AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782363081438
Éditeur : Editions Arléa (31/08/2017)
3.31/5   44 notes
Résumé :
Ces deux textes, qui se répondent, relatant deux moments de vie , incarnent le visage de la même expérience : la séparation amoureuse. Ils décrivent ce qui se passe à partir du moment où un couple cesse d’en être un et que la mécanique de la déchirure se met en marche, parfois lente et insidieuse, parfois brutale et violente.
Le saisissement, la sidération, la chute, contrepoids de l’élan extraordinaire que représente la naissance de l’amour. La séparation e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 44 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
1 avis

fanfanouche24
  15 octobre 2017
"Qu'est-ce qui se sépare en nous quand nous nous séparons ? On se croit jumeaux, amandes philippines,
lovées dans le même corps d'amour, on se croit indestructibles. On partage l'illumination, le sentiment
extraordinaire d'être de plain-pied avec un autre que soi. (...) On se construit un royaume commun,dont on invente la langue et les gestes partagés. Tout en soi s 'ouvre, adopte, héberge, comme si l'être, sous la poussée amoureuse, connaissait une nouvelle naissance, une expansion de chacune de ses cellules, qui soudain le rend apte à entendre ce qu'il n'entendait plus, à voir ce sur quoi il avait baissé les paupières. On ne peut imaginer que, un jour, cet édifice pourra vaciller." (p. 75)
Une flânerie impromptue dans une librairie isséenne , "Gutenberg"... découverte cet été, durant la fermeture généralisée des autres lieux de vente...A mon retour de congés, je suis repassée, emmenant une amie avec moi... pour faire connaissance de cette petite librairie indépendante... ainsi que des deux libraires, Isabelle et Léopoldine, toutes deux , grandes lectrices passionnées !
Parmi d'autres acquisitions, je me suis choisi ces deux courts textes très émouvants et forts sur la "déprise amoureuse" , d'une auteure dont j'avais passionnément apprécié le style, la sensibilité ainsi que les sujets abordés d'"Eux sur la photo" ...
Un style très élégant, épuré... qui exprime magnifiquement les tourments et les douleurs insondables du "Désamour"..Emerveillement, beauté des commencements , et violence, douleur quand la magie n'opère plus... que l'un se déprend...Chagrin à supporter, assumer, accepter , dépasser contre les vents et marées intérieurs de chacun !
Un moment troublant et plein d'émotions dans les descriptions très fines des tourbillons, tempêtes amoureuses...qui peuvent magnifier comme anéantir une vie, en ôter tout sens!!
" Après le geste qui donne, on fait la connaissance du geste qui reprend. (p. 77)"




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Annette55
  11 juillet 2020
J'avais lu il y a longtemps et aimé «  Eux sur la photo »en 2011, puis «  «  Portrait d'après blessure »en octobre 2014 , je renoue aujourd'hui , sur les conseils de mon libraire avec Hélène Gestern .
Dans ce récit émouvant, fort, lu d'une traite , véritable précis de décomposition , elle décrit minutieusement les étapes fatales qui mènent de la passion amoureuse au détachement —- délitement ——à la rupture amoureuse .
Qu'est ce qui nous sépare lorsque l'éblouissement amoureux n'est plus?
Les silences inexpliqués, les mails qui n'arrivent plus? Les doutes , parfois, les utopies perdues, d'infimes et minuscules trahisons?
Par quel concours de circonstances , microblessures , lisières imperceptibles, mensonges inopinés , qui pourraient faire croire , au fil des jours , les jours de grand soleil, surtout , que, absolument rien n'a bougé ?

On Ignore quand le travail de sape s'accomplit ...
Temps dévastateur , désir, jalousie , rendez- vous qui se décalent , on continue d'espérer : promenades , paysages , musique mais les éclats de tendresse et les faveurs dépensées par la vie s'amenuisent....
Les corps se parlent toujours , le coeur continue à battre, mais la grâce du partage n'est plus là, la terrible mécanique du détachement s'enclenche .
Elle va faire de deux amants des êtres séparés ...
«  Après le geste qui donne, on fait la connaissance du geste qui reprend . »
Le monde entier se disloque, et vacille, un amour si lumineux se dissout , à bas bruit, la perte arrive, après trop d'espérances ...
La douleur s'encalmine, prend ses aises ,murmure, use, on attend moins, on attend plus, on apprend petit à petit à chasser les souvenirs .
Et l'autre reste fiché en nous comme une «  écharde » jusqu'au jour où nous allons de la douleur au pardon...
On dépose le «  fardeau merveilleux d'un impossible amour » .
Un texte superbe , élégant et âpre , précis et subtil, sans violence, qui déroule toutes les étapes de la passion, éblouissement : vif et merveilleux ,ferveur ,douleur , perte , pardon, capacité à renaître de cette béance.
Comment meurt un amour ?
Ce qui meurt de nous en même temps que lui ?
Et ce qui en survit en somme ?
Question éternelle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3412
diablotin0
  27 octobre 2018
Plus je lis, plus la complexité de l'être humain m'intrigue. Complexité et en même temps les sentiments, les stratégies, les manipulations sont toujours les mêmes. On a individuellement l'impression de vivre une situation unique et pourtant tout se répète. En lisant un vertige je n'ai cessé de me dire qu'une fois de plus le schéma de l'adultère se reproduit avec les mêmes remarques les mêmes questionnements les mêmes espoirs... Il en est de même pour la séparation. La sidération l'angoisse la panique la tristesse sont des états par lesquels passent beaucoup de personnes vivant une séparation. Alors que nous apporte ce livre si tout est tristement banal ? Je dirais une réflexion sur soi, cela peut aider à prendre de la hauteur Et surtout prendre plaisir avec l écriture car la plume de Hélène Gestern est vraiment très belle .
Commenter  J’apprécie          311
celine85
  14 janvier 2021
Il s'agit d'un petit livre de moins de 100 pages où le point fort est le choix des mots justes, intenses pour décrire minutieusement les émotions : la passion, l'attachement, la souffrance, la rupture, le déchirement,… Il ne s'agit pas réellement une histoire en elle même
Commenter  J’apprécie          290
blandine5674
  02 août 2018
Récit ou roman court sur une rupture amoureuse où les mots sont bien choisis mais aussi où il n'y a aucune trame, ni histoire.
Commenter  J’apprécie          190


critiques presse (1)
LaCroix   13 octobre 2017
Dans un court texte, élégant et subtil, Hélène Gestern décrit les étapes fatales qui mènent de la passion au détachement.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   02 août 2018
Je me suis rappelé qu'un jour, j'avais vu à la télévision, une psychologue expliquer l'impact qu'une gifle pouvait avoir sur un enfant. Parce que les gestes sont plus pédagogiques qu'un discours, elle avait pris une feuille de papier, lisse et vierge, l'avait roulée en boule, puis défroissée du plat de la main. Elle avait dit : un enfant giflé, c'est ça. Je me suis sentie, à cet instant, feuille de papier froissée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24fanfanouche24   15 octobre 2017
La séparation

Je tentais d'interrompre ce dialogue intérieur qui nous mène continûment vers l'autre, l'interlocuteur indispensable, celui qui rendait le monde tout à coup- valable-, dès lors que toutes les expériences étaient appelées à prendre vie et sens dans son regard. (p. 86)
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24fanfanouche24   12 octobre 2017
Il conviendrait sans doute de se demander ce que l'on recommence au juste lorsqu'on marche dans des traces sentimentales déjà frayées, en sachant qu'on y a déjà perdu et l'amour et l'humour. (p. 13-14)
Commenter  J’apprécie          200
diablotin0diablotin0   27 octobre 2018
Je crains que lui et moi ne soyons, au fond, jamais capable de cesser de nous aimer. Et je sais désormais qu'il faudra aussi accepter ce qui a précédé la séparation, et composer avec le souvenir, à la fois doux et effroyable de six mois d'amour absolu qui m'ont donné le sentiment de marcher au-dessus du sol.
Commenter  J’apprécie          120
diablotin0diablotin0   26 octobre 2018
(?...) tout s'est apaisé, en même temps que le corps sombrait dans une sorte d'indifférence, de dolence vague. rien ne s'est apaisé, en réalité : j'ai juste appris à composer avec le manque.
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Hélène Gestern (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Gestern
A l'occasion du Salon "Le Livre sur la place" à Nancy, Hélène Gestern vous présente son ouvrage "Armen" aux éditions Arléa. Rentrée littéraire automne 2020.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2411554/helene-gestern-armen
Note de musique : YouTube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : séparationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Eux sur la photo #Prix DLAL

Comment s'appelle l'héroïne

Natalia
Natacha
Hélène
Geneviève

9 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Eux sur la photo de Hélène GesternCréer un quiz sur ce livre

.. ..