AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225810694X
Éditeur : Les Presses De La Cite (27/02/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 34 notes)
Résumé :
La main d’une femme est découverte dans une ruelle obscure du quartier asiatique de Boston. Sur le toit d’un immeuble, la victime à laquelle elle appartient gît la gorge tranchée, comme si le meurtrier avait tenté de la décapiter. Et deux mèches qui ne s’apparentent pas à des cheveux humains sont retrouvées sur le corps. Assistée dans son enquête par l’inspecteur d’origine chinoise Johnny Tam, Jane Rizzoli découvre que ce meurtre brutal semble avoir des points commu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  23 avril 2015
On dit que l'appétit vient en mangeant. La même chose pour la lecture. Lorsque nos autres occupations nous privent de cet oxygène, on a plus de difficulté à lire.
Tout ça pour dire que le roman "Les oubliés" a été un excellent médicament pour me ramener à la lecture. C'est un roman captivant et facile à lire même si l'intrigue est assez compliquée.
Bien entendu, on se doute, dès le début que le cuisinier ne s'est pas suicidé. On sait aussi que c'est seulement à la fin de l'histoire que l'on apprendra la vérité. Mais on s'en fout, on est prêt à chercher pour percer le mystère et c'est là le plaisir d'un bon polar.
Tess Gerritsen a bien su nous donner tous les éléments tout en les dissimulant habilement. Ce n'est qu'à la fin que tout les morceaux du casse tête se mettent en place.
Dans ses remerciements, elle nous dit s'être personnellement investi dans ce roman et cela se voit tout au long de l'histoire, qui vit au rythme du quartier chinois. Avec ses fantômes, avec cette crainte de l'opinion xénophobe des blancs, avec ses règles du code de l'honneur.
En général, ce n'est pas dans les polars que l'on retrouve les grands philosophes. Dans ce roman, plusieurs conceptions de la justice se confrontent : noir ou blanc, nuancée, avec des zones grises...
J'ai déjà trois romans de Tess Gerritsen à mon actif et j'ai l'intention d'en lire d'autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Crazynath
  23 juin 2016
Une fois de plus, j'ai dévoré le dernier tome des enquêtes de Rizzoli et Isles en ma possession. J'ai eu de la peine à lâcher le livre, car il a été terriblement addictif.
Decidement, la qualité des histoires écrites de Tess Gerritsen ne faiblit pas, comme cela arrive quelquefois dans une série avec des personnages récurrents.
J'ai retrouvé avec plaisir Jane Rizzoli , cette fois ci enquêtant sur des meurtres au coeur de Chinatown. Quel est le lien avec une tuerie dans un restaurant qui a eu lieu il y a prés de vingt années ? Maura Isles apparait elle aussi dans cette enquête, même si elle est en retrait. Mais, il y a d'autres personnages féminins sur le devant de la scène.
Tess Gerritsen a mis beaucoup de sa personne ( elle est d'origine chinoise ) dans cette histoire qui nous permet de nous plonger au coeur de cette communauté.
Commenter  J’apprécie          200
Lilou08
  06 janvier 2015
Bon me voici au dernier titre de la série Rizzoli & Isles, actuellement traduit en France… Je ne m'en lasse toujours pas et je vais attendre avec impatience que les prochains titres soient publiés en France. Apparemment c'est le livre le plus personnel pour Tess Gerritsen, car il se déroule pour beaucoup dans le quartier de Chinatown de Boston, dans le milieu chinois, des arts martiaux et des légendes de ce pays. L'auteur est d'origine chinoise et elle s'est inspirée pour partie des histoires que lui racontait sa grand-mère. C'est d'autant plus émouvant.
Ceci dit, l'intrigue est toujours très bien menée, avec du mystère et quelques meurtres bien sanglants. Bref, tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment de lecture.
A la fin des Oubliées, j'ai eu l'agréable surprise de découvrir une petite nouvelle de Tess Gerritsen, « La morsure »… Petit bonus bien agréable.
Commenter  J’apprécie          80
Laviniaa
  25 mars 2014
Pour une fois, je m'en tiendrais au résumé proposé par l'éditeur parce que je le trouve parfaitement juste, plus que si je ne l'expliquais moi-même.
Cela faisait une éternité que les premiers tomes de cette saga traînaient dans ma pal sans que j'aie encore jamais trouvé l'occasion de les sortir. Recevoir le neuvième tome fut le coup de pouce qu'il me fallait et je suis absolument ravie de m'être enfin lancée car j'ai juste adoré cette découverte. Si ce n'est pas encore déjà fait, je vous conseille de lire le Chirurgien ainsi que L'apprenti, le deuxième est peut-être un rien moins bon mais reste tout à fait savoureux. J'ai véritablement accroché avec Rizzoli, inspectrice et personnage principal de ces histoires. Une femme dans un milieu d'homme, une femme aux idées bien arrêtées, une femme qui ne peut se permettre de montrer ses faiblesses sous peine de perdre le peu de respect acquis au fil des années.
Enfin bref, comme on peut s'en douter, il s'en est passé des choses entre le deuxième et le neuvième tome et pourtant je ne me suis pas sentie perdue un seul instant. A chaque clin d'oeil au passé l'auteure explique brièvement par des moyens détournés ce dont il est question ce qui fait qu'on comprend toujours très vite les allusions. Cette façon de faire me permet de vous dire dire qu'il ne faut pas hésiter à se lancer dans cette saga par l'histoire qui nous inspire le plus, même sans commencer du début.
J'avoue que j'avais un peu peur de ce roman, les arts martiaux, les ambiances asiatiques et tout ça ça a plutôt tendance à me filer des boutons. (Chacun son truc hein, je dois avoir été traumatisée un jour par un mauvais film de kung-fu, va savoir.) Malgré cela.. J'ai tout adoré! En fait, j'ai traîné les pieds trois secondes puis après quelques lignes seulement j'ai été embarquée et j'avais du mal à le lâcher. J'ai retrouvé Jane Rizzoli, découvert un peu Maura Isles ainsi qu'un nouveau venu, l'inspecteur Johnny Tam, derrière lequel je sens un potentiel énorme (J'espère le retrouver plus tard!) Mais surtout, le mieux dans tout ça, c'est l'histoire en elle-même. On a droit au point de vue d'un personnage mystérieux qui se dévoile petit à petit mais sans que cela permette de comprendre tout. C'est tellement complexe, tellement emmêlé, qu'on ne se rend compte de l'étendue de la toile dessinée par l'auteure que dans le tout dernier chapitre. C'est tordu à souhait, je ne m'attendais pas du tout au dénouement, je ne l'avais nullement vu venir mais alors pas du tout. Il est question de tueur fantôme, tueurs à gage, kidnapping de jeunes filles, etc etc. Que du bon, du passionnant, du genre qui vous tient en haleine pendant des centaines de pages jusqu'à ce qu'on sache enfin le qui du pourquoi du comment.
Et voilà, ça m'a convaincue quoi. Je ne peux que vous conseiller cette saga et cette dernière sortie avec laquelle j'ai passé un super moment!
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
angelita.manchado
  04 mai 2014
San Francisco, une jeune fille de 17 ans, SDF, est épiée. Elle ne doit la vie qu'à son courage mais aussi par une personne qui l'épie car cette dernière veut savoir ce qu'elle est capable de faire.
Sept ans passent.
Maura témoigne à un procès dont un flic est accusé de meurtre.
Mais dans Chinatown, à Boston, de nombreux crimes de sans avec la découverte du cadavre d'une femme, la main sectionnée.
Commence alors pour Jane et ses partenaires une enquête qui mettra en lumière des faits survenus dix neuf ans plus tôt.
Polar, thriller, c'est la première fois que je lis une des enquêtes mettant en scène Maura, médecin légiste, et Jane, inspecteur, les héroïnes de Tess Gerritsen.
Le roman est assez prenant mais pas assez pour moi concernant un thriller, un polar. Il se lit très facilement, nous ne sommes jamais au bout de nos surprises même si au fil des pages, le lecteur sait à peu près ce qui va se passer, vu les indices laissés ici et là. Sauf que le dénouement nous donne pas mal de surprises, concernant la culpabilité des jeunes filles enlevées, OUBLIEES, comme le titre du roman, et ce qui s'est passé il y a dix-neuf ans dans ce restaurant chinois. le final est donc assez haletant entre les tueurs et ces trois femmes.
Les liens entre deux personnages ne nous seront donnés qu'à la fin.
Très vite, nous savons ce qui unit Bella et Iris. Très vite, nous savons ce qu'Iris tente de cacher, même si elle ne sait pas tout elle-même.
Les relations entre Maura et Jane, dans ce roman, ne sont pas au beau fixe, puisque la première témoigne contre un flic. La police fait front commun pour défendre ses membres accusés, surtout lorsque la mort intervient et que c'est soit le flic et le malfrat. de mon côté, je peux comprendre l'une et l'autre. D'ailleurs, Jane, à la fin de l'enquête, même si elle connait la responsabilité d'un de ses membres ne dira rien. Pense-t-elle que la personne a assez souffert ? Pense-t-elle que trop de temps a passé ? Dix neuf ans.
Même Iris apprendra très tard le lien entre les différentes affaires, le meurtre de l'ami de son époux et la disparition de sa fille, entre autres.
L'auteur nous entraîne dans les rues de Boston, dans les rues chinoises avec toutes ces croyantes, ces mythes, ces guerriers… Pour cela, c'est réellement instructif et cela permet aux lecteurs de connaître pas mal de coutumes, de peurs…
Outre les Chinois, il règne également le crime organisé à Boston avec les Irlandais qui peuvent être responsables de morts, de crimes également.
Les Oubliées, ce sont toutes ces jeunes filles qui ont disparu. Mais pourquoi, comment ? Quel lien existe-t-il entre elles ? Aucun, apparemment. Seule, la persévérance de Jane, couplée à une enquête préliminaire, permettra de découvrir ce qui s'est réellement passé. Comme pour les meurtres ayant lieu dans ce restaurant chinois.
Lien : http://jelistulisillit.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
KassuathethKassuatheth   15 avril 2015
C'est quoi au juste, un investisseur en capital risque?...

