AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782916002224
200 pages
Éditeur : Editions de l'Attribut (06/06/2012)
4/5   1 notes
Résumé :
Chercheur, économiste et grand amateur de danse, Patrick Germain-Thomas nous livre une étude précise sur l'émergence de la danse contemporaine en France des années 70 à aujourd'hui autant qu'un manifeste formulant les combats à mener pour sa reconnaissance.

En dépit de l'évidence avec laquelle la danse contemporaine s'est imposée sur les scènes françaises et étrangères, elle éprouve encore des difficultés à pénétrer la société dans son ensemble. Sa di... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pleasantf
  19 avril 2016
Dans cet essai, l'auteur analyse le fonctionnement du secteur de la danse contemporaine en France, qui relève à la fois du marché et du soutien public et se demande dans quel mesure ce fonctionnement est apte à remplir les attentes du public et à familiariser la société avec cet art.
A partir du constat que la danse contemporaine occupe aujourd'hui une certaine place dans le paysage culturel du pays, l'auteur commence par en retracer les racines historiques, aux Etats-Unis et en Allemagne, avant d'analyser les raisons du soutien décisif apporté à cet art par les pouvoirs publics à partir des années 70. Il évoque en particulier le rôle déterminant de Michel Guy, fondateur du Festival d'Automne en 1972 puis secrétaire d'état à la Culture de 1974 à 1976, et celui de Jack Lang, à la tête du théâtre de Chaillot et du Festival de Nancy avant de devenir ministre de la Culture en 1981. Ce soutien a été apporté pour des raisons économiques (la danse contemporaine était moins couteuse que la danse classique logée dans les grosses institutions budgétivores qu'étaient l'Opéra de Paris ou les théâtres municipaux), pour des raisons artistiques (la danse contemporaine a connu un foisonnement dans les années 60 et 70 qui bouscula le conservatisme du ballet de l'Opéra et ne pouvait être ignoré) et pour des raisons politiques (la danse contemporaine était un bon symbole de dynamisme et d'ouverture et pouvait contribuer au rayonnement de la culture française). Peu à peu, la danse a donc pris sa place dans la panoplie des interventions publiques dans le monde de la culture.
Patrick Germain-Thomas fait alors le constat du fossé existant entre le monde de la danse contemporaine et le grand public et dans la deuxième partie du livre, la plus intéressante, va en chercher les raisons dans le fonctionnement de ce secteur, assimilable à celui d'un marché subventionné, et en particulier dans les interactions entre les artistes, les diffuseurs et les tutelles publiques. Il montre comment le système repose de manière massive sur le régime de l'intermittence, qui apporte des avantages mais aussi des inconvénients. Indissociables du régime de l'intermittence, les mécanismes du marché subventionné qui associent à la fois diverses formes de soutien public et des relations marchandes entre les compagnies et les diffuseurs, sont analysés. L'auteur décrit un marché dans lequel la création est privilégiée au détriment de la diffusion, notamment du fait du système des coproductions et de la faible rémunération apportée par la vente d'un spectacle une fois celui-ci créé. Les relations entre les différents acteurs sont analysées de manière très pertinente et permettent de bien saisir les différents enjeux et motivations à l'oeuvre dans ce milieu. L'auteur dévoile aussi les contradictions inhérentes au système en place dans lequel les pouvoirs publics subventionnent largement certaines compagnies établies tout en finançant en permanence la production de nouveaux spectacles par de nouveaux entrants, ce qui est à l'origine d'une instabilité chronique du marché de la danse. Il montre aussi les limites et l'opacité des jugements esthétiques à l'oeuvre dans le secteur.
Dans une dernière partie, Patrick Germain-Thomas se demande comment ancrer plus profondément la danse contemporaine dans le public. Il émet plusieurs idées comme le développement d'une critique non journalistique et non subjective qui permette de confronter le monde de la danse à des regards extérieurs et de diffuser une connaissance des spécificités de cet art en dehors de son microcosme. Il développe aussi l'idée de l'éducation du public et de la pédagogie, l'idée de mécanismes incitatifs en faveur d'une diffusion accrue des spectacles y compris à l'international.
Je recommande vivement la lecture de cet essai à toute personne ayant un intérêt pour le monde du spectacle vivant et de la danse contemporaine en particulier et désireuse d'en comprendre le fonctionnement sous les angles économiques et institutionnels.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


autres livres classés : Danse contemporaineVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs (1) Voir plus