AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Rizzoli et Isles tome 6 sur 12

Philippe Safavi (Traducteur)
EAN : 9782298022155
France loisirs (01/01/2009)
3.86/5   117 notes
Résumé :
"J'ai péché", peut-on lire en lettres de sang près du corps d'une jeune femme retrouvée sauvagement assassinée en cette nuit de Noël. La seule piste dont dispose l'inspecteur Jane Rizzoli la mène à son ennemie de toujours, la psychiatre Joyce O'Donnell. Spécialisée dans les tueurs en série, elle est membre de la Fondation Méphisto, une société secrète composée de riches excentriques qui consacrent leur temps libre à étudier et combattre le Mal. A mesure que les cada... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 117 notes
5
6 avis
4
9 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis

NicolaK
  18 juin 2022
En compagnie du diable, 6e tome de la saga Rizzoli & Isles est encore un volume que j'estime incontournable dans la bibliographie de l'auteure, que je connais pourtant bien mais qui ne cesse de me surprendre.
Dans une ambiance qui devrait s'avérer festive (du moins pour certains), puisque c'est Nowel, un empêcheur de s'éclater en rond a décidé de gâcher la fête en assassinant une femme et en la démembrant, et ce dans une demeure plutôt macabre. Et si Jane n'est pas vraiment férue de tout ce qui est réveillon et tout le toutim, il n'en est pas de même pour Maura.
Pour parfaire son crime, l'assassin a laissé un message sur le corps de la malheureuse "J'AI PECHE"
Le Dr Joyce O'Donnell, qui nourrit une passion pour les meurtriers au point de vouloir écrire un livre sur le sujet, a également été appelée sur les lieux. L'enquête mène très rapidement vers une organisation, "Le Méphisto Club", prétendant lutter contre le mal, et réunissant une brochette de personnalités haut placées. Mais quand un autre cadavre est découvert, selon le même mode opératoire est assorti d'une autre phrase sybilline, le mal semble être venu réclamer son dû.
Ce volume de Tess Gerritsen diffère des autres, puisque jusqu'ici, les tueurs étaient bien humains et cette petite excursion vers un domaine qu'on pourrait qualifier de fantastique surprend au premier abord. Elle évoque la bible, les démons... mais l'auteure prend bien soin de ne pas trancher, laissant planer le doute. Donc que les allergiques au fantastique ne passent pas leur chemin. Ce n'est pas parce que les membres du "club" y croient dur comme fer que c'est la réalité.
L'auteure nous plonge dans la tête de chacun de ses personnages, principaux et secondaires, et quelle immersion ! Ce souci du moindre détail est plus que remarquable.
Deux intrigues sont menées de front, et bien entendu, le puzzle se mettra en place tout à fait naturellement. Je ne m'étendrai pas sur la seconde pour ne pas trop en dire. Ce serait vraiment dommage. Je dirai juste que cette partie du livre, de laquelle nos deux héroïnes sont absentes suit une certaine Lily, personnage passionnant auquel vous vous attacherez tout comme moi.
Au niveau de la vie privée des personnages, notre Jane qui semble taillée dans l'airin, se rapproche de sa mère et nous en apprenons beaucoup sur son enfance et les traumatismes qui ont fait ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Des passages plus que touchants, qui m'ont vraiment émue, et ça fait beaucoup de bien, en parallèle avec la noirceur de l'intrigue.
Maura est différente, avec ce mélange d'optimisme et de joie de vivre qui cache également de profondes blessures, mais nous en apprendrons davantage ultérieurement. Pour le moment, j'ai encore un peu de mal à la cerner, mais peu importe, on se laisse emporter et c'est l'essentiel. Un peu agaçante, souvent dirigée par ses hormones, mais très attachante.
J'ajouterai s'il en était besoin que ce livre est un page turner, plus on avance plus on veut savoir. Les rebondissements foisonnent, on s'interroge, on frissonne.. Zéro longueur, pas d'ennui à l'horizon, juste de l'action, des sentiments, un style irréprochable. Tout le monde y trouve son compte.
On ne saura jamais si des forces obscures étaient en présence ou bien si de simples humains ont été à l'oeuvre, mais en fait je ne me suis même pas posé la question. C'était secondaire et sans importance. du moins, ça ne m'a pas dérangée du tout. L'auteure a privilégié l'ambiguïté, soit, ça me va.
Ce livre est l'un de ses meilleurs, et plus j'avance dans la saga, moins je suis déçue. À votre tour, maintenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3514
PiertyM
  29 juillet 2015
Un thriller frémissant! On se torture l'esprit avec des interrogations sur les intérêts aussi dispersés des personnages au début de la lecture d'autant plus que entre la narration et des faits de grande envergure, il y a entre les pages un journal intime dont les personnages atterrissent brusquement, des soucis de part et d'autres ne sont pas les mêmes mais quand les morceaux commencent à s'encastrer, les choses deviennent plus qu'intéressantes, la course vers la montre devient une question de vie et de mort, parfois on avance, parfois on recule pour mieux cerner l'esprit de l'auteure dans ce Mephisto Club, puis on s'émerveille de plus en plus, et la fin c'est la plus grande surprise! Un bon Thriller ésotérique!
Commenter  J’apprécie          330
LePamplemousse
  24 février 2014
Décidément, j'aime beaucoup la série des « Rizzoli et Isles », ces deux femmes auxquelles je me suis attachée au fil des histoires. Jane Rizzoli est inspecteur de police et son amie Maura Isles est médecin légiste.
Dans ce volume, on a affaire à un meurtre particulièrement atroce, une femme a en effet été retrouvée démembrée. Nos deux héroïnes vont donc avoir du pain sur la planche pour découvrir l'identité à la fois de la victime et aussi du coupable. Elles nous entraînent avec elles dans une enquête aux relents satanistes, et nous retrouvons à cette occasion quelques personnages assez emblématiques et pas franchement sympathiques, qu'on a déjà eu l'occasion de croiser lors d'une enquête précédente.
Dans ces romans, la vie privée des protagonistes prend encore une fois une place très importante et permet de s'attacher davantage à ces deux femmes aussi différentes qu'intéressantes.
Ne pas avoir lu les épisodes précédents ne gêne cependant pas du tout la compréhension de l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
XS
  19 octobre 2020
L'atmosphère de ce sixième opus mettant en scène Jane Rizzoli, inspectrice, et Maura Isles, légiste, diffère sensiblement des cinq premiers. Après de classiques serial killers, ce tome bascule dans un style nettement ésotérique : Tess Gerritsen met ici en avant son intérêt pour la mythologie.
J'avoue que ce n'est pas mon tome préféré. Certes, Maura s'y dévoile un peu plus, sa solitude lui pèse. Certes, la famille de Jane fait des siennes : à son grand étonnement, sa maman remet en cause l'ordre établi et renvoie dans ses vingt-deux l'homme de la famille. L'occasion de quelques scènes cocasses un brin incohérentes avec l'intrigue principale. Maura et Jane sont convoquées sur d'horribles scènes de crimes avec de cabalistiques mises en scène. Une mystérieuse et puissante organisation secrète souhaite s'imposer dans l'enquête : ses membres font basculer l'intrigue dans une dimension quasi surnaturelle, ils traquent Azazel, démon supposé être à l'origine de tous ces crimes. Cette intrusion dans le monde par ailleurs très scientifique de Maura et Jane est étrange. N'étant pas spécialement attirée par cet univers, je n'ai pas retrouvé mes marques, bien que le final soit, comme pour la plupart des romans de l'auteurs, particulièrement haletant. Un petit regret :
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Kassuatheth
  22 octobre 2016
Le titre n'est pas une figure de style. Il s'agit bien d'une enquête qui a des odeurs sataniques.
Le roman commence avec un meurtre sadique qui a des relents de rites sataniques. Même si cela ne plait pas ni a Maura Isle ni a Jane Rizzoli, un groupe de chasseurs de démons vient toujours se mettre sur leur chemin.
Le suspense, et, surtout le mystère règne du début à la fin. Jusqu'à la moitié du livre, nous suivons trois histoires indépendantes. Nous soupçonnons de plus en plus qu'il doit y avoir un lien entre elles mais cela devient frustrant de ne pas pouvoir mettre le doigt dessus.
Pour ceux qui aiment les histoires sulfureuses, c'est un roman fantastique mais moi je ne crois pas à l'existence de démons vivant parmi nous. Je trouve ennuyantes toutes les explications sensées nous convaincre de la véracité de ces rites.
Le fait que vous adoriez ou non ce roman tient essentiellement à votre tolérance aux histoires de démons.
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
KassuathethKassuatheth   15 octobre 2016
À lire absolument

- A la naissance du Christ, le culte de Mithra était déjà ancien. Il fut vénéré durant des siècles par les Perses. Pour eux, Mithra était le dieu messager de la vérité. Il est né dans une grotte lors du solstice d'hiver. Sa mère, Anahita, était vierge et, à sa naissance, des bergers arrivèrent de partout apportant des présents. Il a eu douze disciples qui l'ont accompagné dans ses voyages. Il a été enterré dans une grotte avant de ressusciter. Chaque année, son ascension est célébrée comme une renais-
sance.

