AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080662112
Éditeur : Flammarion (04/01/1994)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 13 notes)
Résumé :

S'il est une histoire d'amour, c'est entre Guy-Noël et sa grand-mère. L'esprit moqueur, elle affuble tout un chacun de sobriquets, la moindre de ses fréquentations étant "Jupiter", le Diable et ses suppôts, aussi couettus et cornus que les loups-garous qui hantent ses nuits d'insomnie. Au sein de toute cette faune, sans compter les oies au pitoyable destin, l'enfant orphelin s'épanouit comme la folle avoine en pays sarladais....

Merveilleux Pé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
domisylzen
  19 septembre 2017
Autobiographie de terroir bien agréable ou l'auteur, devenu ambassadeur, raconte ses souvenirs d'enfance. Il nait à la fin de la première guerre mondiale dans le Périgord. Il sera élevé par sa grand-mère et ne parle que le patois.
Une plongée à l'époque ou l'Homme côtoyait de près la nature, suivant ses cycles. Guy Georgy intégrera l'école de la République, gagnera un concours et décrochera une bourse pour suivre des études au collège de Sarlat.
Très bien écrit, très bien rythmé, je me suis laissé emporter par cette vague de ruralité d'un autrefois authentique.
Commenter  J’apprécie          300
Vermeer
  16 décembre 2015
Souvenirs d'enfance de l'auteur né en 1918 de père inconnu et rapidement orphelin. Il est élevé dans un grand dénuement dans le Périgord par sa grand-mère illettrée qui ne parle que patois mais qui lui apprend l'usage des plantes, l'ouvre à la nature. Guy rentre à l'école et grâce à des bourses poursuit des études brillantes. Il deviendra ambassadeur !
Commenter  J’apprécie          30
Chasto
  15 novembre 2017
L'auteur nous entraîne avec ses mots et souvenirs sur la route d'une enfance d'un ailleurs qui pourtant n'est pas si loin aux regards de tous et de chacun.
Très belles découvertes d'une société aux regards aussi durs que les instants qu'elle eut à affronter en ces temps là; ceux qui sont déjà devenus hier.
Commenter  J’apprécie          10
Wyoming
  08 mai 2018
Les souvenirs d'enfance heureuse d'un ambassadeur qui se souvient de ce temps vécu dans le Périgord auprès de sa grand-mère qui lui enseigna le nom des plantes, le goût de la nature, le tout vraiment bien écrit.
Commenter  J’apprécie          11
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sandylohsandyloh   07 octobre 2016
Les matins de janvier en Périgord sont toujours brumeux et glacés, et je m'imagine sans peine le tableau de cette frêle jeune fille de vingt ans, frissonnante dans ses pauvres habits et s'efforçant de réchauffer, dans le hall ouvert à tout vent de cette halte campagne,un nourrisson de deux mois...
... Ce retour au bercail était si pitoyable que j'ai su, bien plus tard, par ma tante que ma pauvre mère avait pleuré pendant plus de trois jours. Heureusement la rudesse paysanne ne s'accommode pas des pleurs, il faut accepter son destin et faire face, c'est ce qu'elle fit ; elle restait en Périgord jusqu'à mon sevrage, me laisserait à la maison et repartait gagner sa vie à Paris...
... Elle revint pourtant, pendant les années qui suivirent, ... mais j'étais trop petit et trop peu attaché à elle pour m'en souvenir...
... L'hiver suivant, elle revint encore quelques jours, mais elle prit froid dans l'impitoyable gare du Buisson et attrapa une pleurésie, ...
.... Elle revint aux Landes et s'alita...
... Je revois avec une grande netteté son visage émacié et ses grands yeux noirs pleins de larmes qui me fixaient ; on m'inclina vers elle pour que je l'embrasse, elle était en transpiration, on me retira vivement, on m'habilla et on me confia à des voisins...
... Je restais seul, orphelin de tout, en compagnie de mes oies, sans conscience de mon état et sans chagrin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sandylohsandyloh   11 octobre 2016
C'était un après midi du mois de juin où la vallée de la Dordogne ne m'avait jamais paru aussi belle, avec ses collines couronnées de bois sombres, ses prairies verdoyantes et cette incomparable douceur fleurant les foins coupés. Bien qu angoissé par l'approche de l'examen, je me sentais heureux de vivre dans un si beau pays et plein de confiance envers l'homme qui me protégeait et me conduisait à la découverte du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : grands-parentsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
789 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre