AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258137446
Éditeur : Les Presses De La Cite (09/02/2017)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 39 notes)
Résumé :
La chasse est ouverte !
Le taxidermiste et amateur de chasse Leon Gott est retrouvé sauvagement assassiné, son cadavre pendu par les pieds parmi les trophées d'animaux sauvages ornant sa maison de Boston. Quelques jours plus tard, les restes d'une deuxième victime portant des griffures similaires sont découverts. L'inspecteur Jane Rizzoli et le Dr Maura Isles, médecin légiste, comprennent que les meurtres sont liés. Pour débusquer le prédateur qui hante la vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  10 janvier 2019
« Classique » comme trame dans un polar, me direz-vous, de présenter deux histoires bien distinctes qui se rejoignent à la fin. Oui, mais ça « fonctionne » toujours, et à merveille ici.
Un safari en Botswana qui, il y a 6 ans, a tourné à la catastrophe, raconté par Millie, une des participantes à la personnalité réservée... et la découverte, aujourd'hui à Boston, d'un taxidermiste-chasseur éviscéré (juste retourne de manivelle !) dont Jane Rizzoli, inspectrice franche et jusqu'au boutiste et Maura Isles, médecin-légiste (capable de regarder un plus loin que le bout de son scalpel) vont devoir s'occuper.
Au départ ce n'était pas tant le résumé que le léopard sur la couverture
qui m'avait fait de l'oeil. Et on apprend, comme je l'espérais, effectivement pas mal de choses sur ce plus grand prédateur félin. C'est la fascination de l'homme-chasseur pour cet animal-chasseur qui est à la base de l'intrigue.
Dans les remerciements, l'auteure dit avoir visité la brousse africaine et les descriptions de la savane et sa faune sont, de ce fait, très vivantes mais jamais pesantes. À l'instar de Millie, on découvre avec émerveillement une nature sauvage préservée dans laquelle « manger ou être mangé » prend tout son sens.
Les chapitres se déroulant dans le delta africain ensoleillé d'Okavango alternent avec l'enquête rebondissante autour d'un Boston quasi hivernal.
L'amitié qui lie Jane et Maura, deux caractères féminins qui s'opposent, est une vraie amitié, une de celles dans laquelle il est possible de (presque) tout se dire. Une relation de longue date puisque « Écorchures » est le 11e tome de la série « Rizzoli & Isles ». Commencer par ce dernier volume ne m'a absolument pas gênée. Jane fait parfois référence à d'autres affaires qu'elle a dû résoudre ou affronter... comme n'importe quel flic le ferait quand il/elle raconte des anecdotes de sa vie professionnelle.
C'était une lecture aussi agréable que palpitante, par son style d'écriture extrêmement fluide, par les dialogues et procédés policiers et médico-légaux qui sonnent juste. Une lecture toute en contrastes aussi, avec ces belles peintures d'Afrique et la vie harcelante aux Etats-Unis... contrastes dont les pourtours s'effacent quand le rythme de l'histoire s'emballe à la fin, avec l'identification définitive (et presque surprenante) du tueur... pour terminer sur une note plus douce, celle de la quiétude, enfin retrouvée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
shmileblik
  24 février 2017
J'ignore encore si j'ai été la proie ou la prédatrice de ce roman!
Proie parce qu'il m'a comme hypnotisée, happée, attirée dans son tourbillon et qu'il ne m'a libérée qu'une fois l'intrigue résolue.
Prédatrice parce que je l'ai , de fait littéralement dévoré.
J'ai aimé découvrir le duo Rizzoli et Isles dont les réminiscences du passé font apparaitre leurs "écorchures". La construction du récit jouant des narrations tantôt internes, tantôt zéro pour mieux nous faire vivre l'aventure africaine d'une part, et nous donner toutes les clés de l'enquête d'autre part.
Un policier très rythmé qui nous fait douter, nous met sur de mauvaises ou bonnes pistes et se joue des espaces clos et ouverts pour maintenir la tension. Quel plaisir!
SP
Commenter  J’apprécie          168
manue14
  05 mars 2017
Ce roman m'a littéralement bouleversée ! Il n'y a pas beaucoup de livres qui me touche et me marque mais ce livre en fait partie.
J'avoue que je ne m'attendais pas à ce genre de roman. En effet je pensais que Tess Gerritsen défendrait en quelque sorte la cause animale et malheureusement ce n'est pas le cas. Les animaux sont encore une fois placés au rang de victimes collatérales de la bêtise humaine… Dans ce roman l'auteure dénonce aussi cet aspect parfois secret des safaris et des zoos et de ce qu'ils peuvent malheureusement révéler. Après tout, tant qu'il y a de la demande pourquoi est-ce qu'il y aurait de la gêne…
J'ai réellement apprécié découvrir certaines pratiques que malheureusement je ne connaissais pas même si pour certaines j'avais en effet quelques doutes.
Mais si on écarte ces points on se rend assez vite compte que c'est avant tout une chasse mais une chasse d'une autre sorte…
L'auteure nous fait découvrir des personnages énigmatiques, touchants, sensibles, mais aussi avec leurs défauts. Ici personne n'est parfait et tout le monde doit vivre avec son côté sombre.
Tess Gerritsen n'épargne personne ! Tout le monde est mis sur le même pied d'égalité que ce soit les coupables, les victimes ou les enquêteurs. Et j'ai apprécié cela ! Au final tout au long du roman on découvre des personnages au passé souvent tragique et qui n'ont pas encore tout à fait tiré un trait sur ce dernier.
J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteure alterne les points de vue et nous fasse vraiment tout partager. On a les cartes en main, à nous de découvrir le coupable. le souci c'est que tout est organisé pour que les pistes soient brouillées et c'est ce qui fait que ce roman est tout simplement fabuleux ! Si vous pensez que tout est aussi simple, alors vous vous trompez ! Parce que dans la savane c'est chacun pour soi… ou presque.
En ce qui concerne les descriptions il y en a juste ce qu'il faut. Je vous avoue que je n'aurais pas été contre quelques descriptions supplémentaires surtout concernant les passages en pleine Afrique déserte mais cela est vraiment très personnel.
Pour ce qui est des personnages si leur physique reste parfois flou l'auteure nous fait par contre bien ressentir leurs émotions et je me suis presque vue au milieu de certains d'entre eux.
Ce qui m'a aussi touchée c'est que c'est une histoire qui pourrait malheureusement arriver… Au final les gens disparaissent, sont recherchés, mais combien sont retrouvés ?
L'enquête est prenante du début à la fin. L'auteure ne laisse pas de répit à ses personnages et ne les épargne pas non plus.
Tess Gerritsen a déjà écrit d'autres romans mettant en scène le duo d'enquêteurs et je pense que si j'en ai la possibilité je lirai les autres enquêtes avec plaisir. Il y a quelques rappels des enquêtes précédentes mais cela ne gène pas la compréhension de l'histoire. Je dirais même que cela m'a intriguée et donné envie de découvrir les autres.
La fin est vraiment digne de ce roman. Pour le dernier chapitre même si je n'aime pas trop ce genre de scène je n'aurais pas imaginé mieux comme épilogue.
En résumé, si vous n'avez pas encore lu ce roman je vous le conseille sans hésitation et je me demande encore ce qui vous retient de ne pas l'acheter !

Lien : http://fais-moi-peur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LeCygneNoir
  29 avril 2017
Le taxidermiste et amateur de chasse Leon Gott est retrouvé sauvagement assassiné, son cadavre pendu par les pieds parmi les trophées d'animaux sauvages ornant sa maison de Boston.
Quelques jours plus tard, les restes d'une deuxième victime portant des griffures similaires sont découverts. L'inspecteur Jane Rizzoli et le Dr Maura Isles, médecin légiste, comprennent que les meurtres sont liés.
Pour débusquer le prédateur qui hante la ville, Jane et Maura devront reprendre une partie de chasse commencée six ans plus tôt : au Botswana, des touristes participant à un safari avaient tragiquement disparu les uns après les autres. Parmi eux, le fils de Leon Gott…
Et si la traque avait repris à Boston ?
MON AVIS
J'ai choisi ce livre « Écorchures » de Tess Gerritsen grâce à son résumé et la couverture montrant un léopard m'a séduit. Merci aux éditions Presse de la Cité de m'avoir permis de lire ce polar.
Je me suis plongé dans cette histoire de safari au Botswana sans savoir que je lisais une enquête des fameuses héroïnes que sont le Dr Maura Isles et son amie l'inspecteur Jane Rizzoli qui ont inspirées la série TV « Rizzoli & Isles ».
Dans ce livre, il y a deux intrigues parallèles se déroulant dans deux lieux différents, d'abord au Botswana, pays proche de l'Afrique du Sud, puis à Boston, États-Unis.
Botswana. J'ai souri de voir ces touristes déambuler dans la savane africaine, simples citadins à la recherche d'adrénaline, désireux de côtoyer au plus près des fauves dans leur milieu naturel. Heureusement que ceux-ci ont un guide expérimenté, connaissant les limites à ne pas franchir, les attitudes à adopter en cas rencontre fortuite avec un fauve.
Boston. Suite à la découverte d'un cadavre suspendu par les pieds, un taxidermiste et amateur de chasse Leon Gott, l'inspecteur Jane Rizzoli et le Dr Maura Isles interviennent sur la scène de crime. Les certitudes de Jane et les intuitions de Maura se confrontent. J'ai eu droit à des dialogues savoureux entre les deux amies et le frère de Jane qui est policier.
La mère de Jane Rizzoli traverse aussi cette enquête, son coeur basculant toujours entre son ex-mari et son compagnon actuel. Ceux qui apprécient la série TV ne seront pas dépaysés.
L'auteure, Tess Gerritsen, nous offre un polar classique mais extrêmement bien construit. Les différents coupables qui se succèdent durant cette enquête sont tous crédibles et seuls de nouveaux indices permettent d'explorer d'autres pistes.
A aucun moment je n'ai douté de la culpabilité d'un tiers jusqu'à l'arrivée d'un nouvel élément relançant l'enquête. La partie scientifique comme la partie investigation apportent leur touche de réalisme.
L'auteure n'a pas son pareil pour nous embrouiller. En effet, on pense avoir à faire à une enquête simple qui se révèle complexe par la suite. Et je vous promets qu'il est impossible d'avoir de certitudes sur l'assassin avant le final de ce roman.
En conclusion, un polar bien structuré, que je ne peux que conseiller aux amateurs de la série mais aussi à ceux qui veulent découvrir l'univers de Tess Gerritsen.
Lien : https://lecygnenoirblog.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
croc1706
  25 février 2017
Revoilà donc un de mes duo d'enquêtrices favorites, que ce soit à la télévision ou dans un bon polar, Jane Rizzoli et Maura Isles . Dans ce nouvel opus, elles sont confrontées au meurtre particulièrement horrible d'un taxidermiste, réputé pour être un spécialiste de la chasse au fauve. Leur enquête se complique peu à peu quand les victimes s'accumulent, et que tout semble pointer vers un safari qui s'est déroulé six ans plus tôt dans la savane du Botswana.
Les amateurs de cette série ne me contrediront pas, le point fort de Tess Gerritsen est la fluidité de son écriture , et sa façon de raconter ses histoires. Je dévore chacun de ces livres , qui sont de véritables page-turner. Même si on croit connaître le coupable, elle nous réserve toujours un retournement de situation qui fait que l'on en redemande .
