AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268010384
Éditeur : Les Editions du Rocher (01/11/1990)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 27 notes)
Résumé :
L'icône orthodoxe représente l'image humaine non pas telle qu'elle est mais telle qu'elle devrait être - allégée de ses imperfections, nettoyée, purifiée. Ainsi est-ce comme une icône qu'apparaît dans la mémoire de Constant-Virgil Gheorghiu le visage de son père, Constantin, tant ce prêtre d'un village de montagne dace a su intensément vivre son ministère en homme de coeur, en homme de bien, en saint.
Retracer la vie du Révérend Père Constantin Gheorghiu, H d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Hardiviller
  14 juillet 2019
Je savais C-V Gheorghiu , devenu sur le tard pope Orthodoxe , mais cela ne se sentais pas trop dans les quelques livres lus de lui auparavant . Ici il n'est question que de religion , ce qui n'est bien sur pas ma passion . Livre donc à ne conseiller qu'aux amateurs de foi religieuse .
Commenter  J’apprécie          70
JadwigaEsperanza
  06 juillet 2016
Pour ceux qui cherchent un livre qui donnent du sens à la vie, ils trouveront là des lignes qui lui en donnent, en en donnant à la souffrance et à l'amour. Ils découvriront aussi une notion de patrie, profonde, étrange, mais lumineuse, Ils admireront avec cet enfant le père auquel il doit tant, ils sauront avec le poète que la poésie est une merveilleuse échelle pour élever l'âme vers son Auteur. Ils s'étonneront peut-être du lien profond qui unit en l'écrivain son écriture et sa foi.
Virgil Georghiu livre là un récit largement autobiographique, qui explique le reste de son oeuvre ou du moins l'éclaire avec profit.
Autobiographie poignante et poétique, s'il fallait résumer!
Commenter  J’apprécie          10
Chasto
  23 octobre 2017
Cette dernière heure qui vient toujours après ces espoirs et ces combats.
Celle que l'on attend, espère et redoute; celle par quoi tout peut se perdre et se libérer.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
JadwigaEsperanzaJadwigaEsperanza   06 juillet 2016
La grandeur de l’homme sur terre commence avec les saints, les poètes et les philosophes. Dans l’Église orthodoxe il n’y a pas de frontière entre la poésie et la prière. L’un et l’autre ont comme but le beau, le sublime, le divin. L’harmonie et la beauté sont leurs lois –à toutes les deux- et par elle, l’homme communie avec le cosmos et l’éternel. La somme théologique de l’Église orthodoxe –l’encyclopédie de la foi et de la prière- s’appelle ‘philokalia’ qui signifie précisément ‘l’amour du beau’. Le beau et le divin sont une seule et même chose. Car le divin est beau et le beau est divin. […] Le poète est, après le prêtre, l’homme qui s’approche le plus de Dieu.[…] La poésie, comme la prière, est une échelle vers le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JadwigaEsperanzaJadwigaEsperanza   06 juillet 2016
(Les envahisseurs) ont manqué leur but parce qu’ils ne pouvaient que brûler les copies de notre Sainte Eglise, car notre véritable église est au ciel et ils ne peuvent pas la détruire. […] ils n’ont tué que les serviteurs de notre évêque et de notre véritable prêtre, qui est Jésus-Christ, et qui est partout, et qui ne peut être fusillé. […] C’est exactement comme le mal que le roi des Perses fit à la mer quand il ordonna à ses soldats de fouetter les vagues avec des verges, comme on fouette les esclaves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JadwigaEsperanzaJadwigaEsperanza   06 juillet 2016
Etre chrétien signifie avant tout être sérieux. Ne rien prendre à la légère. […] Car tout acte, pour le chrétien, n’a pas seulement des conséquences ici-bas, dans cette existence terrestre, mais aussi et surtout, là-haut et pour toujours. Jusqu’à la fin des siècles.
Commenter  J’apprécie          40
JadwigaEsperanzaJadwigaEsperanza   06 juillet 2016
J’étais un enfant poète, et ma destinée était de voir le fond des choses. Comme les autres hommes les voient au moyen de rayons X. Le poète est un être humain qui vit presque exclusivement pour enlever les rideaux des conventions, des règles, des mots, pour voir et pour montrer aux autres ce qui se trouve derrière ces rideaux.
Commenter  J’apprécie          30
JadwigaEsperanzaJadwigaEsperanza   06 juillet 2016
Le symbole est la manière d’exprimer par images, indirectement, les réalités que nous ne pouvons pas exprimer directement, faute de moyens. Comprendre un symbole, c’est participer à la présence qu’il représente.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Constantin Virgil Gheorghiu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Constantin Virgil Gheorghiu
La Vingt-cinquième heure (1967), extrait
Dans la catégorie : Littérature roumaineVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Littérature roumaine (24)
autres livres classés : roumanieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre