AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330154523
288 pages
Éditeur : Actes Sud (18/08/2021)
3.77/5   11 notes
Résumé :


Pour honorer la promesse faite à leur fils Eldfell de l’emmener voir les baleines en Islande, Ayden et Sasha sont de retour là où tout a commencé pour eux. Mais neuf ans après, l’île a bien changé et la vulnérabilité nouvelle de leur enfant teinte d’inquiétude l’euphorie du voyage tant attendu.

Chauffeur de bus, Guðmundur arpente inlassablement chaque jour la route circulaire. À la nuit tombée, il se rêve écrivain et couche sur l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
GoodBooksGoodFriends
  23 septembre 2021
Il y a des romans comme ça, pour lesquels le titre annonce clairement le contenu.
La mélancolie des baleines, ça sent la poésie, le voyage, le dépaysement, la tristesse aussi un peu.
Et en effet, c'est un magnifique et douloureux voyage que j'ai entrepris avec les personnages de ce roman.
Qu'il s'agisse de Guðmundur, le conducteur de bus sur la route 1, d'Ayden et Sasha, revenus sur des lieux qu'ils ont tant aimés, mais accompagnés cette fois de leur fils Eldfell, ou d'Arna, de retour dans la maison de son enfance, après s'en être tenue éloignée pendant 25 ans ; chacun d'entre eux suit un chemin qui semble tracé de longue date, répond à un appel auquel il ne peut se soustraire.
Y a-t-il beaucoup de terres à la présence aussi forte que celle de l'Islande ?
Des terres dont le seul fait d'accueillir une histoire suffit à donner à celle-ci une couleur, une poésie, une magie sans pareilles ?
Je suis peut-être plus sensible que d'autres à l'attrait de ce pays mais le climat, les paysages, les croyances, tout m'embarque.
J'ai été très touchée par ces personnages, prisonniers de leur tristesse, touchée par leur rencontre. J'ai été très émue également par le récit des échouages massifs de cétacés sur les côtes islandaises, par les efforts des sauveteurs pour les aider, par la fatalité à laquelle on ne peut parfois échapper.
Il y a une grande pureté dans ce texte ; Eldfell, le petit garçon, m'a d'ailleurs souvent fait penser à Robbie dans Siderations de Richard Powers, pour celles/ceux qui l'ont lu.
Il s'agit ici de "porter soin", se porter soin à soi, porter soin aux autres, porter soin aux animaux...
Une magnifique lecture que je ne peux que vous recommander afin de vous laisser gagner par la mélancolie des baleines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kristelllibraire
  22 septembre 2021
C'est beau et d'une grande poésie, cette langue travaillée comme un bel ouvrage. Elle demande à être apprivoisée, et nous oblige, nous lecteurs, à nous mettre au diapason d'un rythme lent, des personnages qui prennent la vie à rebours des Hommes Pressés.
Pour autant, on sent une urgence dans le roman, celle qui crée la tension dramatique : quelle menace plane sur la vie d'Eldfell, pourquoi ces baleines meurent-elles ? Quel est le secret d'Arna ? Je vous laisse le soin de découvrir ces personnages dont Arna est ma préférée.
Liés comme pour une tresse, ces êtres nous transcendent et donnent espoir dans l'être humain. Et dans ce qu'il peut avoir de plus beau : l'accueil de l'Autre, l'entraide et la beauté malgré le monde qui s'effondre.
Un roman fort, exigeant et inoubliable.
Commenter  J’apprécie          60
MAPATOU
  06 août 2021
Lu dans le cadre du Prix Nouveau Talent Cultura 2021. Je remercie Cultura et les Editions Gaïa pour l'envoi de ce roman.
J'ai eu du mal au début à entrer dans cette histoire. Je n'arrivais pas à faire du lien entre ces 5 personnages qui alternaient au fil des pages.
Puis je me suis laissée prendre par l'écriture de Philippe Gerin qui rend parfaitement l'ambiance des paysages de l'Islande, des croyances des Islandais et de leurs caractères. Son style m'a beaucoup fait penser à celui de Herborg Wassmo (Le livre de Dina).
La poésie qui se dégage des pages finit par mettre au jour les liens que l'Univers a tissé entre les 5 protagonistes de l'histoire afin de les réunir et de combler la peur que chacun porte dans son coeur.
Le personnage de Eldfell, petit garçon malade, et les baleines échouées sur la plage noire permettront aux adultes de se réapproprier leurs vies.
Finalement un excellent moment de lecture. Il faut se laisser emporter par le souffle et la poésie de cette histoire.
Commenter  J’apprécie          30
louiz_bc26
  30 juillet 2021
Ce roman respecte en tout point son titre : à la fois poétique et dépaysant, il saura vous embarquer ! L'histoire est construite comme une littérature nordique malgré la nationalité française de son auteur (Philippe Gerin). Nous suivons trois histoires distinctes au début puis emmêlées par la suite : celle de Gudmundur, chauffeur de bus, Arna, sorcière des bois et Eldfell, jeune garçon extraordinaire. Chacun ont leurs peines et vont s'entraider lors d'une nuit d'éclipse apocalyptique. le lien avec les baleines est très présent dans ce pays nordique qu'est la Norvège. Ces animaux marins apportent la poésie, touche finale à ce livre majestueux, sans pour autant oublier d'alerter sur la détresse écologique actuelle.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Actualitte   06 juillet 2021
À travers les trajectoires de personnages meurtris, mais n’ayant pas renoncé à faire l’expérience de la bonté et de la beauté, Philippe Gerin dessine une fraternité nouvelle dans un monde en lambeaux. Il signe un roman lumineux et onirique, à la poésie entêtante.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
StelphiqueStelphique   28 août 2021
La trop longue solitude assèche le verbe et le désir d’autrui.
Commenter  J’apprécie          110
lenalaplayalenalaplaya   13 août 2021
Elle n'a pas pu faire autrement que de se résoudre à l'immobilité. C'était s'arrêter ou mourir. Elle a choisit de vivre. Le monde est trop vaste pour en retourner tous les recoins.
Commenter  J’apprécie          10
GoodBooksGoodFriendsGoodBooksGoodFriends   23 septembre 2021
Toute cette beauté a existé pour toi. Pour toi aussi. Elle doit toujours rester une inspiration et un élan. Ce n'est que poésie. La poésie est tout ce qui reste quand le monde est en morceaux.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Philippe Gerin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Gerin
Philippe Gerin - La mélancolie des baleines - Gaia
autres livres classés : baleineVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
967 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre