AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782363082206
618 pages
Éditeur : Arléa (19/03/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
"Au fond, j’ai eu envie d’écrire, à travers la vie d’Armen Lubin, la biographie de l’écriture."

Armen Lubin (1903-1974) est né à Istanbul sous le nom de Chahnour Kérestédjian. Persécuté, comme ses compatriotes arméniens, il doit quitter la Turquie à l’été 1923, devenant de fait apatride. À Paris, il fait ses premiers pas de poète français, sous l’aile d’André Salmon et de Jean Paulhan, qui le publiera chez Gallimard. Très vite atteint d’une affection ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fanfanouche24
  08 juillet 2020
***Trésor absolu… à ne pas manquer !...

"Au fond, j'ai eu envie d'écrire, à travers la vie d'Armen Lubin, la biographie de l'écriture."…
Quel vaste sujet, direz-vous et vous aurez raison…. Une incroyable pépite… que je suis très heureuse d'avoir déniché avec quelque décalage… puisque ce trésor absolu fait partie des «semi-oubliés » du confinement [ publié en mars 2020 ]
J'avais été littéralement emportée par « Ceux sur la photo »…et ce deuxième ouvrage (que je lis) est une merveille de sensibilité, qui met en parallèle le destin incroyablement riche et douloureux de cet écrivain-poète, Armen Lubin, que je découvre totalement grâce à Hélène Gestern et le propre parcours de cette dernière… Une somme très impressionnante de recherches et d'informations, sur ce poète, sur l'histoire arménienne, le génocide, la république des lettres françaises, la rencontre et la correspondance avec Jean Paulhan qui publiera Armen Lubin…et tant d'autres d'écrivains, poètes, artistes !
Curieusement à cet ouvrage impressionnant par sa densité et son volume, je serai pour une fois plus synthétique… car si je me lance dans tout ce que j'ai retenu, souligné, mon partage de lecture » va en devenir franchement et bêtement indigeste… ce que je ne voudrai surtout pas… Ssi je me hâte à rédiger ces lignes de ressenti… c'est pour tenter modestement de relancer un élan et une curiosité pour ce livre incroyable…qui mérite une très , très large lectorat !!... [ et réparer tant bien que mal les empêchements dus à la date de publication, ayant coïncidé avec le début du confinement !!]...
Je ne peux m'empêcher de terminer ce billet par cet extrait qui ne peut que nous parler très fort, à nous tous, lecteurs passionnés et insatiables …sur la magie de la langue, des mots, de l'écriture… Ce modeste alphabet qui transforme nos vies….
« le jour où l'on apprend à lire, on reçoit le trousseau de clés de l'existence. La vie est un tissu de signes, que les époques ont codifiés, épurés: pour nous, vingt-six lettres, un alphabet. Ce n'est rien, mais sans leur présence, pas d'état civil, d'identité, d'existence, pas de mémoire du passé, de ce qui nous a précédé, pas de mesure du temps. vingt-six lettres, ça tient sur une ligne et cela suffit pourtant à composer les poèmes de Villon et de Louise Labé, la Recherche du temps perdu et Cent ans de solitude, La Montagne magique et La Promenade au phare. Vingt-six lettres, c'est assez pour inventer les univers qui remplissent nos nuits et réparent nos solitudes. (…)
Vingt-six lettres : notre monnaie d'échange contre la gratuité de la vie et l'inéluctabilité de l'oubli » (p. 20) »
N.B***Ouvrage enrichi d'illustrations : clichés de manuscrits de Armen Lubin, photographies au fil de sa vie…, complété des sources et d'éléments bibliographiques, ainsi qu'un index

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3510
Tasska
  01 mai 2020
Comme toujours Hélène Gestern émerveille par son écriture à la sensibilité et à la justesse à nulle autre pareille. Cette évocation d'un immense poète, trop méconnu, est une des grandes découvertes de ce confinement.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Liberation   06 août 2020
Une biographie d’Armen Lubin où la romancière fait rimer sa propre vie avec celle du poète d’origine arménienne en une interrogation sur l’écriture.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   08 juillet 2020
Le jour où l'on apprend à lire, on reçoit le trousseau de clés de l'existence. La vie est un tissu de signes, que les époques ont codifiés, épurés: pour nous, vingt-six lettres, un alphabet. Ce n'est rien, mais sans leur présence, pas d'état civil, d'identité, d'existence, pas de mémoire du passé, de ce qui nous a précédé, pas de mesure du temps. vingt-six lettres, ça tient sur une ligne et cela suffit pourtant à composer les poèmes de Villon et de Louise Labé, la Recherche du temps perdu et Cent ans de solitude, La Montagne magique et La Promenade au phare. Vingt-six lettres, c'est assez pour inventer les univers qui remplissent nos nuits et réparent nos solitudes. (p; 20)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24fanfanouche24   09 juillet 2020
L'autobiographie est un condensé de la vie, directement en prise avec la douleur, la honte, la joie. On y rencontre les victoires et les regrets, les maux de corps et de coeur, on y voit défiler l'enfance et la jeunesse, la maturité et la vieillesse, le plaisir et la brûlure, la fierté et le repentir, la passion politique et le désir sexuel; la vie, en somme. Elle est parfois mal écrite ou rocailleuse, sèche ou contente d'elle, alambiquée ou stylistiquement pauvre, ce qui ne l'empêche pas d'être palpitante. Je dois à cette activité de chroniqueuse de lectures qui ont transformé mon regard sur le monde. (p. 71)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fanfanouche24fanfanouche24   08 juillet 2020
L'écriture d'Armen

Lire les lettres d'un homme, c'est accéder à ses pensées, ses émotions, son histoire. mais c'est , ultimement, faire connaissance avec un des éléments les plus intimes et les plus charnels de sa personnalité : son écriture. (p. 372)
Commenter  J’apprécie          111
fanfanouche24fanfanouche24   08 juillet 2020
Chez Kribor Beledian, j'ai pu consulter le petit carnet que Lubin tenait à l'époque, dans lequel il notait les citations qui l'avaient marqué. L'une d'elles, de Jules Renard, saute aux yeux: " Le suicide est justifié parce que naturel". On comprend que la tentation de disparaître ne l'a jamais vraiment quitté. " Un petit effort et on y serait pour l'éternité. Mais on est lâche", écrit-il en 1968.
lâche, ou pas :malgré l'affreuse mélancolie qui le broyait dans ses tentacules, Lubin a survécu et supporté l'insupportable, à tous niveaux, jusqu'à sa soixante et onzième année. Il a aimé, écrit, publié, correspondu, continuant à se soucier de ceux qui lui étaient chers au plus fort de ses propres tourments.
On connaît des résistances autrement moins héroïques. (p. 217)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24fanfanouche24   08 juillet 2020
[1939 ]
Quand il voit les habitants de la Belgique et du Nord de la France qui affluent sur la côte atlantique, il en est bouleversé au point de leur consacrer un poème au titre explicite, « Secours aux réfugiés du Nord » :

Dans la cour de l’église à grands cris
On jette des frusques aux réfugiés.
Des mains adroites les saisissent au vol
Sur le pavé roulent de faux cols
Juste moment où s’offrent des godasses
Jésus fait son faux pas sur la rosace.
C’est la mêlée. (p. 457)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hélène Gestern (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Gestern
A l'occasion du Salon "Le Livre sur la place" à Nancy, Hélène Gestern vous présente son ouvrage "Armen" aux éditions Arléa. Rentrée littéraire automne 2020.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2411554/helene-gestern-armen
Note de musique : YouTube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : arménieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Eux sur la photo #Prix DLAL

Comment s'appelle l'héroïne

Natalia
Natacha
Hélène
Geneviève

9 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Eux sur la photo de Hélène GesternCréer un quiz sur ce livre