AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Al Milgrom (Illustrateur)
EAN : 9780785137887
192 pages
Éditeur : MARVEL - US (29/07/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
It was the best of times, it was the worst of times - it was a thousand years from now, where the Guardians of the Galaxy help humanity rebuild after waves of alien invasions! But while Earth's in turmoil, threats rise from two other worlds: one of them living, the other gone mad! See the future's past today! Featuring the introduction of Nikki and the origin of Starhawk! Guest-starring the Silver Surfer!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  10 juin 2016
Ce tome fait suite à Earth shall overcome ("Marvel Super Heroes" 18, "Marvel two-in-one" 4 & 5, "Giant size Defenders"5, "Defenders" 26 à 29). Il contient les épisodes 3 à 12 de la série "Marvel presents", initialement parus en 1976. Steve Gerber a écrit les scénarios des épisodes 3 à 7 et 9. Roger Stern a écrit les scénarios des épisodes 10 à 12. L'épisode 8 est essentiellement composé d'une réédition d'une partie de l'épisode 2 de la série "Silver Surfer", écrit par Stan Lee, dessiné par John Buscema et encré par Joe Sinnott. al Milgom a dessiné tous les épisodes, encré par Pablo Marcos (épisode 3), lui-même (épisodes 4 & 9), Howard Chaykin (épisode 5), Terry Austin (épisode 6), Bob Wiacek (épisodes 7, 10 à 12). "Earth shall overcome" et "The power of Starhawk" ont été réédités dans Tomorrow's Avengers - Vol. 1.
Après avoir aidé à débarrasser la Terre des Badoons, les Gardiens de la Galaxie aident à la reconstruction. Mais ils s'aperçoivent bien vite qu'ils ne sont pas faits pour une vie civile, sur Terre. Ils décident de réembarquer à bord de leur vaisseau spatial le "Captain America". L'équipe se compose du major Vance Astro, de Martinex, de Yondu, de Charlie-27 et de Starhawk. Ce dernier les informe qu'ils doivent enquêter sur une étrange entité spatiale (plus tard appelée Karanada) qui se nourrit de l'énergie libérée par l'explosion de galaxies. En route, ils sont attaqués par un petit vaisseau terrien, à bord duquel ils récupèrent Nikki, la dernière survivante de la planète Mercure. Leurs pérégrinations vont les amener à affronter Karanada, à séjourner sur une planète ressemblant à la Terre du début des années 1980 (épisode 5), à récupérer un appareil enregistreur ayant conservé la première rencontre du Silver Surfer avec les Badoons sur Terre, à se battre contre les arcturiens, et à faire des réparations sur la base spatiale géante Drydock. En cours de route, ils auront découvert les origines de Starhawk, et le lien qui l'unit à Aleta.
Steve Gerber continue de narrer les aventures des gardiens de la galaxie, cette fois-ci sans intervention de superhéros du vingtième siècle, et en restant en l'an de grâce 3015. Il s'agit d'une forme de science-fiction de type "space opera", avec voyage stellaire en vaisseau spatial, des distances entre étoiles parcourues en quelques heures, sans explication particulière sur le mode de propulsion. Steve Gerber conserve la composante superhéros. Chacun des personnages dispose d'un superpouvoir : la télékinésie pour Vance Astro, la superforce et super-résistance pour Charlie-27, la capacité de générer du chaud et du froid pour Martinex, des flèches guidées par les harmoniques du sifflement pour Yondu (et une forme de sagesse shamanique), une super agilité (et des cheveux en flamme) pour Nikki, et la capacité de vol autonome ainsi qu'une forme d'omniscience pour Starhawk. Il y a également les tenues vestimentaires qui évoquent des costumes moulants de superhéros (Charlie-27 conservant un masque alors qu'il n'a aucune identité secrète à protéger).
Côté science-fiction, Gerber incorpore des voyages dans l'espace, des races extraterrestres anthropoïdes (avec les méchants Badoons ressemblant à de répugnants lézards), des individus à tête de chien, et des êtres humains à l'autre bout de la galaxie (probabilité proche de zéro dans la réalité). Il utilise des approximations franchement fausses pour les distances stellaires (pas très aidé par les dessins de Milgrom qui n'a aucune compréhension de ce type de distance).
Pourtant les épisodes écrits par Gerber présentent un pouvoir de séduction et de divertissement assez élevé. Pour d'anciens lecteurs des éditions Lug, l'épisode 5 sera resté dans les mémoires. Astro, Charlie-27; Nikki et Yondu se retrouvent sur une planète éloignée, dans une ville qui ressemble en tous points à New York, sauf pour ses habitants extraterrestres. Les GotG (Guardians of the Galaxy) doivent échapper aux griffes de la pègre et acheter un composant électronique. Ils sont pris à partie de toute part par des habitants peu amènes. La révélation finale sur ces comportements constitue un commentaire social sur la vie moderne urbaine toujours aussi mordant.
L'affrontement contre Karanada est également délirant et ébouriffant, inventif et inattendu. Steve Gerber est capable de tout, y compris d'un ennemi à la véritable forme imprévisible, avec une cathédrale abritant une secte peu commune. Après ce passage aussi délirant que séduisant par son anticonformisme, Steve Gerber laisse la place à une réédition d'une partie de l'épisode 2 de la série Silver Surfer car il était trop occupé à promouvoir la campagne présidentielle de Howard the Duck (véridique). Il revient pour le premier épisode des origines de Starhawk, toujours aussi surprenant, et il quitte la série. On peut supposer que la notoriété du canard Howard l'ait accaparé. Roger Stern explique qu'il a dû reprendre la série dans des délais très contraints et que de surcroît Gerber lui a expliqué qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il voulait mettre dans la deuxième partie des origines de Starhawk. Les épisodes de Gerber possède une verve étonnante (l'homme topographique), avec un ton irrévérencieux et des approximations énormes (les distances stellaires élastiques, la situation des enfants d'Aleta, ou encore la composante superhéros superflue). Les épisodes de Stern perdent la dimension sociale pour se recentrer sur l'action efficace.
Allen Milgrom réalise des dessins de type descriptif, assez méticuleux (pour des comics) présentant une bonne densité d'information visuelle. En fonction des encreurs, l'apparence est plus ou moins fignolée, plus ou moins jolie. Il convient de mentionner le travail détaillé réalisé par Terry Austin sur l'épisode 6. La mise en page de Milgrom oscille de dessin en double page, à 10 cases par page, en fonction des exigences de la séquence concernée. le langage corporel et les expressions des visages manquent de nuances. Les manifestations des superpouvoirs ne sont pas très originales, plutôt fonctionnelles, se conformant aux stéréotypes de l'époque. Les scènes d'action vont de découpages heurtés, à une mise en scène ingénieuse (Charlie-27 bondissant sur la coque extérieure de Drydock). Pour un lecteur d'aujourd'hui, il s'agit de dessins un peu appliqués manquant un peu de grâce, mais transcrivant correctement l'histoire en images.
Il est probable que ces histoires n'offriront que peu d'attrait pour des lecteurs qui n'ont pas déjà un petit faible pour Steve Gerber, ou une soif de connaissance pour les personnages les plus obscurs de l'univers partagé Marvel. Pour ceux qui ont déjà eu un accès partiel à quelques uns de ces épisodes, c'est l'occasion de tout remettre dans l'ordre et de plonger dans un opéra de l'espace mâtiné de superhéros, avec une dimension sociale et spirituelle peu conventionnelle, avec des dessins compétents sans être inoubliables. Cette série s'est arrêtée avec l'épisode 12 de "Marvel presents". Les apparitions suivantes des Guardians of the Galaxy sont regroupées dans Tomorrow's Avengers - Vol. 2 ("Thor Annual" 6, "Avengers" 167 & 168, 170 à 177 et 181, "Ms. Marvel" 23 "Marvel Team-up" 86, "Marvel Two-in-one" 61 à 63, et 69).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
488 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre