blaise avait maille à partir.
Le garçon peut s'adapter à bien des choses, on le comprend, à la séparation des parents par exemple, vivre avec l'un, puis vivre avec l'autre ( les parents se surveillent dans leurs paroles mais établissent de bons rapports).
Il n'empêche qu'on est fait comme on est fait et tout le monde n'est pas à l'aise avec le mensonge par contre( même aussi petit soit-il). Que penserait son père?
Et sa mère?
Et la maîtresse?
L'auteur fera t-il entrer en jeu la confiance que les parents ont placé en Blaise?

L'auteure Mano Gentil s'est montrée très adroite, dressant rapidement autour de Blaise une galerie de personnages très ordinaires mais peu banales qui nous feront sourire.
Pendant que le mensonge travaillera Blaise à petits feux, il y aura des petits échanges qui feront le sel de la comédie, entre les adultes et Blaise, entre Blaise et son copain, avec les adultes entre eux. Ce mensonge de trop s'infiltrera finement et avec humour dans les conversations, laissant des quiproquos en suspens, donnant l'impression de conversations en croque en jambe qui nous laisseront coi.
Paulette sera l'Arlésienne. Tout le monde s'inquiétera de la santé de Paulette mais peu la connaitra.
Mais qui est alors Paulette au fait?

C'est à découvrir.
On a aimé
Commenter  J’apprécie          40
Blaise passe le week-end chez son copain Jack. Pas très motivés pour reprendre l'école, ils montent un plan infaillible : faire croire à la mère de Jack qu'il y a une journée pédagogique (donc pas école pour les élèves) et écrire un mot d'absence pour la maitresse. L'excuse de Blaise : il doit passer du temps avec sa grand-mère qui est sur le point de mourir. Tout semble parfait ! Sauf que le poids du mensonge va très vite peser sur Blaise…


Un court roman sur le mensonge, dans toutes ses formes. Un peu d'humour, de la vie de famille, un sauvetage de lièvre… Une lecture sympathique mais pas mémorable.
Commenter  J’apprécie          00
Quel est le prix du mensonge ? La culpabilité !

Pour passer la journée avec son ami, Blaise accepte que le frère de son meilleur ami remplisse son billet de justification d'absence.

Or ce dernier choisit d'indiquer comme raison l'état critique de sa grand-mère. Alors même que les grands-mères de Blaise sont heureusement en parfaite santé.

Le retour à l'école se fait avec une grande anxiété pour le jeune garçon qui a très peur que le mensonge soit éventé.

C'est alors que sa maman renverse un lièvre qu'elle ramène chez elle et que le garçon choisit d'appeler Paulette. Mais c'est aussi le prénom qu'il invente pour sa grand-mère malade...

J'ai beaucoup aimé ce récit, car il multiplie les situations cocasses et introduit la question de la simulation à différents niveaux.

En effet, il y a ce que cachent les enfants, mais aussi ce que cachent les adultes. C'est donc la découverte de l'adaptation des règles qui apparaît en fond.

Enfin, il y a l'angoisse générée par la peur de se faire prendre et l'humiliation qui peut en découler.

Une leçon de vie en quelque sorte !

Lien : https://www.nouveautes-jeune..
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Mano Gentil (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mano Gentil
"Dans la tête des autres" de Mano Gentil, aux éditions Calmann-Lévy. Rédaction et lecture de la chronique littéraire : Karine Fléjo.
autres livres classés : mensongesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (11) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1501 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *}