AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2901968287
Éditeur : Syros (12/10/1988)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans l’Algérie d’aujourd’hui, un mariage traditionnel estimpose à Fatiha et Hocine : le respect du passé et des coutumes constitue pour les parents le seul garant d’un bonheur certain, la seule protection contre les bouleversements d’un monde qu’ils ne comprennent plus. La continuité familiale assurée : leur ultime joie.
Le style alerte et imagé de l’auteur nous fait partage les efforts de Fatiha et Hocine pour se résoudre puis s’adapter à cette union, leurs ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
fanfanouche24
  18 novembre 2013
Une autre lecture de longue date... très précieuse pour exprimer le poids des traditions qui forment un véritable carcan pour les femmes algériennes...
Dans l'Algérie contemporaine, un mariage traditionnel est imposé à Fatiha et Hocine. le style alerte et imagé de l'auteur nous fait partager les efforts de Fatiha et Hocine pour se résoudre et s'adapter à cette union, leurs aspirations déçues, leurs contradictions, leur déchirement mutuel et leur incompréhension réciproque. Trois mois après son mariage, Hocine revient travailler en France, contraint aussi par son impossible entente avec Fatiha et son double déracinement. Il laisse chez ses parents sa jeune femme enceinte.
Celle-ci supporte difficilement l' anéantissement soudain de ses projets et refuse d'accepter la vie quotidienne de la femme algérienne, recluse auprès de sa belle-mère, gardienne autoritaire et intransigeante des coutumes...
Commenter  J’apprécie          160
lailasamburu
  20 décembre 2013
Un excellent récit qui nous plonge au coeur des traditions algériennes, des mariages forcés.
Une lecture pleine de détails authentiques, reflets de la pénible réalité à laquelle ont fait (et font encore, malheureusement) face beaucoup de femmes du Maghreb ;
-- Lorsque la femme, et plus spécialement la jeune épouse n'est qu'un objet soumis à son mari, obéissante et respectueuse de sa belle-mère, où toutes ses aspirations personnelles sont refrénées et condamnées.
-- Lorsque la femme n'est qu'une propriété achetée pour la procréation légitime, pour le service du mâle dominant sous le jugement des autres hommes de la famille.
La véracité des situations décrites nous fait excellemment partager l'ambiance de ce carcan familial qui ne laisse aucune chance à l'épanouissement, qui brise tous les rêves dès leur ébauche.
Publié en 1980, mais toujours d'actualité…
Commenter  J’apprécie          50
ReservoirDog
  21 juillet 2015
J’ai détesté ce livre. L’histoire est tragiquement inspirée de faits réels et dépeint une société tellement liée aux chaines de ses traditions qu’elle n’est plus à même de réfléchir et de s’ouvrir à un monde nouveau, au progrès de la pensée pour respirer l’oxygène de la liberté. J’ai lu ce livre lorsque j’étais adolescente (j’ai 40 ans aujourd’hui) et jamais une histoire n’avait collé autant à ma réalité, à ma vie, à mon identité. En détestant ce livre, c’est en fait toute l’horreur de son histoire que je déteste et par ce prisme, ma propre histoire puisque chaque mot, chaque virgule avaient un écho dans mes tripes et c’est la colère et la haine qui en sont ressorties. Je n’étais sans doute pas prête.
Si vous voulez lire ce livre, accrochez-vous car l’histoire se passe au 20ème siècle, mais les termes évoquent des époques moyenâgeuses et celles où l’esclavage faisait recette car il s’agit là purement et simplement de l’avilissement et l'asservissement de la femme réduite ici à un objet que l’on achète et dont on use selon notre gré.
J’ai détesté ce livre aussi car il ne dépeint qu’une facette de cette société en négligeant une toute autre perspective qui est tout aussi réelle, faite de valeurs humaines sans commune mesure, piliers fondamentaux vieux de millénaires permettant à l’édifice de résister au temps et aux chocs des cultures.
Les évènements de ces dernières années dans cette partie du globe (je parle du monde arabo-musulman dans sa globalité) témoignent bien que le progrès est en mouvement et que bientôt, ce livre ne sera plus que de l’Histoire (avec un grand H) ancienne, thème qui ne sera abordé bientôt que dans les ouvrages scolaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   18 novembre 2013
Il admire cet homme qui accomplit son devoir jusqu'au bout, calme, sûr de lui. il se sent si profondément différent de son père. Il n'est ni calme, ni sûr de lui. il n'a jusqu'alors exercé aucune autorité. il ne partage aucune des certitudes de son père, aucune de ses croyances, et pourtant, aujourd'hui il fait comme si son accord était total...; il fait comme si...En France, il a pris l'habitude de faire comme si...de faire comme s'il n'était pas trop seul, comme s'il n'était pas parfois dans son travail trop mal considéré, comme s'il était heureux. (p.32)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   18 novembre 2013
Son père, entouré de ses parents, de ses amis, parle et fume, pleinement satisfait de ce mariage selon la tradition qu'il s'efforce de maintenir envers et contre tout, car il faut la maintenir envers et contre tout si l'on ne veut pas que tout s'éparpille, s'effondre et se désagrège. Le fils obéissant au père, et tous deux à la tradition, et l'édifice social, ancestral, est consolidé. (p.30)
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24fanfanouche24   18 novembre 2013
La mer ! comme elle voudrait s'y baigner et courir sur la plage au lieu d'être là dans ce taxi ! Hocine, son futur mari, aime-t-il la mer ? comment est-il ? pourront-ils s'aimer ? il a vécu en France, il doit être "moderne" et, à cette idée qu'il est sûrement "moderne" et parce que cela implique pour elle tous les possibles. (p.13)
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24fanfanouche24   18 novembre 2013
-Fatiha, tu aimes quelqu'un ?
-Non, ce n'est pas ça...
-Alors pourquoi as-tu tant de chagrin ?
-Parce que je ne voulais pas me marier comme ça ! Je voulais continuer mes études; je ne veux pas vivre comme vivent nos mères, à la maison; je veux travailler! pourquoi tout se décide sans nous, comme autrefois ? (p.24)
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24fanfanouche24   18 novembre 2013
Il sait que c'est très difficile pour les hommes de changer leurs façons de penser, leur comportement. Tout s'y oppose: l'éducation, la société, les habitudes, la facilité, la vanité aussi. (p.207)
Commenter  J’apprécie          20
Video de Ali Ghalem (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ali Ghalem
Extrait du film Une femme pour mon fils (en arabe)
autres livres classés : mariage arrangéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Dans le lit des rois...

Diane de Poitiers

Charlemagne
Louis XIV
Henri II

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , souverain , roisCréer un quiz sur ce livre