Une fois encore, elle a su se renouveler en plaçant sont histoire dans un contexte différent , celui de la traque des grands fauves , de leur braconnage mais aussi de leur préservation. En nous plongeant tour à tour , au coeur d'un safari au Botswana , ou dans un zoo dédié à ces grands animaux, elle nous permet de nous rappeler que ces grands fauves sont des espèces en grand danger, et qu'il est nécessaire de les protéger.
Et pour ne rien gâcher, on retrouve un duo toujours au top de sa forme. Jane ,avec son caractère toujours aussi direct , qui gère à la fois son enquête et les histoires de coeur de sa mère , Angela, et Maura, toujours aussi brillante et mystérieuse, qui bien que plus en retrait , essaye de s'ouvrir davantage aux autres.
En bref , un excellent nouvel opus, que je ne peux que conseiller aux amateurs de la série mais aussi aux néophytes, qui découvriront l'univers bostonien de Tess Gerritsen.
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   04 novembre 2017
Mes amis , je suis bien placé pour le savoir. Ils menacent de me pendre par les pieds et de m'étriper comme un chevreuil. Ils menacent de me brûler , de me découper en morceaux , de m'étrangler , de me broyer. Et tout ça sort de la bouche de végétariens ? Mes amis prenez garde aux bouffeurs de laitues. Il n'y a pas plus dangereux sur terre que ses soi-disant < amis des bêtes >
P 97
Commenter  J’apprécie          110
emi13emi13   04 novembre 2017
Les miaulements se firent frénétiques quand elle ouvrit la boite , libérant l'odeur du poison. Elle la vida dans un bol et ouvrir le carton. Le chat bondit au-dehors et s'attaqua à son repas si voracement qu'il faisait glisser le récipient sur le carrelage.
-C'est meilleur que la chair humaine , hein ?
P42
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   02 mars 2017
Dans quelques jours, l’Afrique nous apparaîtra comme un rêve aux reflets dorés, gorgé de soleil brûlant et de lumière éblouissante, de vie et de mort dans toute leur brutalité. Hier, je n’avais qu’une hâte : rentrer à la maison, dans notre appartement, au pays des douches bien chaudes. Mais maintenant que nous allons quitter la brousse, je sens qu’elle me retient ; ses lianes s’enroulent autour de mes chevilles, menaçant de m’enraciner dans ce sol. Je fais coulisser la fermeture Éclair du sac qui contient les produits de « première nécessité », l’indispensable pour survivre dans la nature vierge : barres protéinées et papier hygiénique, lingettes et écran solaire, tampons et téléphone portable. Comme le concept de « première nécessité » n’a plus le même sens quand on est hors réseau…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
manue14manue14   05 mars 2017
Moi, ça ne me fait pas rire.
- Mais ce sont les risques d’un vrai safari, non ? rétorque Sylvia, ravie. On se retrouve dans la brousse avec des lions.
- Il ne devait pas être très gros, déclare Vivian en se penchant pour étudier la trace. Une femelle, à votre avis ?
- Mâle ou femelle, ça tue de la même façon, fait observer Elliot.
Sylvia lui donne une tape moqueuse.
- Hou ! T’as peur ?
- Non, je croyais seulement que Johnny exagérait quand il nous faisait ses recommandations, le premier jour. « Restez dans la Jeep. Restez sous la tente. Sous peine de mort. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FLaureVerneuilFLaureVerneuil   07 juin 2017
Il faut toujours montrer son visage au fauve, qu'il voie où sont vos yeux. Ainsi il saura que vous aussi vous êtes un prédateur …

… Johnny, le plus implacable des prédateurs.

… flotte dans les airs, l'odeur de la peur, de la viande fraîche et de l'Afrique.

La peur qui me maintient en mouvement, elle me pousse en avant sans que je sache où va cette rivière.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tess Gerritsen (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tess Gerritsen
Interview Tess Gerritsen - bol.com
autres livres classés : safariVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ecorchures" de Tess Gerritsen.

Qui est retrouvé en premier mort et mangé pendant le safari au Botswana ?

Richard
Clarence
johnny
Vivian

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Écorchures de Tess GerritsenCréer un quiz sur ce livre