Elle marqua une pause pour l'effet théâtral, puis demanda :

- Ça ne vous rappelle rien?

- Mais. .. c'est l'Evangile chrétien ! s'étonna l'Américaine.

- Pourtant, des siècles avant le Christ, cela faisait déjà partie de la tradition perse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lilou08Lilou08   28 décembre 2014
— Pour ne pas oublier.
— Oublier quoi ?
— Regardez-le, docteur Isles. Il me ressemble, n’est-ce pas ?
— C’est saisissant.
— En fait, nous pourrions être frères. C’est pourquoi il est accroché ici, pour me rappeler que le mal a des traits humains, peut-être même des traits plaisants. Vous pourriez croiser cet homme, le voir vous sourire, sans imaginer ce qu’il pense de vous. Vous pouvez étudier un visage aussi longtemps que vous voudrez, sans jamais voir ce qu’il y a derrière le masque.
Il se pencha en avant. Avec le reflet des flammes sur ses cheveux, il paraissait coiffé d’un casque d’argent.
— Ils nous ressemblent, docteur Isles.
— « Ils » ? À vous entendre, on dirait une espèce à part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lilou08Lilou08   28 décembre 2014
Il demanda, sur un ton plus doux :
— Elle te fait toujours peur, n’est-ce pas ?
— Non, elle m’agace.
— Parce qu’elle sait ce qui te fait peur. Elle ne perd pas une occasion de te rappeler son existence, de mentionner son nom.
— Pourquoi j’aurais peur d’un type qui ne peut même pas remuer le bout de ses orteils ? D’un type qui ne peut pas pisser tout seul sans qu’une infirmière lui glisse la bite dans un pistolet ? Tu parles si Warren Hoyt me fait peur !
— Tu fais toujours les mêmes cauchemars ?
Elle se raidit. Elle ne pouvait lui mentir, il le saurait aussitôt. Aussi, elle préféra se taire, regardant droit devant elle, dans cette rue parfaite aux maisons parfaites.
— Moi aussi, j’en aurais si ça m’était arrivé.
Mais ça ne t’est pas arrivé. C’est moi qui ai senti la lame de Hoyt sur ma gorge, moi qui porte les traces de son scalpel. C’est à moi qu’il pense toujours, c’est sur moi qu’il fantasme.
Même s’il ne pouvait plus lui faire de mal, le seul fait de savoir qu’elle était pour lui un objet de désir lui donnait la chair de poule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lilou08Lilou08   28 décembre 2014
Il n’y avait pas une âme sur la piazzetta. Toutefois, au moment où elle allait s’écarter de sa fenêtre, elle perçut un mouvement dans l’ombre d’un porche. Elle se figea, scrutant l’endroit.
Je n’arrive pas à le voir. Et lui, il me voit ?
Puis l’intrus sortit de sa cachette, traversa la place au petit trot et disparut.
Ce n’était qu’un chien.
Elle s’éloigna de la fenêtre en riant. Toutes les ombres ne cachaient pas un monstre.
Mais certaines, si. Des ombres vous suivent, vous menacent, où que vous alliez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LydlsLydls   04 avril 2021
De quel droit me juge-t-telle ?
Jane était mariée, heureuse, et elle devenait une vraie moralisatrice. Que savait-elle sur la vie de Maura, sur ses nuits passées seule à regarder des vieux films ou à jouer du piano dans une maison vide ? Le gouffre entre leurs deux vies était trop grand pour qu'une vraie amitié puisse l'enjamber.
Et puis qu'est-ce que j'ai en commun avec cette garce revêche et intransigeante ? Rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Tess Gerritsen (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tess Gerritsen
Interview Tess Gerritsen - bol.com
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ecorchures" de Tess Gerritsen.

Qui est retrouvé en premier mort et mangé pendant le safari au Botswana ?

Richard
Clarence
johnny
Vivian

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Écorchures de Tess GerritsenCréer un quiz sur ce livre