AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de secondo


secondo
  30 septembre 2020
C'est de la poétique d'un coeur triste, d'un gars qui se fait larguer par son amour à l'aube d'un grand voyage. Alors il se décide d'aller au bout du monde, au bout de lui-même, dans un spleen-opérator, un contre-voyage à vélo, à pied, en stop et en bus, pour chercher à ne pas comprendre.
C'est une "chute lente mais violente", une chute nécessaire pour prendre appui et se relever.
De ces lignes goutte une humanité déconcertante, une sérénité de bien élevé, le déconnecté reconnecté au vent, à la pluie, au froid, aux éléments.
Le gars devient poète mais ça lui fait une belle jambe.
Et nous lecteur, on perd le fil, les jours se marquent, on croit qu'on va s'ennuyer et on reste scotché, à lire encore un jour, le Chili, encore un jour, la Patagonie.
Le style dépouillé et précis, naïf quelquefois, construit des phrases légères, des poèmes venteux, des proses mouillées, des rencontres taiseuses, des riens qui font des jours.
Une véritable mine de citations à ciel ouvert.
Un grand merci à 5 sens éditions dans le cadre de Masse Critique.

Toutefois je dois dire que ce qui arrête net c'est l'emballage, pourquoi avoir choisi ce titre qui n'appelle pas à ouvrir le livre et ce dessin de couverture rédhibitoire ?
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (5)voir plus