AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Kassuatheth


Kassuatheth
  07 août 2015
Après avoir lu le premier chapitre commence un roman qui n'a absolument rien à voir ce dernier. Si bien que vous l'oubliez jusqu'à la fin et, c'est là que vous comprenez tout.

Dans ce roman, nous avons droit à trois types de suspense. Pendant les deux premiers tiers du roman, nous devenons progressivement conscient que nous avons affaire à un serial killer. Pendant cette partie, ce meurtrier ne nous fait pas encore peur. C'est plutôt Joséphine Pulcillo qui retient notre attention. Nous savons qu'elle à un lourd secret à cacher mais nous ne savons pas lequel. Un secret de victime ou de coupable.


Même lorsque nous croyons l'avoir appris, elle nous annonce de but en blanc : "Et encore, je ne leur ai pas dit le plus grave."

A partir de là, c'est le deuxième type de suspense qui s'installe de plus en plus stressant. Nous soupçonnons de plus en plus de personnes et l'on ressent de plus en plus que quelque chose de grave va arriver à Joséphine. Nous avons de plus en plus d'indices mais nous ne pouvons pas encore de liens entre eux.

Puis subitement tout s'emballe. Un véritable thriller avec tellement de rebondissement qu'on se croirait à une partie de basketball. Mais, comme toujours, tout se met en place et, nous pouvons enfin faire les liens entre tous ces indices mais surtout avec le monstre du premier chapitre.

Un bon roman mais plus centré sur l'action et moins sur la réflexion.
Commenter  J’apprécie          290



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (29)voir plus