-Un type qui fait du fric avec du fric...

-Mais le capital de départ, il le sort d'où?

-De la poche de ses amis, j'imagine.

-Il faudrait que je pense à me faire de nouveaux amis.
Page 128
Commenter  J’apprécie          170
Lilou08Lilou08   02 janvier 2015
On ne connut jamais la cause de la folie furieuse qui s’empara du cuisinier : la conséquence d’un excès de travail ? Ou le traumatisme de vivre isolé, dans un pays étranger ?
La voix de Billy se réduisit à un murmure :
— A moins qu’il n’ait été possédé par une puissance extérieure… Une force maléfique qui l’aurait poussé à saisir une arme à feu. Une force qui hante cette ruelle sinistre. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il a fait irruption dans la salle du restaurant, pointant son arme devant lui, et qu’il…
Billy leva la tête vers le toit. Il aurait juré avoir surpris quelque chose là-haut – un mouvement furtif, comme le battement d’ailes d’un oiseau géant, d’un noir presque aussi profond que celui du ciel. Mais il eut beau scruter la nuit, il ne distingua que la silhouette grêle de l’échelle cramponnée à la façade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
KassuathethKassuatheth   20 avril 2015
Elle survivrait à cette nuit, de même que sa compagne de captivité avait survécu à ces deux décennies parce qu'il n'existe pas de lien plus forts que celui qui unit une mère à son enfant.
Page 323
Commenter  J’apprécie          200
Lilou08Lilou08   02 janvier 2015
— Qu’est-ce que je dois faire ?
Mon regard glisse sur ses épaules maigres, ses hanches si étroites qu’elles retiennent à peine son jean.
— Le problème n’est pas de faire, mais d’être.
Lentement, je m’approche d’elle. Jusque-là, je ne lui inspirais aucune crainte – après tout, je ne suis qu’une femme –, mais ce qu’elle lit dans mes yeux la fait reculer.
— Tu as peur ? dis-je d’une voix à peine audible.
Cette écervelée relève le menton et me lance d’un air de défi :
— Non !
— Eh bien, tu devrais.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KassuathethKassuatheth   25 avril 2015
Maura prétendait savoir où se situait la limite entre le bien et le mal, le blanc et le noir. Mais l'expérience de Jane lui avait appris que cette fameuse frontière était parfois floue.
Page 338
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Tess Gerritsen (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tess Gerritsen
Interview Tess Gerritsen - bol.com
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ecorchures" de Tess Gerritsen.

Qui est retrouvé en premier mort et mangé pendant le safari au Botswana ?

Richard
Clarence
johnny
Vivian

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Écorchures de Tess GerritsenCréer un quiz sur ce livre
.. ..